Transavia

Chers collègues,

Pour continuer de vous expliquer que le projet de la direction intitulé : projet accord performance eco-pnc n'est absolument pas envisageable, nous allons suivre les recommandations de notre Direction et décrypter les compensations.

Voici la définition de la compensation : Avantage qui compense un inconvénient, un mal, un préjudice. Dédommagement.

Hier, vous avez reçu notre bulletin pour vous avertir que votre salaire était sur le point de baisser. Beaucoup de retours nous sont déjà parvenus. Sachez que le SNPNC se bat bec et ongle pour faire reculer la Direction et le SNPNaC.

Toutefois, si nous avons le pouvoir d'engager notre signature sur un accord, nous n'avons pas le pouvoir d'opposition. Seul le SNPNaC a obtenu la représentativé nécessaire àpour signer SEUL un accord. Il s'agit donc de dissuader le SNPNaC de signer cet ignominie.

Savez-vous ce qui se trame ? Nous avons eu une présentation de projet de baisse de rémunération le mois dernier. 

Pourquoi ? Parce que la Direction trouve que nous allons coûter trop cher, en clair nous gagnerions trop dans les années à venir!

Du coup, un joli projet que supporte le SNPNaC, avec à la clef une perte de rémunération pour tous, anciens, nouveaux, titulaires, saisonniers. Et pas qu'un peu. On ne parle pas de 20 euros par mois, mais de plus d'un millier d'euros sur une année pour chacun d'entre vous, à court terme et d'autant plus à long terme, il s'agit d'un braquage !

Malgré toutes nos mises en garde et demandes de correction non prises en compte, le SNPNAC a, une fois de plus, dépassé toutes les espérances de la Direction en signant l'avenant 10. 

Pour la Direction, c’est un avenant où elle gagne tout et où les PNC perdent tout. Les deux questions qui nous viennent à l’esprit, au SNPNC, c’est : où sont les contreparties d’une négociation gagnant-gagnant?

 

La compagnie aérienne low cost, filiale d’Air France-KLM, a inauguré vendredi 4 septembre sa nouvelle liaison entre Paris-Orly et Munich.

Création d’une base européenne, achat de nouveaux avions… Air France/KLM veut aller vite pour développer sa filiale à bas coût, Transavia dont les excellents résultats contrastent avec ceux plus en dents de scie du groupe franco-hollandais. Mais comment ? Cela reste une vraie question !

La compagnie aérienne low cost Transavia inaugure aujourd’hui une nouvelle liaison entre Lyon et Alger, sa première destination en Algérie.

A partir de ce 14 juillet 2015, la filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher propose deux vols par semaine entre l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry et Alger-Houari Boumediene, opérés en Boeing 737-800 de 189 places. Les départs sont programmés mardi et jeudi à 15h05 pour arriver à 16h00, les vols retour quittant l’Algérie à 17h00 pour se poser à 19h45.

Les élections des représentants au CHSCT arrivent très prochainement. Nous souhaitons vous expliquer via ce bulletin le rôle du CHSCT ainsi que celui de ses représentants au sein de notre entreprise. Tout d'abord, le développement de Transavia va engendrer un effectif de plus de 500 salariés.

Après 5 ans de procédure, nous sommes arrivés à un accord avec la direction concernant le règlement des heures supplémentaires non payées en 2007/2008, ainsi qu'au versement du maintien de salaire des femmes enceintes remontant à la même époque pour les personnes s'étant associées à notre action aux prud'hommes. Il s'agit donc d'une conclusion hautement positive d'un travail laborieux et tenace de la part de votre équipe SNPNC.

 

Sans rentrer dans la polémique, je rappelle que le SNPNAC n'avait pas voulu entrer en action, et pensait nous laisser passer devant pour réclamer par la suite l'identique. Mr Khalfi a effectivement tenté de réclamer la même chose, et s'est vu débouté. En effet, le manque de structure juridique au sein du SNPNAC est une énorme lacune, dont on voit les limites précises encore aujourd'hui. Les délais de recours sont maintenant épuisés, il sera donc impossible aux PNC lui ayant fait confiance de récupérer cet argent.

La compagnie aérienne low cost Transavia France invite ses passagers à faire un break à Marrakech, Essaouira,Agadir ou Oujda, avec des promotions à partir de 55 euros TTC l’aller simple au départ de Paris-Orly Sud,Nantes et Lyon.

Jusqu’au 10 novembre 2014 à 9h59, la filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher propose à ses clients de découvrir les quatre villes marocaines, « entre authenticité et traditions marocaines, paradis des surfeurs et farniente, même pendant la saison hivernale ».