Brève

Le syndicat UFO représentant les hôtesses de l'air et les stewards de Lufthansa renonce finalement à mener une nouvelle grève jeudi et vendredi, selon le syndicat et la direction de la compagnie aérienne mercredi."La grève annoncée est annulée et UFO participera à un 'sommet de l'emploi'" organisé par la compagnie le 2 décembre, indique UFO sur son site internet. Lufthansa précise de son côté que le syndicat renonce à toute autre grève au moins jusqu'à cette date.

EurECCCA apporte son message de soutien aprés les effroyables attentats perpétrés à Paris et continue de défendre les valeurs de liberté, de solidarité, de tolérance et de diversité.

Toutes nos pensées vont aux victimes, à leurs familles et à leurs proches. Les délégués du SNPNC-FO s’inscrivent pleinement dans l’unité nationale, le soutien aux autorités, et demandent à chacune et chacun de respecter les consignes de sécurité. Le SNPNC-FO partage et fait sien les propos de la Confédération FO qui remercie, et rend hommage aux forces de l'ordre, aux sapeurs pompiers, et souligne l'abnégation dans la mobilisation de tout le personnel hospitalier au service des blessés, et plus généralement salue l’intervention des fonctionnaires et agents des services publics.

Le parlement veut des mesures pour renforcer le secteur européen de l'aviation. Vous trouverez ci après un communiqué de presse du Parlement européen commentant une Résolution votée le 11 novembre, visant à ce que des mesures soient prises pour renforcer le secteur du transport aérien européen. On relevera surtout les intentions du parlement qui condamne les pratiques tarifaires déloyales et les pavillons de complaissance.

easyJet a célébré ses 20 ans le 10 novembre.  La CEO Madame Carolyn Mc Call a été interviewée par plusieurs médias, elle revient sur les challenges actuels et futurs de la Compagnie, ainsi que sur la situation à Sharm El Sheikh.

 

C'est un Gilles Gateau métamorphosé qui apparait dans la presse ce jour. "Une image vaut mille mots" disait le visionnaire Confucius ... La puissance émotionnelle et narative de l'image du nouveau DRH d'Air France traduit son passage de la noblesse d'Etat  à la monarchie d'entreprise alors qu'il s'apprête à rejoindre l'équipe d'Alexandre de Juniac. Le relooking de notre nouveau DRH nous importe peu, car c'est sur le fond que le SNPNC attend de véritables changements.

EurECCA Position Paper sur le projet d'un nouveau bulletin d'information sécurité ou SIB en anglais Safety Information Bulletin concernant le nombre minimum de PNC qualifiés sur avions bi-couloirs.En effet, il y a une contradiction importante entre le Règlement 965/2012, Annexe 3, sous partie CC, section 1, ORO CC 100 et la proposition du SIB de l'EASA qui préconise un PNC qualifié par porte de plain pied sur les avions bi-couloirs. Or le SIB n'a aucune valeur contraignante, libres donc aux compagnies aériennes d'appliquer la Règlement 965/2012 ou la recommandation du SIB de l'EASA.

Pour tout passage en temps alterné ou en congé parental à temps partiel, le SNPNC obtient que le bon nombre de jours de LVE vous soit finalement octroyé.

Par exemple : un PNC à 50% entre Avril et Mars doit avoir 18 jours de LVE au lieu des 17 actuels.
Autre exemple : un PNC qui passe d'un full time vers un 50% à partir de Janvier prochain doit avoir 31 jours de LVE et pas 30.

Cela s'applique bien sûr à tous les rythmes de temps alterné, au prorata du temps travaillé.

Le bilan des effectifs disponibles du mois de novembre 2015 fait apparaître un sureffectif de 813 ETP, en conséquence, et conformément aux textes en vigueur (Accord Collectif du PNC 2013-2016 du 15 mars 2013 : chapitre F § 4.7.5), nous vous informons de la décision de la Compagnie de la prise en nature systématique du repos additionnel acquis par les PNC au titre de novembre 2015.

Chers collègues

Nous vous avons parlé dans nos infos précédentes de la situation du transport aérien français en général et d'Air France en particulier. L'actualité d'aujourd'hui met sous les projecteurs une manifestation de mécontentement à l'encontre des projets d'Air France de licencier 2900 personnes et qui a dégénéré. Est-il besoin de dire que nous ne cautionnons en aucun cas de tels débordements ? On peut se battre contre une direction et ses choix politiques mais on n'a pas le droit d'aller jusqu'à l'action physique, Ce n'est pas notre pratique syndicale.

Cela étant, ces débordements montrent un réel désarroi de la parts des salariés d'Air France.