Actualité de votre compagnie

Restez informés

Appel à la grève le 31 mars

2625-cover-2620-cover-appelgreveloitravail

PROJET DE LOI EL KHOMRI : LE PROJET LE PLUS GRAVE POUR TOUS LES SALARIÉS ! Le projet de loi travail, a provoqué dès qu’il a été connu, et non sans raisons, un véritable tollé, non seulement de la part de la majorité des Organisations Syndicales, mais aussi d’un grand nombre de citoyens. Cet émoi s’est notamment traduit par une pétition demandant le retrait de ce projet ayant recueilli plus d’1,250 million de signatures et par plusieurs manifestations largement suivies. Face à cette opposition massive …

PROJET DE LOI EL KHOMRI : LE PROJET LE PLUS GRAVE POUR TOUS LES SALARIÉS !

Le projet de loi travail, a provoqué dès qu’il a été connu, et non sans raisons, un véritable tollé, non seulement de la part de la majorité des Organisations Syndicales, mais aussi d’un grand nombre de citoyens. Cet émoi s’est notamment traduit par une pétition demandant le retrait de ce projet ayant recueilli plus d’1,250 million de signatures et par plusieurs manifestations largement suivies. Face à cette opposition massive, le Premier Ministre et son Ministre du Travail ont procédé à quelques modifications qui ne changent ni l’esprit, ni « l’ADN » d’un texte qui remet profondément en question le Code du Travail et les règles de la négociation collective.

Cette loi impacterait directement notre profession et ouvrirait un boulevard à Air France pour s’attaquer à nos conditions de travail.  Nous mentionnerons seulement ici :

  • L’inversion de la hiérarchie des normes :

L’accord d’entreprise devient la règle et l’accord de branche et la loi les exceptions. L’absence de règles qui s’imposent au niveau de la branche va conduire les compagnies à entrer dans une concurrence entre elles sur les conditions de travail et de rémunération de leurs salariés.

Les règles négociées en entreprise, là ou les salariés sont en situation de faiblesse, conduiront à une diminution de leurs droits. Ceci alors que le SNPNC se bat pour voir une Convention de branche PNC instaurée dans le transport aérien qui fixera des garanties plancher.

  • L’assouplissement des règles de licenciement économique au profit de l’employeur :

Air France n’aura pratiquement plus besoin de justifier d’une situation économique difficile pour licencier massivement son personnel. De plus, le périmètre d’appréciation des difficultés de l’entreprise sera limité au territoire national et permettra à un Groupe international bénéficiaire de programmer des licenciements.

  • L’offensive contre le contrat de travail :

L’entreprise pourra négocier des accords lui permettant d’augmenter le temps de travail et de diminuer la rémunération sur plusieurs années en échange d’un maintien de l’emploi. Le salarié qui refusera cet accord sera licencié pour motif personnel sans aucun recours possible devant le juge (disposition contraire aux conventions européennes et internationales).

  • Les atteintes au principe de l’accord majoritaire :

La mise à mal de ce principe permettra notamment, de valider, via un référendum au sein de l’Entreprise, un accord de préservation de l’emploi pouvant abaisser la rémunération et augmenter le temps de travail, malgré l’opposition d’Organisations Syndicales ayant recueilli 70 % des suffrages aux élections professionnelles.

Et cette liste n’est malheureusement pas exhaustive…

Le Premier Ministre et sa Ministre du Travail ayant manifesté leur volonté de présenter leur dernier projet au Conseil des Ministres, puis devant l’Assemblée Nationale et le Sénat, il ne nous est laissé d’autre choix que de déposer un préavis de grève pour la journée du 31 mars 2016 prochain, de 00h01 à 23h59, concernant l’ensemble des PNC.

Cette loi est faite sur mesure pour les grands groupes comme Air France au détriment de tous les droits des salariés et représente un retour d’un siècle en arrière.

NOTRE REVENDICATION EST LA SUIVANTE : RETRAIT DU PROJET DE LOI EL KHOMRI

MOBILISONS-NOUS, DEMAIN IL SERA TROP TARD !

 

CONSIGNES DE GRÈVE :

➢          La grève est un droit constitutionnel : le seul exercice du droit de grève ne peut donner lieu à aucune sanction disciplinaire.  Aucune menace ne peut vous être faite, le chantage à la promotion est interdit.

➢          Un salarié n’est pas obligé d’appartenir à un syndicat pour suivre une consigne de grève. Tous les PNC, syndiqués ou non, sont couverts par ces consignes de grève.

 

LA GRÈVE MODE D’EMPLOI :

Vous devez déclarer, au plus tard 48 heures avant le 31 mars 00h01 (soit le 28 mars 23h59), votre intention de participer à la grève.

POUR VOUS DÉCLARER GRÉVISTE, 2 POSSIBILITÉS :

-Soit le formulaire de déclaration accessible sous IPN en utilisant ce lien + votre token :

https://surpn.airfrance.fr/ProdPN_V3/fr/g_retourUtilisateur/PNC_greve_declaration.jsp

-Soit en envoyant un mail à l’adresse suivante :

mail.greve.pnc@airfrance.fr

Vous pouvez mettre le SNPNC en copie de ce mail pour prouver votre envoi et nous permettre de connaître le suivi du mouvement : contact@sandbox.snpnc.org

Ci-dessous le mail type :

 

« Monsieur,

Conformément à la loi Diard, je me déclare en grève pour la période suivante :

Le 31 mars 2016 à partir de 00h01 (heure locale de Paris). Je me tiens à la disposition de l’entreprise à compter du 01 avril 2016 pour reprendre mon travail dans le cadre de mon planning.

Cordialement,

Nom / Prénom / Matricule »

 

Si vous avez déclaré votre intention de participer à la grève et décidé finalement d’y renoncer, vous devez en informer l'entreprise selon la procédure mise en place par adresse mail au plus tard 24 heures avant l’heure prévue de votre participation soit jusqu’au 29 mars 23h59. Soyez très rigoureux quant au délai de 24 heures.

 

PENDANT LA GRÈVE :

➢          Vous pouvez vous déclarer gréviste sur toute activité sol (hors visite CEMA) et sur toute rotation débutant le 31 mars.

➢          Si vous êtes OFF avant et pendant la grève : vous n’avez rien à faire. Vous restez OFF.

➢          Si vous tombez malade pendant la grève alors que vous êtes gréviste, vous restez salarié gréviste.

➢          Si vous étiez  déjà arrêt maladie avant le déclenchement de la grève : Vous n’êtes pas considéré comme gréviste sauf si vous en exprimez expressément la volonté.

 

APRÈS LA GRÈVE :

➢         Vous reprenez normalement votre activité en suivant votre planning ou tout changement signifié par les voies habituelles.

 

 DÉFENDONS NOS INTERETS

TOUS À PARIS POUR MANIFESTER !

À lire aussi

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...

Vueling

Chers nouveaux collègues PNC de Vueling, Nous tenons à vous souhaiter la bienvenue à Paris...

Air Caraïbes Atlantique

|

Vous trouverez ici le flash CSE du mois de mai 2024 avec les informations importantes...

SNPNC

SNPNC

Cher.e.s collègues, aujourd’hui nous célébrons la Journée Internationale des PNC, une occasion spéciale pour honorer...

easyJet

|

Retrouvez le compte-rendu de la session de Mai 2024 du Comité Social et Économique réalisé...