Nous n'irons plus jamais...

Air France :14 escales LC et 12 MC parmi les plus désidératées vont prendre le chemin de Boost.

Lors de la session ordinaire du Comité Central d’Entreprise (CCE) a été notamment et enfin évoqué LE PROJET BOOST DANS SA PARTIE CONCRÈTE POUR NOUS, PNC AF, à savoir L’IDENTIFICATION DES LIGNES DONT LA DIRECTION VEUT NOUS PRIVER POUR LES DONNER À SA FILIALE LOW-COST PNC BOOST.

 

OBLIGATION DE CONFIDENTIALITÉ  

Vos délégués du SNPNC étaient impatients de partager cette information avec vous, mais la Direction en a décidé autrement en donnant un caractère confidentiel à ces informations. Rappelons que l’article L2325-5 alinéa 2 du Code du travail prévoit « que les membres du Comité d’Entreprise et les représentants syndicaux sont tenus à une obligation de discrétion à l’égard des informations revêtant un caractère confidentiel et présentées comme telles par l’employeur ».

Même si la jurisprudence a encadré cette obligation en sanctionnant des abus commis par l’employeur, la perspective que la concurrence soit d’ores et déjà informée des lignes ouvertes et transférées est effectivement de nature à nous faire respecter cette obligation de discrétion.

LA FIN DE LA DESERTE DE NOS ESCALES « FAVORITES »

Nous pensons néanmoins que celle-ci constitue une véritable aubaine pour la Direction. Car si le PNC AF connaissait l’étendue des dégâts, nul doute qu’il se sentirait, pour cause de spoliation, infiniment concerné par la mise en œuvre du Projet Boost.

Il est donc de l’intérêt de tous que ce Projet soit revu de fond en comble

afin qu’il n’aboutisse pas à l’attrition définitive de notre Entreprise.

Tous les moyens doivent être collectivement mis en œuvre pour y parvenir.

Fichier attachéTaille
PDF icon 2876-nousnironsplusjamaispdfpdf.pdf337.85 Ko