Air France

Communiqué de presse : Grève des Hôtesses et Stewards d’Air France : 5 syndicats maintiennent leur préavis

Les preuves accablantes

Alors que l’Intersyndicale UNSA/ SNPNC est désormais engagée dans un conflit qui s’annonce historique, on apprend via la presse(http://airinfo.org/2016/07/20/klm-ne-veut-plus-quun-seul-chef-de-cabine-...) que la direction de KLM, engagée aussi dans des négociations avec ses PNC  ne veut plus qu’un seul chef de cabine à bord de ses vols long-courriers au lieu de deux  actuellement.

Chez nous, Anne Rigail,  claironne à qui veut l’entendre et qui veut bien encore la croire (faut-il être naïf ?) qu’il n’en est pas question tout comme elle n’envisage pas non plus de réduire les compositions d’équipage en J : Mensonges !

 

Roissy, le 22 juillet 2016.

Après 6h30 de réunion avec le Président Frédéric GAGEY et le DRH Gilles GATEAU, l’Intersyndicale PNC s’attendait à un arbitrage responsable de la part de la Direction pour éviter une grève qui sera historique. Nous avons reçu ce matin les propositions qui ont fait suite à nos revendications exprimées la veille et la déception est malheureusement au rendez- vous...

A 7 jours d’une grève historique, l’Intersyndicale SNPNC-UNSA PNC sort d’une réunion avec  la Direction qui  souhaitait connaître nos revendications… (cela fait juste 3 mois que nous les lui communiquons  à longueur de réunions).

Pour faire Bref : le point de blocage numéro 1 est la durée de l’Accord, la Direction refuse, quel que soit le cas de figure, d’aller au-delà  de 17 mois.

La Direction d’Air France a proposé le 1er juillet aux Organisations syndicales représentatives un Projet d’accord cadre PNC consistant à reconduire l’Accord collectif PNC 2013/2016 jusqu’au 31 mars 2018. Depuis, une communication sans précédent s’abat sur le PNC, par voie de presse en externe où il est répété qu’une telle proposition est une chance pour lui, qu’en interne où le DGA Ressources Humaines, M. GATEAU, suivie par la Direction PNC, exalte la valeur de ce compromis. Une des trois organisations syndicales représentatives, l’UNAC-CGC, a d’ailleurs fait chorus à ce discours en retirant le préavis qu’elle avait déposé pour les mêmes dates - du 27 juillet au 2 août, que celui déposé par l’Intersyndicale PNC, pour le reporter du 14 au 17 octobre tout en annonçant qu’elle ne signerait pas le Projet.

DANS L’ACCORD SOUMIS A SIGNATURE LA DIRECTION D’AF IMPOSE UNE NOUVELLE BAISSE DES COMPOPEQ MC ET LC ! Lorsqu’AF prétend qu’il s’agit d’une reconduction de l’ACG, la DRH oublie le sujet des compositions équipage sur MC comme sur LC qui seront à nouveau revues à la baisse. Il s’agit donc bel et bien d’un accord encore plus pénalisant que le plan Transform.

SUIVEZ-NOUS