International-EurECCA

Time and again incidents called « fume events » occur on passenger aircrafts in which toxic substances enter the cabin. These events are caused by technical errors (often in moments of full power i.e. in the process of taking off and landing as well as during « load changes » of the engines. Under certain circumstances, these incidents are accompanied by odors which are, however, often not noticeable. Regarding the resulting damage to human health, acute symptoms and chronic symptoms have to be differentiated. An increasing number of crew members has complained about health issues following the incidents mentioned above. Additionally, several affected employees were able to furnish proof for long term health damage caused by intoxications on board during « fume events ». 

Le trafic aérien mondial devrait augmenter au rythme de 5 % par an ces 20 prochaines années, selon Boeing. Pour l'Europe, le constructeur américain s'appuie sur l'analyse des tendances pour prévoir une croissance annuelle de 3,5 %.

Les compagnies aériennes européennes devraient cependant se renforcer dans les années à venir. Le nombre de compagnies est toujours plutôt élevé comparé aux États-Unis, par exemple. Ce renforcement sera probablement stimulée davantage par la concurrence féroce des transporteurs « low-cost » et des compagnies du Moyen-Orient. 

Les ministres des transports français et allemand ont appelé l’Union Européenne à lancer de nouvelles négociations sur les droits de trafic accordés aux pays du Golfe, dont ils accusent les compagnies aériennes de concurrence déloyale.

Certaines compagnies aériennes européennes embauchent des PNC et des pilotes avec des contrats « zéro-heure », « payés au vol ». Des pratiques inacceptables qui menacent la sécurité des passagers, les acquis sociaux et favorisent la concurrence déloyale. Nul doute que ces pratiques déloyales affecteront nos futures conditions de travail.

ENSEMBLE NOUS SOMMES PLUS FORTS ! C’est pour cette raison, que depuis de nombreuses années au sein d’ETF dans un premier temps, puis d’EurECCA aujourd’hui, le SNPNC œuvre activement à la mise en commun des moyens pour défendre les PNC. C’est également dans cet état d’esprit que les principaux syndicat PNC européens, se sont unis pour créer une « Intersyndicale Européenne » : EurECCA.  Cette organisation dont nous assurons la vice-présidence, est uniquement constituée de PNC. Elle est ouverte aux seuls syndicats européens dont les adhérents sont tous PNC et combat les décisions imposées par les différentes institutions européennes dès lors qu’elles vont à l’encontre des intérêts de notre profession. 

EurECCA (European Cabin Crew Association) l’Association européenne des membres d’équipage de cabine de l’aviation civile a pris son envol.

7 syndicats d'équipage de cabine européens de France, d'Allemagne, d'Italie, du Portugal, d'Espagne et des Pays-Bas, représentant plus de 35 000 adhérents, se sont réunis à Bruxelles afin d’unir leurs forces et créer EurECCA.

Le SNPNC et l’UNSA PNC se sont réunis à Bruxelles avec leurs homologues des autres syndicats PNC européens pour entériner la création d’EurECCA, European Cabin Crew Association. Ainsi 7 syndicats PNC de 6 nations différentes et majoritaires dans leur pays d'origine ont donc créé l’European Cabin Crew Association, appelée EurECCA.

Le secteur européen des transports risque d'être pénalisé par les lourdeurs administratives et l'inefficacité du marché, selon une étude du Parlement européen.

Le SNPNC soutient pleinement la grève des PNC de la compgnie nationale portugaise TAP Portugal. Les vols de la compagnie aérienne TAP Portugal seront fortement perturbés, en raison de la grève déclenchée les 30 octobre et 1er novembre par le principal syndicat d’hôtesses de l’air et stewards SNPVAC afin d'obtenir de meilleures conditions de travail. Le syndicat SNPVAC a expliqué que ce conflit est une lutte concernant les conditions de travail : en particulier sur les plannings et les temps de repos entre les vols. Il dénonce également un manque de personnel. Aucune négociation ne serait en cours. Deux autres journées de grève sont déjà prévues par les PNC de TAP Portugal, le jeudi 30 novembre et le mardi 2 décembre prochains.

La Commission européenne laisse le champ libre aux concurrents des compagnies aériennes européennes alors que la Chine, les Etats-Unis et d’autres Etats protègent leurs marchés. L’Europe semble être la seule entité politique à s’imposer d’elle-même des règles qui nuisent à son économie, au nom de la libéralisation.