Intersyndicale

A quelques jours de l’annonce d’un énième plan stratégique pour le groupe Air France-KLM, un nouveau rapport de la Cour des comptes pointe, une fois de plus, l’impérieuse nécessité d’ une intervention de l’état pour rendre le secteur du transport aérien français plus compétitif.

Nos 2 syndicats représentatifs, SNPNC et UNSA PNC, réunis en Intersyndicale PNC ont consulté l’ensemble de leurs adhérents sur la volonté de signer ou non un accord de cadrage qui permette de prolonger notre ACG de 4 mois le temps de négocier un nouvel accord collectif PNC.

Nous arrivons à 86% de votes favorables à la signature de cet accord de cadrage, accord que l’Entreprise vous avait adressé sous webmail.

Après une grève cet été résultant du refus de la Direction de trouver un accord PNC équitable pour une durée raisonnable, l’Intersyndicale PNC a toutefois accepté de reprendre le chemin des discussions depuis début septembre.

Grève des hôtesses et stewards

d’Air France du 14 au 17 octobre 2016 :

SOUTIEN AU PRÉAVIS DE L’UNAC-CGC

 

L'intersyndicale Air France est scandalisée par la décision de la Ministre El Khomri qui vient casser la décision de l'Inspection du Travail et autorise par là même le licenciement de notre collègue Vincent Martinez.

Le rapport d’activité de l’année 2015 présenté lors du Conseil d’administration de la CRPN le 23 juin 2016 affiche un bénéfice net de 110 M€ pour l’exercice clos le 31 décembre 2015 (164 M€ au 31 décembre 2014). Ce bénéfice en baisse s’inscrit toujours dans l’instabilité traversée par les entreprises françaises de transport aérien, d’une part, mais aussi dans le ralentissement marqué des marchés financiers, d’autre part.

Selon la Direction d’Air France le coût de la grève PNC a été de 90 millions (Interview Frédéric Gagey, France Info du 2 Août 2016). Pendant qu’elle maximise le coût de la grève dans la presse, en interne, elle refuse d’entendre le message lancé par ses salariés et nie la mobilisation des PNC. Ce sont pourtant plus de 1200 vols qui ont été annulés sur la période, sans compter les nombreux vols partis en composition d’équipage réduite…

Le mouvement de grève qui a commencé mercredi dernier 27 juillet et qui s’est achevé mardi 2 août a été un succès, puisqu’il a été suivi en moyenne par 60 % des PNC programmés, avec des pics à 70%. Les seules déclarations de PNC grévistes dont nous avons été en copie sont supérieures aux chiffres de grévistes annoncés par la Direction. Ne vous laissez pas abuser par la Direction, qui n’a fait, durant cette semaine que minimiser votre participation au conflit. Ce sont plus de 1200 vols qui ont été soit annulés, soit limités, puisque, confrontée à des compositions d’équipage réduites, l’Entreprise n’a eu d’autre choix que de débarquer en catastrophe des centaines de passagers.

 

 

 

 

 

 

 

Dans son FLASH INTOX du 29 juillet au soir, la Direction tente de vous convaincre que votre participation à la grève ne sert à rien et que vos syndicats sont des irresponsables... L'Entreprise en panique ne recule devant aucune fourberie! Nos dirigeants s’acharnent à stigmatiser vos deux syndicats représentatifs et leurs représentants alors même que vous nous avez élus avec plus de 45% des voix et que vous nous avez confié un mandat de résistance face aux demandes incessantes d’efforts. De plus votre soutien massif dans ce conflit prouve que l’Entreprise désigne comme illégitime la voix des salariés. Cette Direction dont  beaucoup de ses membres effectuent des passages éclairs au sein de notre Compagnie, est-elle davantage légitime que ses salariés qui y consacrent toute une carrière ?