Résultats CRPN 2015 : Rester lucide...

Le rapport d’activité de l’année 2015 présenté lors du Conseil d’administration de la CRPN le 23 juin 2016 affiche un bénéfice net de 110 M€ pour l’exercice clos le 31 décembre 2015 (164 M€ au 31 décembre 2014). Ce bénéfice en baisse s’inscrit toujours dans l’instabilité traversée par les entreprises françaises de transport aérien, d’une part, mais aussi dans le ralentissement marqué des marchés financiers, d’autre part.

Certes le déficit technique du régime (rapport entre cotisations perçues et prestations versées) s’est plutôt stabilisé (128 M€ contre 127 M€ en 2014) ; mais on constate une baisse de performance des réserves mobilières (le portefeuille financier de la Caisse a rapporté 226,4 M€ seulement, contre +274 M€ en 2014) et des valeurs immobilières, (+12,3 M€, contre +16,5 M€ en 2014) le parc immobilier ayant été délesté d’actifs devenus obsolescents.

Les mêmes facteurs expliquent toujours le déficit technique du régime : stagnation des rémunérations, augmentation du nombre de liquidations, notamment du fait de Plans de Départ Volontaires et stagnation des cotisations des affiliés en raison de l’absence de recrutements. D’où une nouvelle dégradation du ratio cotisants/pensionnés à prévoir…

Clairement, la CRPN continue de payer les suites de la réforme de 2012 qui n’a pas permis d’inverser le déficit technique de la CRPN. Et c’est une litote ; Elle paie également l’absence d’embauche ces dernières années mais, désormais, elle commence à payer les effets des PDV successifs intervenus depuis 2013 parmi le PN d’Air France, plus gros contributeurs de la CRPN ; PDV au cours desquels plus de 1500 PN ont cessé de cotiser à la Caisse pour devenir pensionnés à quelques exceptions près. La Direction d’Air France utilise ainsi intensivement les ressources de la CRPN pour améliorer la rentabilité de l’entreprise et pouvoir verser des dividendes à ses actionnaires ! Quitte à conduire la Caisse au tapis tout en clamant sur la place publique que les charges sociales PN pèsent démesurément sur ses résultats…

Malgré sa baisse, le rendement des réserves a permis encore de combler le déficit technique du régime. Les plus values mobilières de la CRPN réalisées en 2015 (+226,4 M€) ont couvert ce déficit (-128 M€) et, par ailleurs, ont été réinjectées dans les réserves à hauteur de 98,3 M€ (contre 147 M€ en 2014). Mais comme on peut le constater, la marge financière de couverture du déficit technique s’est sensiblement amenuisée en 2015…

Néanmoins, en valeur de marché, les actifs de la Caisse sont pour 2015 encore orientés à la hausse ; au 31 décembre 2015, les réserves financières de notre caisse s’élèvent à 3,97 Milliards d’euros (contre 3,90 Md€ en 2014) et 812 millions d’euros pour l’immobilier (contre 750 M€ en 2014).

Comparée à la situation du régime général d’assurance vieillesse, la situation de la CRPN reste donc saine. Le rapport diffusé le 15 juin dernier par le Conseil d’orientation des Retraites (COR) au sujet du régime général prévoit au mieux un retour à l’équilibre en 2020 et encore, sous condition de croissance économique…

 

La CRPN, qui ne bénéficie d’aucun denier de l’État, a su se protéger en constituant des réserves lors de périodes de croissance. Elle affiche pour 2015 un résultat net positif et voit encore la valeur de ses actifs augmenter…

 

 

 

Fichier attachéTaille
PDF icon 2734-bsis1606-afresultatscrpn2015.pdf876.62 Ko