Pourquoi l’Intersyndicale SNPNC-UNSA PNC n’est plus à la table des « pseudo réunions » de négociations ?

Nous avons décidé de ne plus apporter notre caution à ces pseudos négociations car la négociation est en réalité déjà terminée. Pour preuve, alors qu’aucune de nos propositions n’a à ce jour reçu de réponses, Monsieur Caron Directeur du PNC nous a  déjà donné les pistes retenues dans un accord qui serait en voie de finalisation (Cf. vidéo postée le 17 février sur IPN).

Avec qui cet accord a-t-il été conçu ??? MYSTERE !!!!!! 

Nous sommes ravis d’apprendre en tout cas que toutes les pistes présentées comme des avancées pour le PNC ne sont que des semi abandons de propositions de dégradations qui constituaient la base de négociation  présentée par la boite… 

En récompense des efforts consentis dans le plan TRANSFORM, la Direction a donc fait le choix de remercier ses PNC de façon assez peu conventionnelle:

 1.    En les excluant du projet  d’entreprise, que l’on devrait plutôt rebaptiser « FUCK THE PNC TOGETHER ». L’entreprise, mais aussi certains syndicats PS, réclament la mise en place d’une compagnie BOOST dans laquelle des PNC exploités viendront directement concurrencer nos emplois, nos conditions de travail et de rémunération à moyen terme. Pas avant 4 à 5 ans, très certainement, le temps que la compagnie « jumelle » soit totalement opérante avec  l’arrivée  des avions nécessaires (A350).

2.    En vous proposant un projet d’ACG en trompe l’œil qui va dégager encore plus d’économies sur notre dos, car les PNC sont apparemment le filon qui sert à dégager du fric pour financer BOOST et surtout pour payer la SURprime promise aux PS et aux Pilotes.

QUAND AIR FRANCE  PERD 1 MILLARD C’EST 20% D’EFFORTS PNC, QUAND ELLE GAGNE 1 MILLARD C’EST 40% D’EFFORTS SUPPLEMENTAIRES POUR LE PNC

En résumé, l’entreprise avance petit à petit ses pions pour se débarrasser de notre population trop gênante, car trop vieille et  trop chère. Au lieu d’embaucher (en CDI) de jeunes PNC pour rétablir l’équilibre de notre système de rémunération (de jeunes embauchés PNC AF + les anciens PNC AF = des PNC AF au prix du marché) la direction est en train de planifier  et d’amplifier ce déséquilibre pour justifier notre disparition ou plutôt nos baisses de salaires qui seront demandées après cet accord. 

Nous avons participé à des mois de négociations, travaillé sur plusieurs projets pour améliorer notre ACG et nous sommes forcés de reconnaitre que la Direction n’avait qu’un objectif : gagner du temps !

Notre projet d’accord est abouti, mais ne semble pas convenir à nos dirigeants, ce qui est fort compréhensible, puisque  nous refusons de faire des efforts supplémentaires destinés à financer un projet d’entreprise dont nous sommes exclus.  

Nous avons donc une position claire et conforme à ce que nous avons dit à la Direction Générale d’Air France, nous pouvons revenir nous asseoir à la table des négociations pour discuter : 

1. De nos propositions qui n’ont jamais reçu de réponses

2. De la mise en place d’un secteur mixité LC/ MC, en lieu et place d’une nouvelle compagnie qui n’est qu’un cheval de Troie pour détruire nos conditions de travail et de rémunération dans les années à venir. Si ce n’est nos emplois !

A une semaine de la fin de notre accord collectif nous voulons porter à votre connaissance notre projet d’Accord que la Direction a choisi d’ignorer :

 

MESURES GENERALES :

-Accord de 5 ans

 

LA STABILITE DES PLANNINGS :

-Suppression de l’abattement des repos en suivi.

-Stabilité totale du TDS en cas d’absence (maladie, journée enfant malade, journée joker,…).

 

REGLES D’UTILISATION  LC :

 -Reconduite de l’accord et des dispositions des différents protocoles et comités de suivi en intégrant:

-Création d’un nouveau rythme LC en complément de l’existant choix au volontariat engagement pour la durée de la saison IATA:

  • Choix 1 : rythme actuel 13 OFF/ N70.
  • Choix 2 : minimum de 3 OFF entre 2 activités dans un total de 15 OFF,  avec une période mensuelle minimum de N40. La période de N40 avant congés ne pouvant être proratisée.

-Réserves et alertes terrain/domicile :

Réduire la durée des réserves/alertes domicile à 6h, la plage de contact à 9H30, et définir le délai de présentation à 3h30 avant décollage programmé.
Interdiction des déclenchements de réserve terrain d’une base vers l’autre base.

-Rotations Dérogatoires :

Compo PEQ interdites sur les rotations dérogatoires et limitation impérative à 4 par saison IATA. Aucune rotation dérogatoire supplémentaire.

Limiter à une rotation dérogatoire tous les 3 mois hors BR.

-Temps d’arrêts :

Aucune réduction des temps d’arrêts en escale.

 

Toutes les autres dispositions de l’accord actuellement encore en vigueur sont évidemment reconduites.

 

REGLES D’UTILISATION CC/MC :

 

-Protection des S2 à 64h.
-Suppression de l’abattement des repos en suivi.
-Maintien des rythmes actuels 4/2 et 4/3. Création d’un troisième rythme 5/3 en complément des rythmes existants (4/2 et 4/3) sur volontariat
-Compo peq 319 à 4 PNC sur les vols des zones suivantes : zone 0 (AMS/LHR/GVA), zone 1 5DUS/STR/FRA), zone 3 (ALG/ORN), zone 4 (TUN) et zone 5 (ATH/CMN/IST/KBP/LED/RBA/SVO/TLV/EVN/AMN/DAM) sur toute la durée de l’accord.

-Pas de TSV sup 10h pour décollage avant 8h (en maintenant la limitation à 1 TSV sup 10h pour un décollage avant 9h45 existante).
-Limitation (mensuelle ou par bloc de jours d’activité) du nombre de décollage avant 7h15.
-PRE pour TLV de nuit (en plus de AMN/DAM).
-PRE en cas d’ouverture de nouvelle destination dont le TV est sup 4h et effectué de nuit.

 

 

MESURES COMMUNES  CC/MC/LC :

 

-Maintien de notre rémunération et de notre GVT (avancement des classes et échelons)
-Grilles de compo PEQ  LC/MC/CC : Aucune baisse des COMPO PEQ.

-Journées joker : Pose à J-2 dans tous les cas.

 

-Congés : Aucune modification des règles actuelles : maintien des périodes de 4,5 et 6 jours.

-Développement des outils de production :

  • Développer les options congés (périodes à cheval hors et dans DEG juin et septembre, demande de deux périodes accolées, bourse d'échange des congés…)
  • Mise à disposition sous CREW des jalons individuels actualisés tous les mois LC/MC
  • MC : Développer la Bourse d’échange des Vols et des BR.
  • LC :

Développer les DDA (1 choix DDA première campagne supplémentaire, choix d’une destination, voler avec un autre PNC, nombre de ON, échange de tout ou partie d’une ligne de planning,...).
Limitation à la moyenne mensuelle des rotations avec escales à prescription (hors DDA et hors BR).
Développer la Bourse d’échange des Vols et BR.

-Options transport :

Prise en compte systématique de la distance domicile/base d’affectation pour les PNC provinciaux.
Retour de la gratuité des BUS.

-Refonte filière PNC :

Arrêt des recrutements  “cadres”.
Afin de dynamiser la filière PNC et de piloter l’effectif d’encadrement au gré des moyens et des besoins, suppression du niveau G1 (cadre en secteur) et création d’une fonction d’instruction d’une durée de 2 ans renouvelables non consécutifs, accessible à tous HST, CC, CCP.

-Retour à temps plein :

Retour à temps plein toujours possible et satisfait dans le cadre des campagnes de temps alternés applicable au 1er janvier de l’année suivante.

-Stage au BEPN :

 Pas de programmation de stage sur ORY hors volontariat.

-Apprentissage et test langues :
Mise en place d’un test de langue plus adapté au métier dans le cadre des sélections CC/CCP.
Accès au campus pour l’apprentissage des langues en “grand débutant”.

-Prime pressing :

Possibilité de choisir entre la carte pressing 5 à sec ou le versement de la prime pressing. (30€).

Draps dans les couchettes :

Retour à la situation antérieure.

-RADD sur LC/MC/CC :

Paiement des RADD toujours possible (suppression de l’embargo).

-Inaptitude physique définitive du PNC

Les indemnités de licenciement versées jusqu’à 50 ans seront prolongées jusqu’à 56 ans.

 

MISE EN PLACE D’UN SECTEUR MIXTE LC/MC :

 

Bien que l’entreprise ait affiché une soit disant volonté de discuter des dispositions concernant la mise en place d’un secteur mixte LC-MC, nous n’avons jamais reçu de convocations à des réunions ayant cet item comme ordre du jour. Est-ce parce que l’Intersyndicale PNC a d’emblée lié cette possibilité comme une alternative au projet BOOST ?

PAS DE BOOST = POSSIBILITE D’UN SECTEUR MIXTE.

L’Intersyndicale PNC avait pourtant travaillé cette option,

mais il semblerait que la volonté de se débarrasser des PNC Air France soit plus séduisante.

 

NOUS ESTIMONS QUE TOUTES NOS DEMANDES SONT LEGITIMES ET EXIGIBLES EN RETOUR DES EFFORTS LARGEMENT DEJA REALISES PAR LES PNC.

L’ENTREPRISE EN A DECIDE AUTREMENT. L’INTERSYNDICALE N’A JAMAIS ACCOMPAGNE LA DIRECTION A N’IMPORTE QUEL PRIX.

NOUS AVONS TOUJOURS ACCOMPAGNE ET ACCOMPAGNERONS DES PROJETS PROTECTEURS POUR LES PNC.

NOUS N’AVONS PAS MANDAT A NÉGOCIER LA DORURE DE NOTRE CERCUEIL.

Fichier attachéTaille
PDF icon 2838-pourquoilis.pdf1.6 Mo