A la une

Un article du magazine en ligne Le Point.fr nous révèle que le futur ex-PDG du Groupe Air France-KLM, Alexandre de JUNIAC  a augmenté en 2015 son salaire de 65 %, celui-ci passant de 645.000 à 1.062.000 €. Dans le détail, ce spectaculaire bond en avant est dû à une évolution de la part variable de la rémunération, de 45.000 e à 462.000 €.

Les salariés d'Air Caraïbes ont déposé un préavis de grève de six jours, reconductible. Ils craignent un transfert d'activité vers la nouvelle filiale low cost French Blue. La direction a déjà prévu de lui confier les lignes sur Saint-Domingue et Port-Au-Prince. Les salariés d'Air Caraïbes sont en colère!

QU’EST-CE QUE LE CHSCT ? Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) contribue à la protection de la santé et à la sécurité des salariés dans l'entreprise. Il participe à l'amélioration de leurs conditions de travail et veille au respect, par l'employeur, de ses obligations légales.
SES MISSIONS : Il analyse les conditions de travail et les risques professionnels...

A. de JUNIAC vient d’annoncer sa démission du poste de PDG d’Air France KLM, démission effective au 1er août prochain. S’agissant de son bilan, il a déclaré avoir rempli la mission assignée par le Conseil d’administration, à savoir ramener la maison à l’équilibre et la désendetter. Cette affirmation est à la fois réductrice et exagérée.

Le 15 janvier 2016 dernier lors d’un CCE extraordinaire, Gilles GATEAU, alors tout nouveau DRH d’Air France, annonçait un nouveau plan dit de croissance. En tout cas PAS pour les effectifs PNC puisque la politique de vidange, c’est à dire vider pour nettoyer, se poursuit au travers du lancement d’un quatrième PDV PNC. PDV avec lequel, la Direction espère voir 200 PNC au bas mot emprunter la porte de sortie…

Air France accepte nos revendications ! Les 3 organisations syndicales représentatives des personnels navigants commerciaux d’Air France, Le SNPNC, l’UNSA PNC et l’UNAC, ont pris connaissance de la décision de la Direction Générale d’Air France de permettre aux hôtesses de refuser les rotations sur Téhéran sans déstabilisation de leur planning, sans sanction financière ou disciplinaire ni aucune mention dans le dossier professionnel.

A compter de juillet 2016, la compagnie Norvégienne "Norvegian" effectuera des vols au départ de CDG vers les Etats-Unis à des conditions sociales très en dessous des standards européens. Il s'agit là encore d'un dumping social inadmissible qui tire les conditions de travail et de rémunération vers le bas et précarise nos emplois de PNC.

L’article L4131-1 du Code du travail institue au profit de tout travailleur un droit de retrait dans « toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un Danger Grave et Imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que de toute défectuosité qu’il constate dans les systèmes de protection ».

L’article L4131-3 stipule par ailleurs « qu’aucune sanction, aucune retenue sur salaire ne peut être prise à l’encontre d’un travailleur ou d’un groupe de travailleurs  qui se sont retirés d’une situation de travail dont ils avaient un motif raisonnable de penser qu’elle présentait un Danger Grave et Imminent pour la vie ou pour la santé de chacun d’eux. ».

ROISSY, LE 18 MARS 2016

 

PROJET DE LOI EL KHOMRI : LE SNPNC-FO APPELLE À

UNE GRÈVE NATIONALE LE JEUDI 31 MARS PROCHAIN.

 

Le SNPNC-FO, syndicat national qui représente les Hôtesses et Stewards (PNC) des Compagnies aériennes françaises ou ayant une base en France a décidé d’appeler à une grève nationale dans l’ensemble de ces Compagnies le jeudi 31 mars prochain. Le motif en est le suivant : retrait immédiat du Projet de loi EL KHOMRI.

Le SNPNC-FO dénonce les aménagements cosmétiques apportés au projet de loi initial et l’allégation selon laquelle le projet serait devenu équilibré pour les entreprises et les salariés.

Le SNPNC-FO dénonce l’inversion des normes se traduisant par la primauté accordée à la négociation d’accords d’entreprise qui va instituer un véritable dumping social entre Compagnies aériennes, et dans tous les secteurs de notre Economie.

Le SNPNC-FO dénonce la mise à sac du Code du travail, par exemple en matière de temps de travail et l’établissement au niveau de l’entreprise notamment de la modulation du temps de travail, du lissage et du taux de majoration des heures supplémentaires, et leurs conséquences sur l’emploi.

Le Projet de loi sur le travail, dit Loi EL KHOMRY vient bouleverser profondément le Droit du travail dans un sens exclusivement défavorable aux salariés. Avant même son passage en Conseil des Ministres, une pétition contre ce projet de loi a recueilli plus de 800.000 signatures ce mardi matin 1er mars.