SNPNC

Pour économiser sur les frais de personnels, les compagnies aériennes tentent très souvent de contourner la législation du travail. Si les low-cost sont régulièrement épinglées, cette fâcheuse habitude touche également les compagnies régulières, comme Air France, ou même Cathay Pacific.

Le SNPNC-FO apporte son soutien sans réserve à la position défendue ce jour en session plénière par Christine DE VEYRAC et portant sur les comptes-rendus d’évènements dans l’aviation civile. Le SNPNC soutient donc le vote favorable du Parlement européen.

L’évolution paraît inéluctable, le transport aérien européen se dirige vers un modèle hybride. Qu’est-ce à dire ? Eh bien cela signifie que les transporteurs «low costs» ne voient leur développement que vers la clientèle affaires ...

Un ex-steward va attaquer l'Etat australien après avoir déclaré la maladie de Parkinson. Selon lui, les insecticides vaporisés dans les cabines des avions en sont la cause.Brett Vollus a passé 27 ans de sa vie au service de Qantas, la principale compagnie aérienne australienne.

1

Alors qu'Air France travaille sur la montée en puissance de sa filiale à bas coûts Transavia pour riposter aux compagnies low-cost sur le court et moyen-courrier, Vueling, la filiale low-cost d'Iberia et du groupe IAG (British Airways-Iberia), et Easyjet continuent leur offensive sur le marché français.

Le SNPNC - FO, Syndicat National du Personnel Navigant de Cabine, vous invite à un petit - déjeuner pour une Conférence de Presse commune avec les pilotes de ligne à l’Hôtel SHERATON , Aéroport Charles de Gaulle terminal 2 à la sortie du CDG Val, mardi 22 janvier 2013 à 8h30.

Le 09 octobre 2013, le Parlement européen réuni en séance plénière (671 députés présents) a voté favorablement le Règlement de la Commission européenne sur les nouvelles limitations de temps de vol et de service du personnel navigant FTL alors même que la Commission Transport avait voté contre ce texte le 30 septembre. 387 Pour, 218 Contre et 66 Abstentions (nous vous transmettrons la liste nominative du vote de chaque député français après extraction).

Le texte - FTL (Flight Time Limitations) sera soumis au vote des députés européens réunis ce mercredi 9 octobre en séance plénière à Strasbourg.

Les 45.000 hôtesses et stewards représentés par le SNPNC ainsi que 7 autres syndicats européens, en adéquation avec les positions de nos collègues pilotes confirment leur opposition à la proposition de règlement de la Commission européenne sur les temps de vol des équipages et se désolidarisent complètement de la position minoritaire d’ETF.

Le 30 septembre 2013, la proposition de la Commission Européenne sur les limitations des temps de vol et de repos des personnels navigants (FTL Flight Time Limitations) a été rejetée par les Eurodéputés de la Commission Transport (TRAN) à une très large majorité (21 voix pour la motion de rejet, 13 voix contre).

Après des mois de lobbying intense, le SNPNC et l’UNSA PNC se félicitent du vote de rejet de la proposition de la Commission européenne sur la limitation des temps de vol et de repos, les fameuses FTL, par les députés européens lors de la Commission Transport du 30/09/2013. La motion de rejet total du texte que le SNPNC et l’UNSA PNC ont toujours soutenue a été votée à une large majorité, 21 voix pour, 13 voix contre.