Actualité de votre compagnie

Restez informés

AIR FRANCE : EBOLA ?… CONNAIS PAS !

2229-cover-ebola-af

Depuis des mois, l’Intersyndicale PNC a alerté la Direction d’Air France, via ses représentants au  CHSCT, ses Représentants syndicaux, ses Délégués du personnel sur la propagation du virus Ebola dans toute l’Afrique de l’Ouest. Devant la réaction de la Direction d’Air France, qui à la différence d’autres majors a maintenu les dessertes concernées au-delà des limites acceptables, nous nous sommes battus pour que le PNC puisse faire usage de son Droit de retrait.

 L’Intersyndicale PNC ( SNPNC et UNSA PNC) vient d’écrire au Secrétaire d’Etat chargé des Transports pour lui demander la fermeture de la ligne Conakry jusqu’à ce que l’épidémie du virus Ebola soit complètement maîtrisée.

Depuis des mois, l’Intersyndicale PNC a alerté la Direction d’Air France, via ses représentants au  CHSCT, ses Représentants syndicaux, ses Délégués du personnel sur la propagation du virus Ebola dans toute l’Afrique de l’Ouest. Devant la réaction de la Direction d’Air France, qui à la différence d’autres majors a maintenu les dessertes concernées au-delà des limites acceptables, nous nous sommes battus pour que le PNC puisse faire usage de son Droit de retrait. Là encore, la Direction a renâclé, elle a refusé de reconnaître ce droit  de retrait, mettant sous notre pression  un système de nolontariat là où le CHSCT avait soulevé des dangers graves et immédiats.

Car sur le fond, la Direction ose dire depuis le début de l’épidémie qu’elle a pris toutes les mesures de protection suffisantes. Pensez-donc : une paire de gants octroyée à chaque PNC! Et pour faire bonne figure, l’affirmation, à l’extérieur que le PNC ne court aucun danger, puisqu’il ne fait que passer des plateaux…

Mais depuis l’explosion de l’épidémie, reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé et les Chefs d’Etats des plus grandes puissances, un tel discours n’est plus possible. Car de nombreuses  projections indiquent une pandémie à grande échelle, et les premiers cas survenus en Europe et aux Etats-Unis, touchant de surcroît  des infirmières et soignants autrement protégés que le PNC aujourd’hui, démontrent que la politique de l’autruche adoptée par la Direction est au mieux inconsciente, au pire criminelle. Nous refusons de la cautionner.

Vous trouverez au verso le courrier adressé à Monsieur Alain VIDALIES, Secrétaire d’Etat chargé des Transports.

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...