Retraités

Chers collègues

Nous vous avons parlé dans nos infos précédentes de la situation du transport aérien français en général et d'Air France en particulier. L'actualité d'aujourd'hui met sous les projecteurs une manifestation de mécontentement à l'encontre des projets d'Air France de licencier 2900 personnes et qui a dégénéré. Est-il besoin de dire que nous ne cautionnons en aucun cas de tels débordements ? On peut se battre contre une direction et ses choix politiques mais on n'a pas le droit d'aller jusqu'à l'action physique, Ce n'est pas notre pratique syndicale.

Cela étant, ces débordements montrent un réel désarroi de la parts des salariés d'Air France.

Chers collègues,
La situation d’AF/KLM n’est pas au mieux de sa forme, c’est le moins que l’on puisse dire. Si elle se situe dans les 5 premières compagnies en terme de chiffre d’affaires, elle dégringole en bas du tableau en terme de résultat d’exploitation.Elle doit donc encore réduire ses coûts. Juste après Transform 2015, l’objectif de Perform 2020 est de réaliser 1,13 milliard d'euros d'économies sur la période 2015-2017 et dégager un résultat d'exploitation positif de 740 millions d'euros par an dès 2017, un chiffre qui permettrait de rembourser la dette et d'investir. Pas d’achat de nouveaux avions par exemple en dessous de ce seuil selon AF.

Deux ans et demi avant la date de l'élection présidentielle de 2017, le microcosme politique bruisse déjà des propositions de futurs candidats. Et le serpent de mer ressurgit : repousser l'âge légal de départ à la retraite du régime général.La réforme de 2010 a déjà modifié l'âge minimum : les personnes nées après 1955 devront attendre 62 ans pour liquider leur retraite… Ce n'est pas suffisant pour ceux qui estiment que la retraite à 65 ans, c'est la règle partout en Europe et qu’il faudra aller vers un âge légal de la retraite à 65 ans à l'horizon 2020. D’autres, plus modérés, souhaitent que l'âge minimum de départ passe de 62 ans à 63 ans.

Aux jeunes comme aux plus anciens retraités, à vous tous, cher(e)s collègues, toute l’équipe du SNPNC vous adresse ses souhaits les plus chaleureux pour de très bonnes fêtes de fin d’année et une très heureuse année 2015.

Cher(e) Collègue,
Voilà la première lettre envoyée sous format numérique à ceux qui nous ont fait l'amitié de nous donner leur adresse mail. Ceux-ci ne recevront donc pas le modèle format papier puisque l'un et l'autre sont parfaitement interchangeables. Vous retrouverez cette lettre, ainsi que les précédentes, sur le site du SNPNC, dans la partie « Retraités ».

Notre section fonctionne depuis près de 20 ans, animée par une équipe de représentants bénévoles, certains anciens délégués, tous retraités PNC, qui ont accepté de consacrer à la collectivité une partie de leur temps libre. Elle n’est pas un simple ensemble associatif ni l’appendice d’un syndicat confédéré. Directement rattachée au bureau national du SNPNC, elle est une structure syndicale, la seule consacrée spécifiquement à la défense des retraités PNC. Ses moyens sont ceux du syndicat ...

Si le rapport d’activité de l’année 2013 présenté à l’UNSA PNC et au SNPNC lors du conseil d’administration de la CRPN affiche un résultat net de l’exercice 2013 en bénéfice de 60 M, il est néanmoins révélateur des difficultés que traverse aujourd’hui le secteur du transport aérien.

Chers collègues,
Nous avons évoqué dans notre précédente lettre, notre volonté d'entrer régulièrement en contact avec vous. Un premier courrier vous a été envoyé il y a 3 mois. Voici donc le second juste avant les vacances ; encore que pour nous, retraités, le terme vacances puisse être analysé de diverses manières. Vous trouverez au verso de cette lettre une petite information concernant la situation vis à vis de Pôle- Emploi des PNC ayant quitté leur entreprise. Prenez-en connaissance même si vous n'êtes plus concernés ou encore loin de la fin de votre l'indemnisation ; elle peut vous éviter bien des désagréments, notamment financiers.

Cher(e) collègue,
En décembre dernier, Isabelle Magnan vous faisait part de son intention de prendre enfin un peu de repos et de confier la section Retraités à un nouveau volontaire. L’ensemble de la section m’a sollicitée et j’ai accepté d’anticiper sur ma décision puisque je ne serai retraitée que dans quelques mois. C’est ainsi que depuis le 1er janvier, j’ai l’honneur d’assumer la responsabilité de la section.

Enfin ! Le combat mené par le SNPNC n’aura pas été vain puisque le Conseil d’administration de la CRPN vient de voter le principe de l’allocation temporaire exceptionnelle pour venir en aide aux PNC pensionnés privés de la majoration à leur soixantième anniversaire…