A la une

Seule réponse de la Direction au préavis de grève : Une sélection CC

Nous apprenons que la Direction a décidé « par hasard » de lancer une sélection CC deux jours après le préavis de grève  posé par les syndicats en raison des propositions inacceptables qui nous sont faites lors des négociations de notre Accord collectif.

NÉGO ACG PNC 2016 ACTE VII / FACE À LA GRÈVE: LE MÉPRIS. JE REFUSE DE RÉPONDRE À VOS DEMANDES, JE VEUX TAILLER VOTRE ACCORD EN PIÈCES, ET VOUS M’ADRESSEZ UN PRÉAVIS ?!

La 7ème réunion de négociation s’est tenue ce jeudi 9 juin. Précisons pour ceux qui l’ignorent que l’Intersyndicale PNC a déposé un préavis de grève pour la période du 27 juillet au 2 août 2016. Etaient présents pour la Direction Mmes DUPIRE et VIVREUX, MM. DAHER, SEDENT, BARGETON, BREDA et THIBAUDON, chacune des trois Organisations syndicales représentatives étant composée d’une délégation de six Délégués syndicaux. Nous sommes toujours privés de M. GATEAU (les négociateurs PNC étant au même régime que les équipages PNC). Une question se pose : le DGA RH et Politique sociale d’AF étant absent  depuis cinq réunions, la Compagnie doit–elle lui retirer 5/30èmes de salaire ?

QU’EST-CE QUE LE CHSCT ? Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) contribue à la protection de la santé et à la sécurité des salariés dans l'entreprise. Il participe à l'amélioration de leurs conditions de travail et veille au respect, par l'employeur, de ses obligations légales.

LE CHSCT PNC D’AIR FRANCE : Il est constitué de 12 membres élus, tous PNC. Il est le plus important de France en raison de la spécificité de son activité. Le SNPNC vous représente au sein de cette instance

NEGOS ACG PNC 2016 ACTE VI PNC, TOUS EN GRÈVE AF VEUT LA «CO-CONSTRUCTION» D’UN COMPROMIS… FONDÉ SUR LES BAISSES DE SALAIRES ET DE COMPOSITION D’ÉQUIPAGE  ! La 6ème réunion de négociation s’est tenue le jeudi 2 juin. Etaient présents pour la Direction Mmes DUPIRE et VIVREUX, MM. DAHER, SEDENT, BARGETON, BREDA, THIEBAULT et THIBAUDON, chacune des trois Organisations syndicales représentatives étant composée d’une délégation de six délégués syndicaux.

Voici des mois que le SNPNC/FO manifeste une opposition ferme et déterminée à la Loi EL KHOMRI, devenue « Loi travail » pour essayer de la rendre plus présentable. Voici des mois que des Représentants de votre syndicat participent aux nombreuses manifestations contre ce texte et vous informent sur son contenu, extrêmement dangereux pour tous les salariés de toutes les entreprises, des grands Groupes aux TPE.

HOTESSES ET STEWARDS D’AIR FRANCE EN GREVE DU 27 JUILLET AU 2 AOUT 2016 (RECONDUCTIBLE). Le SNPNC-FO et l’UNSA-PNC réunis en Intersyndicale PNC ont recueilli 45% des suffrages aux dernières élections professionnelles des Hôtesses et Stewards d’Air France  avec 74% de participation, formant ainsi la première force syndicale du Personnel Navigant Commercial. Depuis la mi-avril 2016, l’Intersyndicale PNC renégocie les règles de travail et de rémunération  PNC réunies  dans un Accord collectif  qui arrive à son terme le 31 octobre prochain.

Depuis maintenant 5 ans, l’Entreprise dévoie le temps de formation des PNC afin de les réunir à l’issue de stages commerciaux dans une grand-messe orchestrée par ses Directeurs.

Ainsi il n’est pas rare de trouver, mués en animateurs façon prédicateurs télévangélistes, le PDG d’Air France ou même  celui d’Air-France-KLM.

NEGOS ACG PNC 2016 ACTE V : Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites !  La 5ème réunion de négociation s’est tenue jeudi 26 mai. Etaient présents pour la Direction Mmes DUPIRE et VIVREUX, MM. DAHER, SEDENT, THIBAUDON, BARGETON, BREDA et THIEBAULT, chacune des trois Organisations syndicales représentatives étant composée d’une délégation de six Délégués syndicaux.

Alors que nous débutons les négociations de notre ACG (si l’on peut considérer ces réunions de cette façon...), divers articles de presse viennent conforter notre analyse :

L’unique but de la Direction du groupe AF-KLM est de baisser les coûts des salariés de la compagnie Air France tout en exigeant une hausse de leur productivité, en clair : bosser plus pour gagner moins.

Si nous souhaitons dire quelques mots de la session ordinaire du CE Exploitation Aérienne du lundi 23 mai dernier, c’est qu’elle est caractéristique du climat social qui préside à Air France, et que nous retrouvons depuis le début des négociations de notre Accord collectif. La Direction a fait le choix de refuser systématiquement de répondre à nos questions et demandes tout en passant en force ses projets de dégradation de nos conditions d’emploi et de rémunération.

Trois points étaient notamment  à l’ordre du jour : e-scores, projet Smart & Beyond Vols longs et Xlongs et plan de formation.