Presse

Transavia a annoncé l'arrivée de 5 nouveaux avions et de 10 nouvelles destinations pour son programme été 2016.
 

La filiale d'Air France et de Transavia Hollande a dévoilé 10 nouvelles destinations, dont 3 grandes premières : Londres, Edimbourg et Vienne. Dans un communiqué, la compagnie explique que le lancement de ces nouvelles liaisons montre l'importante croissance de la
compagnie, qui soutient son développement avec l'arrivée de 5 nouveaux avions (4 basés à Paris et 1 à Lyon).

Air France-KLM a annoncé mercredi la nomination de Nathalie Stubler au poste de président-directeur général de Transavia France, à un moment où sa filiale low cost est en plein développement.

Nathalie Stubler, 47 ans, est depuis septembre 2014 directrice de cabinet du PDG du groupe Alexandre de Juniac et secrétaire du comité exécutif du groupe. A compter du 1er février 2016, elle remplacera Antoine Pussiau, PDG de Transavia France depuis 2013, qui rejoint l'activité commerciale du groupe en tant que directeur général Asie-Pacifique.

C'est un Gilles Gateau métamorphosé qui apparait dans la presse ce jour. "Une image vaut mille mots" disait le visionnaire Confucius ... La puissance émotionnelle et narative de l'image du nouveau DRH d'Air France traduit son passage de la noblesse d'Etat  à la monarchie d'entreprise alors qu'il s'apprête à rejoindre l'équipe d'Alexandre de Juniac. Le relooking de notre nouveau DRH nous importe peu, car c'est sur le fond que le SNPNC attend de véritables changements.

La compagnie aérienne HOP! Air France rappelle les nombreuses nouveautés de son programme Hiver 2015-16 au départ de Lyon, où elle a souhaité répondre au mieux à la demande de ses clients en aménageant ses horaires de vols ainsi que l’appareil alloué à chaque ligne.

L’aéroport de Lyon-Saint Exupéry avec ses 23 destinations, constitue l’un des hubs principaux de la filiale régionale d’Air France, et offre un large réseau de correspondances pour les voyageurs en provenance des régions françaises et d’Europe. Les nouveautés mises en place pour cet hiver incluent les routes suivantes

A peine les bons résultats du groupe Air France-KLM connus, un syndicat d’hôtesses de l’air et stewards de la filiale low cost Transavia France a appelé à la grève pour les 7 et 8 novembre, pour les salaires et contre « la course à la précarisation ». Les réactions des autres syndicats sont plus mesurées pour l’instant.

Les hôtesses et stewards de Transavia sont appelés à la grève les 7 et 8 novembre “contre la course à la précarisation” par le SNPNC-FO (syndicat minoritaire), une première dans la filiale low cost d’Air France, qui sera sans impact, selon la direction.

“Personne n’a jamais fait grève chez Transavia. On n’est pas des fous furieux, on le fait parce que l’on n’a pas le choix, on ne peut pas demander aux plus faibles de faire toujours plus, c’est injuste”, a justifié auprès de l’AFP Grégoire Jacta, délégué du deuxième syndicat, représentant environ 30% des voix dans cette catégorie. Selon la direction interrogée par l’AFP, son appel à la grève n’aura “aucun” impact.

Le SNPNC-FO dénonce, dans un communiqué, un projet de la direction de “supprimer l’augmentation annuelle contractuelle de 2%”, “seule garantie d’évolution” des salaires, ainsi que “divers procédés” pour “amputer la rémunération des hôtesses et stewards en matière d’heures complémentaires et supplémentaires”.

Les hôtesses et stewards de Transavia sont appelés à la grève les 7 et 8 novembre "contre la course à la précarisation" par le SNPNC-FO (syndicat minoritaire), une première dans la filiale low cost d'Air France, qui sera sans impact, selon la direction.

"Personne n'a jamais fait grève chez Transavia. On n'est pas des fous furieux, on le fait parce que l'on n'a pas le choix, on ne peut pas demander aux plus faibles de faire toujours plus, c'est injuste", a justifié auprès de l'AFP Grégoire Jacta, délégué du deuxième syndicat, représentant environ 30% des voix dans cette catégorie. Selon la direction interrogée par l'AFP, son appel à la grève n'aura "aucun" impact. 

Le SNPNC-FO dénonce, dans un communiqué, un projet de la direction de "supprimer l'augmentation annuelle contractuelle de 2%", "seule garantie d'évolution" des salaires, ainsi que "divers procédés" pour "amputer la rémunération des hôtesses et stewards en matière d'heures complémentaires et supplémentaires".

Le SNPNC appelle les hôtesses et stewards à une grève les 7 et 8 novembre pour "lutter contre la course à la précarisation". La direction ne prévoit pas d'impact sur l'exploitation.

Première grève pour Transavia France, la filiale d'Air France et de Transavia Holland, lancée en 2007. Alors qu'Air France est en pleine impasse sociale, Le SNPNC, le deuxième syndicat d'hôtesses et de stewards de la compagnie avec 30% des voix de cette catégorie de personnels, a appelé à la grève les personnels navigants commerciaux (PNC) pour les journées du 7 et 8 novembre afin de lutter "contre la course à la précarisation".

La fréquentation de ses vols vers Lyon, Nice et la Corse a encore progressé en 2015, particulièrement pendant la saison estivale. L'aéroport vole vers de nouveaux records.

En juillet dernier, l'annonce des modalités de fusion entre les trois compagnies aériennes régionales par le groupe Hop! avait laissé un goût amer aux salariés. Au sein des trois antennes, la direction avait identifié un sureffectif de 245 postes, dont une centaine sur le site morlaisien. Marylise Lebranchu, présente en juillet, avait affiché sa détermination et comptait tout faire pour qu'Air France revoie sa copie pour plus d'équité entre les sites.