APC

AP

Historique et détails

Dès le début de la pandémie de Covid-19 le Gouvernement a mis en place, à partir de mars 2020, un système d’aide aux entreprises (l’Activité Partielle-AP) dans le but de maintenir l’emploi et de limiter au maximum les licenciements. Ce dispositif a permis aux entreprises de réduire la durée du travail de leurs salariés jusqu’à 100% tout en maintenant la rémunération de ces derniers (70% du salaire Brut de référence).

 Par la suite, la prise en charge des rémunérations par l’État a été améliorée afin de réduire au maximum les pertes des entreprises liées au maintien des salaires durant le 1erconfinement ; phase critique pour l’activité économique. Durant cette période le taux de prise en charge par l’État de l’indemnité des jours chômés a même été porté à 100% pour la très grande majorité des salariés. 

 A partir du 1er juin, le Gouvernement a baissé sa participation en passant de 100% à 85% pour la grande majorité des entreprises sauf pour celles dont le domaine d’activité restait particulièrement touché par la crise, dont le transport aérien (dont easyJet). Ainsi dans ces secteurs l’état a maintenu une prise en charge totale des jours chômés à 100% (avec  un plafond à 70% de 4,5 SMIC).

 Au niveau de la masse salariale, seule la rémunération de l’activité vol (basic+variables), des LVE (basic+maintien ou 1/10), des OLAD, CBT, recurrents, des MEET, et le complément (Top up) sont restés à la charge de l’entreprise durant cette période.

 

WHAT’S NEXT ?

Deux étapes se dessinent

À ce jour, la Compagnie se dirige vers :

 

RESTRUCTURATION

Quel impact pour la France?

Suite aux annonces de Johan Lundgren en mai dernier, dans lesquelles une réduction de 30% des effectifs était annoncée, les consultations se sont déroulées au UK, en Allemagne et ailleurs.  Pour la France la première réunion vient de se terminer.

 

Elle s’est déroulée en deux temps :

 

 

 

 

  1. Présentation de la situation