A la une

Le Projet BOOST consiste à développer au sein du groupe Air France une nouvelle compagnie Long- Courrier et Moyen-Courrier.

Cette nouvelle compagnie ne sera pas une Low-Cost mais aura les mêmes standards qu’Air France en terme de qualité de produit, ce qui veut dire: une concurrence directe pour Air France au sein même de notre groupe sur nos lignes actuelles qui seront transférées (BKK, KIX, JFK ...). BOOST sera opérée par des pilotes d’Air France et les activités sol et maintenance seront assurées par du PS Air France, les PNC, eux... « proviendront d’une filière de recrutement spécifique aux conditions du marché » !?!

Entre 2012 et 2015, plus de 1132 PNC ont quitté l’entreprise et les départs naturels prévus entre 2017 et 2019 sont estimés à 921 ETP (équivalent temps plein). Pourtant, aucune embauche en CDI n’est prévue à Air France pour remplacer ces départs.

L'Intersyndicale PNC a annoncé en début de semaine, par communiqué de presse, que les garanties concédées aux pilotes dans le projet BOOST, à savoir de pouvoir voler indifféremment sur les 2 compagnies, constituent un véritable danger pour l'avenir des hôtesses et stewards Air France.

Cher(e)s Collègues Pilotes,

Nous sommes à un tournant décisif pour l'avenir de notre Compagnie Air France. Le projet TRUST TOGETHER, que l'on aurait pu croire, au vu des mots choisis, comme un projet d'avenir commun plus apaisé, n'est en fait qu’une bombe à retardement pour notre population de navigants.

 

ROISSY, LE 7 FEVRIER 2017

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

AIR FRANCE EXTERNALISE SON PERSONNEL DE CABINE

 

Face au choix de la Direction Générale d'Air France d'imposer unilatéralement son projet "BOOST" qui n'est rien d'autre que l’externalisation de l’activité du Personnel de cabine d’Air France, l’intersyndicale SNPNC UNSA-PNC réagit fermement à ce positionnement scandaleux.

Dans le Flash Actu du 6 février, la Direction fait un point sur les négociations avec les  PNT qui sont sur le point de se terminer et qui excluent totalement les PNC d’AIR FRANCE du projet BOOST. Ces annonces  sont d’autant plus fatales pour les PNC AF qu’elles  confirment la mise en place d’un contrat unique pour les PNT sur Air France et sur BOOST…

 

A partir du 1er février 2018, IL NOUS EN COUTERA 8,40 € pour faire ORY-CDG en  Bus-Direct (ex cars Air France), sous réserve de places disponibles.

Comme nous le pressentions depuis des mois et malgré les démentis mensongers d’Air France, les anciens cars AF, maintenant sous-traités et nommés « Le-Bus Direct », deviennent payants pour les agents AF à partir du 1er février 2018. Et la fin des GP c’est pour quand ?

Les entreprises d’au moins 50 salariés doivent, depuis le 1er janvier, négocier avec les syn- dicats la «mise en place de dispositifs de régulation de l’utilisation des outils numé- riques » en vertu d’un article de la loi Travail (du 8 août 2016) adoptée l’an dernier. Cette négociation sur le droit à la déconnexion, dont le but sera de cadrer l’utilisation de l’outil numérique, est aussi un moyen de prévention des Risques Psycho-Sociaux dans l’entreprise.

Le SNPNC, (voir courrier ci-joint) demande à la Direction, conformément à l’évolution de la loi, d’ouvrir des négociations sur le droit à la Déconnexion appliquée aux PNC.

Après notre bulletin relatif au Contrat de Retraite Supplémentaire - article 83, voici des informations concernant l’autre instrument d’épargne retraite salariale : le PERCO.

Notre vénérable entreprise réduit de plus en plus les personnels, et de surcroît, place le PNC comme ré- ceptacle de toutes les irrégularités et de toutes les carences en amont qu’il doit gérer en un temps re- cord sans aucune défaillance possible...On lui en de- mande toujours plus en le traitant de moins en moins bien, quand ce n’est pas un mépris affiché, somme toute une sorte de «sans dents de l’aérien»...

La question de la rémunération doit être posée 

8 ans sans augmentations, doublé d'un racket sur les VAB, des indemnités repas qui ne couvrent pas le réel montant de la restauration dans un certain nombre d'escales... Les PNC sont en droit d'attendre un juste retour de leurs efforts de ces 8 dernières années.