Actualité de votre compagnie

Restez informés

Air France : le programme d’hiver détaillé

1222-cover-000025548_5

La compagnie aérienne Air France a présenté son programme d’hiver 2012-2013, seul le réseau intérieur connaissant une légère croissance (+1%) alors que l’offre globale est en très léger recul.

La compagnie aérienne Air France a présenté son programme d’hiver 2012-2013, seul le réseau intérieur connaissant une légère croissance (+1%) alors que l’offre globale est en très léger recul.

Sur le réseau moyen-courrier, l’offre de la compagnie de l’alliance SkyTeam est en légère décroissance (-0,5%), avec une baisse de l’offre internationale (-1,3%) et une croissance de l’offre domestique (+1%). Depuis et vers les bases de province, Air France a redimensionné son offre pour l’hiver, afin « d’intégrer la saisonnalité du trafic ». Au départ de Marseille, les dessertes d’Hambourg, de Copenhague, d’Istanbul et de Brest sont ainsi suspendues, tandis que les fréquences hebdomadaires sur Tunis, Athènes, Casablanca et Prague sont réduites. En revanche, la compagnie reprend la desserte d’Amsterdam à raison de trois vols quotidiens.
Au départ de Toulouse, les dessertes de Berlin, Vienne, Milan, Athènes et Malaga sont suspendues tandis que les fréquences hebdomadaires sur Hambourg, Prague et Istanbul sont réduites. Enfin, au départ de Nice, la desserte de Naples est suspendue tandis que les fréquences hebdomadaires sur Lyon, Venise, Athènes et la « navette » Orly sont réduites.

Hors bases de province : depuis l’aéroport de Paris – Orly, dans la continuité de l’été, Air France renforce sa desserte sur les « navettes » de Toulouse (27 vols/jour) et de Nice (19 vols/jour soit 1 de plus qu’à l’hiver dernier), tandis qu’elle ajuste son offre vers Mulhouse (5 vols/jour). Par ailleurs, la desserte de Brest est densifiée, avec le passage de 6 à 8 fréquences quotidiennes, toutes opérées en Bombardier CRJ-100ER. Au départ de Roissy – CDG, dans la continuité de l’été, la compagnie ajoute une fréquence quotidienne vers Toulouse et Nice (7 vols/jour pour chacune) par rapport à l’hiver dernier. Au départ des régions françaises, en plus des ajustements effectués à l’été 2012, la desserte de Nantes – Clermont-Ferrand est suspendue depuis le 1er septembre dernier.

Moyen-courrier international : au départ de l’aéroport Charles de Gaulle, dans la continuité de l’été 2012, les dessertes de Leipzig (2 fréquences quotidiennes) et d’Oviedo (3 fréquences quotidiennes) sont suspendues. Air France retire en outre une fréquence quotidienne sur Vigo (2 vols/jour), Athènes (2 vols/jour) et Londres (7 vols/jour, et 8 vols/jour les lundis, jeudis et samedis) par rapport à l’hiver dernier. Enfin, depuis l’arrêt des opérations de Malev, la desserte de Budapest est assurée à raison de 3 vols quotidiens au lieu de 6.

Au départ des régions françaises hors bases de province, les nouvelles dessertes de Strasbourg – Vienne (3 vols hebdomadaire), Strasbourg – Venise (2) et Strasbourg – Rome (4), se prolongent à l’hiver. En revanche, la suppression des lignes Lyon – Hambourg, Lyon – Birmingham, Clermont-Ferrand – Amsterdam et Bordeaux – Lisbonne est confirmée à l’hiver. Les principales nouveautés par rapport à l’hiver dernier sont au départ de Lyon, où s’ouvrent les dessertes de Budapest (3 vols hebdomadaires) et de Göteborg (1 vol quotidien), tandis qu’une fréquence quotidienne est retirée sur Stuttgart et sur Venise, chacune étant désormais desservie à raison de 2 vols quotidiens. Enfin, la route Lyon – Amsterdam est reprise par KLM. Sur les lignes transversales européennes, la desserte Anvers-Manchester est suspendue depuis le 17 septembre 2012. En revanche, au départ de London-City, les dessertes sont renforcées avec l’ajout d’une fréquence quotidienne vers Edimbourg (4 vols/jour) et vers Dublin (6 vols/jour).

Long-courrier : l’offre d’Air France est en repli de 0,1% cet hiver, avec un redéploiement de l’activité vers l’Asie (+4,5%), l’Afrique (+3,9%) et les Caraïbes (+3,1%). En Amérique du nord, l’offre est quasiment stable (-0,7%), avec entre autres la reprise par Air France de l’une des deux fréquences Paris – Atlanta opérées par Delta Air Lines l’hiver dernier (dans le cadre de leur coentreprise), et dessert ainsi la capitale de la Géorgie en propre à raison de deux fréquences par jour. Elle dessert Washington tous les jours en Airbus A380, et ajoute une quatrième rotation vers Cancun (en Boeing 777-300). En Amérique Latine, Air France réduit son offre en sièges (-2,9%) du fait de la réduction de la taille des appareils desservant Caracas (A340 en remplacement des 777) et de l’ajustement de la desserte de Lima (3 vols hebdomadaires en 777-200 au lieu de 5 l’hiver dernier).

Dans les Caraïbes, Air France enregistre une croissance d’offre de +3,1%, qui s’explique par la mise en ligne de 777-300 de plus grande capacité vers la République Dominicaine et La Havane. En revanche dans l’Océan Indien, Air France réduit significativement son offre en sièges (-12,9%). La suspension de la desserte de Mahé en partage de codes avec Air Seychelles (en raison de l’arrêt des opérations du transporteur seychellois vers Paris) contribue à la baisse de l’offre dans cette région. Par ailleurs, la compagnie modifie son offre sur Maurice en substituant aux 747 opérés l’hiver dernier des 777-300. Enfin, sur Madagascar, Air France adapte son offre avec 3 fréquences opérées en 777-200 au lieu de 5 fréquences opérées en A340.

En Afrique, Air France enregistre une croissance d’offre de  +3,9%, en particulier sur Lomé et Kinshasa. L’affectation de deux A330 pour la desserte du Nigeria est confirmée : la desserte quotidienne d’Abuja s’effectue toujours en continuation sur Port-Harcourt, et la desserte de Lagos demeure quotidienne. Enfin, les structures des dessertes de N’Djaména (3 fréquences hebdomadaires opérées en A330) et de Malabo (1 fréquence quotidienne opérée en B777-200 en continuation de Douala) sont confirmées.

Au Proche et Moyen-Orient, l’offre hivernale d’Air France est marquée par une « adaptation permanente de l’offre à la demande en particulier dans les zones touchées par des crises politiques », avec une réduction significatives du nombre de sièges proposés (-14,7%). En plus de l’arrêt de la desserte d’Abu Dhabi, les opérations sur Damas restent suspendues. La desserte de l’Arabie Saoudite a en outre été modifiée depuis septembre, avec en particulier la suspension des opérations en propre d’Air France vers Djeddah (qui sera désormais proposée en partage de codes avec Saudia), et l’augmentation des fréquences hebdomadaires vers Riyad (5 au lieu de 3).

Enfin l’Asie enregistre la plus forte croissance d’offre (+4,5%), avec l’introduction d’une 13e fréquence vers Shanghai. Globalement, le programme s’inscrit dans la continuité de l’été 2012 : A380 sur Singapour, desserte de Wuhan à raison de 3 vols hebdomadaires, vol de nuit sur Pékin, adaptation des dessertes de Bangkok et de Phnom Penh, etc.

source : http://www.air-journal.fr

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...