Proposition de l'intersyndicale

Répondant à la convocation de la direction, des représentants de tous les syndicats ayant appelé au conflit se sont présentés pour tenter de trouver une issue au conflit qui dure depuis deux mois au sein d’Air France.

Dès les premières minutes, avant même que les discussions ne débutent, la direction a cherché à exclure une partie des représentants syndicaux. Sa stratégie n’a donc malheureusement pas changé et repose toujours sur la division.

Aujourd’hui, la proposition de la direction pour 2018 vise à compenser uniquement 2% (1,6% en Avril et 0,4% en Octobre), des 6% d’inflation perdus depuis 2012.
Elle tente par ailleurs de nous emmener sur une négociation anticipée des NAO pour les années 2019- 2021, avec l’objectif d’hypothéquer notre avenir salarial. Ce n’est pas l’objet du conflit.

Venir à la table des négociations avec une proposition aussi indécente n’est pas respectueux vis à vis des salariés. La direction fait la démonstration que la recherche d’une solution rapide ne fait pas partie de ses priorités.

L’intersyndicale a fait aujourd’hui une proposition à la direction: un étalement sur 2018 de l’augmentation de 6%, soit en plus des 1% des NAO 2018

  • 3,2 % d’augmentation des grilles de salaires en Avril 2018
  • 1,8 % d’augmentation des grilles de salaires en Octobre 2018

Les salariés d’Air France attendent que la direction trouve enfin les voies du dialogue et qu’elle cesse les manœuvres qui contribuent à nous éloigner d’une solution.

GRÈVES MAINTENUES LES 17,18,23,24 AVRIL

L’intersyndicale Air France.

Fichier attachéTaille
PDF icon 3115-propositiondelintersyndicale.pdf505.61 Ko