Actualité de votre compagnie

Restez informés

Air Antilles Express : 172.000 € disparaissent en vol

SNPNC

542-cover-air_antilles_express_logo

Un homme soupçonné d'avoir dérobé 172.000 euros en liquide, durant le vol d'un avion de ligne effectuant mercredi la liaison Guadeloupe-Saint-Martin, a été arrêté vendredi dans la partie néerlandaise de l'île de St Martin. Il a pu être «logé», selon les enquêteurs, grâce à son téléphone portable, qu'il aurait utilisé dès son arrivée à Saint-Martin mercredi.

Un homme soupçonné d'avoir dérobé 172.000 euros en liquide, durant le vol d'un avion de ligne effectuant mercredi la liaison Guadeloupe-Saint-Martin, a été arrêté vendredi dans la partie néerlandaise de l'île de St Martin. Il a pu être «logé», selon les enquêteurs, grâce à son téléphone portable, qu'il aurait utilisé dès son arrivée à Saint-Martin mercredi.

Le voleur présumé est un métropolitain vivant en Guadeloupe qui se rendait à Saint-Martin deux ou trois fois par mois à bord d'avions de la même compagnie. Il serait, selon les enquêteurs, connu de la justice pour des faits anciens, mais d'une autre nature, sans plus de précisions.

L'avion, un ATR-42 de la compagnie Air Antilles Express à bord duquel voyageait le couple, assurait sur la liaison Point-à-Pitre-Marigot le transport dans sa soute d'une somme en espèces de 1,2 million d'euros, répartie en trois sacs de 450.000 euros chacun, convoyée par un employé de la société Brinks qui avait pris place en cabine. A l'arrivée à Saint-Martin après 40 minutes de vol, l'un des trois sacs avait été ouvert et 172.000 euros s'étaient volatilisés. Selon les enquêteurs, le passager, voyageant sans bagage de soute et se plaignant d'être souffrant, avait passé presque toute la durée des 40 minutes du vol dans les toilettes de l'avion. Il avait pu accéder aux sacs de transport de fonds entreposés dans la soute des bagages à main, située à l'arrière de l'appareil en face des toilettes et séparée de la cabine par un rideau normalement fermé par un scratch.

Source : Ouest France – 05 mars 2011


Air Antilles Express : 172.000 € disparaissent en vol

Une somme de 172.000 euros a été dérobée mercredi dans un avion assurant un vol entre Pointe-à-Pitre et l'île de Saint-Martin et transportant en soute 3 sacs contenant 1,2 millions d'euros au total, a-t-on appris aujourd'hui de source policière.

L'avion, un ATR-42 de la compagnie Air Antilles Express, assurait le transport dans sa soute d'une somme en espèces de 1,2 millions d'euros, répartie en trois sacs de 450.000 euros chacun, convoyée par un employé de la société Brinks qui avait pris place en cabine. A l'arrivée à Saint-Martin après 40 minutes de vol, l'un des trois sacs avait été ouvert et 172.000 euros s'étaient volatilisés.

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, un passager, voyageant sans bagage de soute et se plaignant d'être souffrant, avait passé presque toute la durée du vol dans les toilettes de l'avion d'où, en démontant une cloison, il a pu accéder à la soute située à l'arrière de l'appareil.

Selon les témoignages recueillis, une femme qui l'accompagnait l'avait rejoint à plusieurs reprises pour s'inquiéter de son état de santé. L'homme avait, peu avant l'atterrissage à l'aéroport de la partie française de l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin, demandé à l'hôtesse de requérir une ambulance des pompiers. Pris en charge sur la piste et prétextant aller mieux, il avait pu quitter l'aéroport par ses propres moyens en évitant le filtre policier situé dans l'aérogare. Il s'est, depuis, évaporé dans la nature.

Sitôt l'alerte donnée par le personnel de nettoyage de l'avion après la découverte de liasses de billets dans les toilettes de l'appareil, la compagne de voyage du voleur présumé a été interpellée alors qu'elle attendait la livraison des bagages de soute dans le hall d'arrivée de l'aérogare. Elle ne détenait aucun des billets de banque dérobés durant le vol.

Victime d'une poussée de diabète après son interpellation, elle a été placée en garde à vue mercredi et hospitalisée à l'hôpital de Saint-Martin. Son compagnon de voyage, toujours recherché, a été identifié comme étant un métropolitain vivant en Guadeloupe, et qui se rendait régulièrement à Saint-Martin, sans autre indications.
Il serait, selon les enquêteurs, déjà connu de la justice pour des faits anciens, mais d'une autre nature, a-t-on indiqué sans plus de précisions.

Source : AFP – 03 mars 2011

À lire aussi

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

Air Austral

|

Chers collègues, nous pouvons enfin mettre un point final à cette saga qui dure depuis...

Air Austral

|

Chers collègues, hier s’est tenu un rendez-vous crucial dans les négociations sur un Accord de...

Vueling

Chers / Chères PNC, vous avez récemment reçu un mail de Vueling, destiné à vous...

Vueling

Le SNPNC-FO maintient son préavis à l’heure actuelle pour les journées des 8 au 12...

Air Austral

|

Nous avons affaire à une réelle pièce de théâtre, une dramaturgie mise en scène par...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois d’avril 2024. Pour rappel vos retours...