Actualité de votre compagnie

Restez informés

Air France rouvre les négociations avec les hôtesses et stewards

1298-cover-greve-negociations-en-vue

Quatre mois après le refus des syndicats de personnels navigants commerciaux (PNC) de signer les mesures du plan de restructuration de la direction (Plan Transform) pour améliorer l’efficacité économique de la compagnie de 20%, les négociations sur l’élaboration d’un nouvel accord collectif reprennent.

Quatre mois après le refus des syndicats de personnels navigants commerciaux (PNC) de signer les mesures du plan de restructuration de la direction (Plan Transform) pour améliorer l’efficacité économique de la compagnie de 20%, les négociations sur l’élaboration d’un nouvel accord collectif reprennent.

De sources syndicales, deux réunions de négociation sur le sujet avec les trois syndicats représentatifs (SNPNC, UNAC et UNSA) sont prévues les 11 et 14 décembre prochains. Des réunions bilatérales entre direction et les syndicats ont déjà eu lieu la semaine dernière.

Echéance de l'accord, le 31 mars

Pour rappel, les PNC ont été la seule catégorie de personnels à avoir refusé de signer le Plan Transform. Ceux représentant le personnel au sol et les pilotes l’ont approuvé. De fait, en l’absence d’accord, une fois l’accord collectif à durée déterminée arrivé à échéance (le 31 mars 2013), Air France peut imposer de manière unilatérale ses conditions.

20% d'efficacité économique

Ce dossier est crucial. D’une part Air France est condamnée à réduire les coûts du personnel de cabine (largement inférieure à celle de Lufthansa ou des compagnies à bas coûts) si elle veut réussir son redressement. «Si on met en œuvre tout le plan, il sera suffisant », explique un membre de la direction. Autrement dit que toutes les catégories de personnel contribuent à hauteur de 20%. D’autre part, alors que le personnel au sol et les pilotes ont signé, Air France ne peut mettre en place un régime plus favorable aux PNC au nom de l’équité.

« Air France a jusqu’à présent refusé de créditer aux PNC des mesures qui contribuent à améliorer l’efficacité économique sans pour autant augmenter la pénibilité du travail. Nous avons des pistes à proposer. Nous sommes conscients qu'il faut atteindre ces fameux 20% mais tous les moyens ne sont pas les bons. Il y a des choses qui resteront dans le projet qui a été refusé cet été», explique un syndicaliste.

source : http://www.latribune.fr/

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...