Actualité de votre compagnie

Restez informés

Air France réduit les avantages de Flying Blue

365-cover-miles

Air France réduit les avantages de Flying Blue

Voler gratuitement avec Air France grâce à vos points de fidélité, c'est désormais plus difficile. La compagnie a réduit la durée de validité de ceux-ci de trente-six à vingt mois pour les membres Ivory. 

Flying Blue, le système de fidélisation d'Air France-KLM a trop de succès au goût de la compagnie franco-néerlandaise.

Par une mention discrète sur son site, Air France annonce que la durée de validité de leurs miles passe de trente-six mois à vingt mois pour les membres titulaires de la carte Ivory.
Objectif : exclure du système ces passagers qui volent peu fréquemment. Il faudra donc effectuer un vol au moins tous les vingt mois sur Air France, KLM ou une des trente-deux compagnies partenaires, faute de quoi les miles seront perdus.

Ces points attribués, en fonction de la longueur du vol et la classe tarifaire du billet, donnent droit à une série d'avantages, principalement des billets gratuits. Dans le bilan, ces vols offerts aux membres Flying Blue pesaient près de 2,3 milliards d'euros au passif de la société.

source : http://votreargent.lexpress.fr/consommation/air-france-reduit-les-avantages-de-flying-blue_90410.html


Si aucune décision n'est prise sur le sujet, selon des sources internes, Air France devrait repenser sa politique de miles d'ici à la fin de l'année.

Outre une harmonisation de FlyingBlue avec les programmes des compagnies présentes dans Skyteam (qui propose également une offre de fidélisation), le projet vise à plus de lisibilité des offres proposées aux voyageurs. Déjà revus à la baisse voici quelques mois, la lisibilité du programme de miles proposés par la compagnie française reste complexe et mérite une meilleure adaptation à la réalité des besoins. Il semblerait pourtant que la finalité de cette nouvelle politique vise à limiter l'impact des miles sur des périodes données. Selon les premières informations, les niveaux attendus pour les billets liés au compte miles du voyageur devraient augmenter de 8 à 12%. La décision, si elle est prise, ne devrait pas intervenir avant décembre prochain pour une mise en place progressive sur deux ans.

Source : DéplacementsPros.com – 5 juillet 2010.


Air France dément repenser sa politique de Miles

Par mail Air France a démenti la possible refonte de sa politique de Miles, et a fait savoir par son service de presse "qu'elle ne travaille à rien de tout cela". Mais, il est évident qu'aucune compagnie ne prendrait le risque d'évoquer ce sujet publiquement.

Source: DéplacementsPros.com – 06 juillet 2010.


 Les Miles, trésor de guerre des compagnies aérienne

"Chaque jour, 4% des passagers d'Air France-KLM voyagent avec des billets gratuits. C'est comme si nous faisions voler treize Airbus A380 ou quarante A320 avec uniquement des billets prime", explique Patrick Roux, directeur du marketing de la compagnie française

Les programmes de fidélité des passagers, permettant d'accumuler des "miles" et de voyager gratuitement (hors taxes aéroportuaires et surcharge carburant), sont devenus un outil puissant de la stratégie commerciale des transporteurs aériens qui rivalisent pour séduire les passagers.

En Europe, "Miles & More" de la compagnie allemande Lufthansa revendique la première place avec plus de 19 millions d'adhérents devant "Flying Blue" d'Air France-KLM (18 millions) et "Executive Club" de British Airways (6 millions). Leur ampleur est telle qu'il y a plus de miles aériens en circulation à travers le monde que de dollars, soulignent les analystes financiers qui peinent pourtant à mesurer leur valeur réelle.

"La valorisation reste difficile compte tenu du peu de transparence sur ce sujet de la part des compagnies aériennes. (…) Nous estimons que le programme de fidélisation d'Air France-KLM représente environ 20% de la capitalisation actuelle" (soit environ 620 millions d'euros) du groupe, avance toutefois Yan Derocles, spécialiste chez Oddo Securities.

Sans dévoiler de chiffres, Air France-KLM comme British Airways et Lufthansa relèvent que ces programmes sont d'autant plus précieux qu'ils sont à la base d'une connaissance fine de leurs clients pour leurs proposer les dernières nouveautés et d'anticiper leurs besoins.

"Le programme de fidélisation de British Airways permet de sécuriser nos clients et d'en conquérir de nouveaux", résume Gilles Marigliano, directeur des ventes France au sein de la compagnie britannique. Selon lui, en période de crise et de chute de trafic, Executive Club a "joué à plein son rôle" pour garder les clients. Lorsque la compagnie lance, en outre, des opérations commerciales — à l'instar du triplement du nombre de miles sur les Paris-Londres cet été — cela attire systématiquement de nouveaux clients.

Plébiscité comme meilleur programme de fidélisation, dans une enquête de satisfaction des compagnies aériennes publiée dans le numéro de mai du mensuel Que Choisir, Flying Blue a pourtant durci, depuis l'an passé, sa politique d'attribution des miles. "Les modifications apportées visaient à être plus en adéquation avec le tarif acquitté, et donc de donner plus de miles aux clients qui paient les tarifs les plus élevés", rétorque Patrick Roux.

"Plus on devient fidèle et actif, plus on gagne des miles, c'est quelque chose d'assumé. Mais dès le premier niveau de tarif, on en gagne aussi", dit-il. Et contrairement à la pratique de ses concurrents, les miles Flying Blue sont valables à vie à condition de consommer un billet tous les vingt mois.

Pour Yan Derocles, les compagnies maîtrisent parfaitement la rétribution des miles. "La limite de ce système est qu'elles ne fidélisent pas tous les clients de la même façon", dit-il, les voyageurs des entreprises internationales étant les principaux bénéficiaires.

Sur le moyen-courrier, les passagers occasionnels sont enfin tentés de se tourner vers les low cost, qui, à défaut de programme de fidélisation, proposent des billets à des prix parfois très inférieurs à ceux pratiqués par les compagnies traditionnelles.

"Un programme de fidélité se doit de proposer par essence le plus d'avantages à ceux et celles qui voyagent le plus. Un passager qui ne vole qu'une fois ou deux fois par an, a en effet peu d'intérêt à participer à ce programme", reconnaît un porte-parole de Lufthansa.

Source:  AFP – Delphine TOUITOU – 9 juillet 2010.

À lire aussi

Air France

C’est en comité de suivi de l’Accord Collectif PNC qui se tient entre la Direction...

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...

Vueling

Chers nouveaux collègues PNC de Vueling, Nous tenons à vous souhaiter la bienvenue à Paris...

Air Caraïbes Atlantique

|

Vous trouverez ici le flash CSE du mois de mai 2024 avec les informations importantes...

SNPNC

SNPNC

Cher.e.s collègues, aujourd’hui nous célébrons la Journée Internationale des PNC, une occasion spéciale pour honorer...