Compte rendu CE du 29 septembre 2017

Intervention de A. MALKA au Comité d’Entreprise

M. MALKA, DGA de HOP! AIR FRANCE est venu annoncer aux élus que HOP ! a bien sa place au sein du groupe AIR FRANCE, ce que nous n’avons pas hésité à remettre en question, puisqu’aucune réponse concrète sur les perspectives économiques de HOP ! ne nous a été, une nouvelle fois !!, fournie.

A.MALKA s’est voulu rassurant, mettant en avant l'énergie remarquable déployée par les salariés, et les performances de la compagnie: bonnes recettes unitaires, remplissages en progression, bon modèle commercial, fierté de nos compagnies d'origine et sécurité des vols performante.

Le DGA a mis l'accent sur la nécessité de mixer notre flotte régionale à celle des Airbus, en insistant sur la place de HOP! AIR FRANCE, bien différente de TRANSAVIA et de JOON. Il a expliqué que notre flotte est trop disparate, que nous ne disposons pas d’un outil efficace et qu'il y a forcément nécessité de la faire évoluer.

Selon ses informations, HOP ! résiste bien mais le DGA n’a été pas en mesure de nous apporter plus d'informations ou définir un cap. Il a précisé aux élus que des annonces seraient faites dans ce sens fin décembre 2017.

Juste pour rappel, vos élus SNPNC demandent un business plan et des orientations stratégiques depuis plus d’un an...Notre détermination à obtenir des réponses sur ces sujets est intacte, et nous relayons régulièrement la crainte des salariés quant à l'avenir effectif de HOP! au sein du Groupe.

Mme Abraham est intervenue pour préciser que le hub de Lyon est en forte amélioration (+30% de Pax en correspondance), et que l’escale d’Orly par contre est fortement impactée par le TGV. Selon la Directrice commerciale, les OSP sont fragiles et les transversales obtiennent de mauvais résultats.

Pour optimiser le réseau, le projet puissance 4 est à l' étude: sur certaines bases telles que RNS et CFR, le nombre de rotations journalières seraient augmentées.

EVOLUTION DES CHARGES AVION

La prévision de 2018 est de 63 charges vives :
Location ou vente d'1 à 2 EMB 145, mise en vente d'1 ATR 72.500 et de 4 ATR 42 d'ici

à octobre l'année prochaine.

MOBILITE PNC

Valérie Armengau représentait la Directrice PNC en son absence , et nous a confirmé le départ de 35 PNC : 25 AF /10 JOON.

Le SNPNC a fait part en séance de son indignation , quant aux appels d'offres qui n'ont pas respecté la LCP HOP et le refus de la part de la Direction PNC à communiquer des informations nominatives, sous couvert de la règlementation de la CNIL. Le SNPNC demande de la transparence sur la mobilité et les promotions comme cela se passe pour les PNT.

Pour conclure, le SNPNC demande un calendrier pour définir des modalités de mobilité. Une réunion aura lieu le 9 octobre prochain, avec les organisations syndicales, afin de relancer un appel à volontariat plus global.
Lors de la signature de l’accord le 13 juillet la Direction s’était engagée à ne procéder à aucune mobilité avant la conclusion d’un accord de mobilité transitoire ce qui n’a pas été respecté.

Suite aux tensions lors du Comité d’Entreprise autour de la mobilité PNC, Mme Selezneff déclare que si ces mobilités PNC deviennent un point de crispation, une mobilité anticipée inter-secteurs (avant la nouvelle Convention) ne sera pas mise en place. Ces crispations n’auraient jamais eu lieu si la la Direction avait concrétisé ses engagements.

Bons vols,
VOTRE EQUIPE SNPNC au CE

Fichier attachéTaille
PDF icon 2969-compterenducedu290917.pdf303.01 Ko