Actualité de votre compagnie

Restez informés

APÉRO, DIJO, DÉFIS MONDIAUX, ACQUIS SOCIAUX : By de JUNIAC

2339-cover-alexandre-dejuniac-royaumont

Au début, on a cru à un gag. Pas très bon, une blague de potache. Notre Chef Tout Puissant, Alexandre de Juniac se prenait pour Norman dans une vidéo. Le cadre s’y prêtait : la chaire de l’abbaye de Royaumont est un bon endroit pour lâcher des insanités, même si l’anticléricalisme est un peu daté. Et la gestuelle, pour ne pas dire la gesticulation du PDG d’AF-KLM donnait à penser que son intervention avait été précédée de copieuses libations.

Et puis, on s’est rendu compte que ce n’était pas de l’humour. Invité à plancher sur un thème : « Avantages sociaux et défis mondiaux » aussi fin qu’un titre de film de Max Pécas,  A. de JUNIAC s’est  lâché. Dans un style plus proche du hâbleur que du Tribun, il a tenu un discours patronal, disons décomplexé, devant un parterre très libéral et libéré, au sein duquel on reconnaissait M. Pierre GATTAZ, le Torquemada du Medef (normal dans une abbaye).

On en citera quelques florilèges :

– Les acquis sociaux ? «Je ne sais pas ce que c’est », « Tout  évolue, par exemple le travail des enfants ». Sur ce thème : « d’ailleurs qu’est-ce qu’un enfant, est-ce qu’un enfant doit travailler ? ».

« La Durée du travail, c’est quoi  avec un  ingénieur qui a un  smartphone ou une tablette chez  lui ? », (les PN qui travaillent dans un environnement hostile avec décalages horaires, horaires de nuit et irréguliers apprécieront). 

Notre Dirigeant  Responsable nous dira qu’il ne peut jouer que sur les coûts du travail pour faire la différence (si c’est là sa seule variable d’ajustement, les commerciaux d’Airbus, de Boeing et des Compagnies pétrolières doivent se frotter les mains lorsqu’ils rencontrent leur alter ego d’AF).

Ensuite on est passé à la grève PNT de septembre. L’orateur confessait en avoir parlé à son homologue du Qatar qui lui a déclaré que cela ne se serait pas produit chez lui, les grévistes  étant immédiatement  envoyés en prison (applaudissements nourris dans l’assistance, visiblement conquise). Il a ensuite reconnu, ce sera sa seule goutte d’humilité dans un océan de suffisance, que les pilotes avaient été habiles dans le conflit en mettant en avant la délocalisation de Transavia Europe –il aura mis dix jours de conflit avant de retirer son projet. Pour le reste, rien de nouveau : la délocalisation en Europe ne constitue pas une délocalisation, « nos troupes », entendez les salariés, n’ont pas toute l’information. C’est vrai que les Représentants du personnel au CE ne démentiront pas cette affirmation. Conclusion véhémente : « il y a un moment où il faut aussi savoir dire non ».

Cette vidéo assez délirante de 22 minutes – à voir et revoir sur http://vimeo.com/116748738 , et sa parodie sur le Facebook du SNPNC, pourrait paraître anecdotique, elle est en réalité significative. En premier lieu d’un discours patronal qui veut revenir sur tout le Droit du travail français. Institutions représentatives du personnel bien sûr, mais aussi durée du travail, congés payés. Et la référence à des problématiques datant du… XIXème  siècle est tout sauf innocente. En second lieu, lorsqu’A. de JUNIAC vilipende les acquis sociaux, nous traduisons par accord collectif d’entreprise. On en déduit donc qu’après le ballon d’essai des Bases Province, le PDG du Groupe verrait bien l’ensemble du PNC régi par une feuille de route. Et pire encore : lorsqu’un accord collectif arrive à son terme, ne demeure souvent pour le salarié cessant d’être couvert que sa rémunération du moment, au titre d’ « un avantage individuel acquis », donc « susceptible d’évoluer ». On ne peut s’empêcher de mettre cela en parallèle avec l’augmentation significative de rémunération que s’est octroyé notre pourfendeur des droits sociaux.

Après une telle prestation, une chose est sûre à propos d’Alexandre de JUNIAC : le mépris qu’il affiche à l’égard de son personnel n’est pas acquis. Il est inné.

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...