Actualité de votre compagnie

Restez informés

Britair : «Des questions sans réponses»

579-cover-britair_ce

Les pertes de la compagnie aérienne BritAir (1.200 salariés), dont le siège est à Morlaix, devraient atteindre 15 M€ pour l'exercice 2010-2011, au lieu des 2M€ attendus (Le Télégramme du 11mars). Hier, à l'occasion d'une réunion du comité d'entreprise (CE), il a été fait lecture de la note concernant le droit d'alerte économique déclenché par le CE au mois de décembre. Certains élus du CE estiment également «qu'il reste des questions sans réponses, notamment sur la stratégie d'Air France. «Le transport aérien est en train de changer, souligne de son côté, Marc Lamidey, P-dg de BritAir, et notre compagnie a un avenir à condition de s'adapter au marché»

Les pertes de la compagnie aérienne BritAir (1.200 salariés), dont le siège est à Morlaix, devraient atteindre 15 M€ pour l'exercice 2010-2011, au lieu des 2M€ attendus (Le Télégramme du 11mars). Hier, à l'occasion d'une réunion du comité d'entreprise (CE), il a été fait lecture de la note concernant le droit d'alerte économique déclenché par le CE au mois de décembre. Certains élus du CE estiment également «qu'il reste des questions sans réponses, notamment sur la stratégie d'Air France. «Le transport aérien est en train de changer, souligne de son côté, Marc Lamidey, P-dg de BritAir, et notre compagnie a un avenir à condition de s'adapter au marché»

Source : LeTélégramme.com – 25 mars 2011


BritAir : Rapport inquiétant, la Direction rassure

Lors du dernier comité d'entreprise BritAir (1.200 salariés) un rapport d'expert a laissé augurer un avenir plutôt sombre pour la compagnie aérienne basée à Morlaix (29), dont le chiffre d'affaires s'élève à 388millions d'euros. Alors qu'il était prévu que les pertes devaient passer de 13,8M€ pour l'exercice 2009-2010 à 2M€ pour 2010-2011, celles-ci vont atteindre 15M€.

«Ce sont, entre autres, les conséquences des cendres du volcan islandais qui ont cloué nos avions au sol pendant plusieurs jours», explique Alain Huberdeau, directeur général délégué. Au siège de la compagnie, on tient à préciser que l'avenir n'est pas si sombre que certains peuvent le décrire. Et ce, malgré la crise: «On est loin d'en être sorti, car la situation n'a pas été bonne en 2010. Il faut à présent piloter l'entreprise avec beaucoup de rigueur», commente Alain Huberdeau.

Commande rassurante

Toujours selon la direction, la commande récente de 14 CRJ (30M€ environ l'unité), dont 11 livrés cette année, est plutôt rassurante pour l'avenir de la compagnie. «En Europe, on doit être les seuls à passer une telle commande, prévient le directeur. C'est plutôt une très bonne nouvelle». Malgré une hausse des pertes financières, Alain Huberdeau assure qu'il n'y aura pas de licenciements ni de délocalisation du siège.

Source : LeTélégramme.com – 11 mars 2011

À lire aussi

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

Air Austral

|

Chers collègues, nous pouvons enfin mettre un point final à cette saga qui dure depuis...

Air Austral

|

Chers collègues, hier s’est tenu un rendez-vous crucial dans les négociations sur un Accord de...

Vueling

Chers / Chères PNC, vous avez récemment reçu un mail de Vueling, destiné à vous...

Vueling

Le SNPNC-FO maintient son préavis à l’heure actuelle pour les journées des 8 au 12...

Air Austral

|

Nous avons affaire à une réelle pièce de théâtre, une dramaturgie mise en scène par...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois d’avril 2024. Pour rappel vos retours...