Actualité de votre compagnie

Restez informés

Christian Vernaudon présente le bilan d’Air Tahiti et s’exprime sur ATN

SNPNC

400-cover-logos_cies_francaises_en_activite_-_air_tahiti_1a

A l'occasion d'une conférence de presse organisée par le Ministre du développement des archipels Louis Frébault dans la salle des conférences de la présidence, le PDG de AIR TAHITI, Christian Vernaudon a présenté les résultats d'exploitation de la compagnie et il a fait un point sur les décisions qui ont été prises quant aux dessertes de désenclavement. Au terme de la conférence, il s'est exprimé sur sa candidature à la direction de AIR TAHITI NUI.

A l'occasion d'une conférence de presse organisée par le Ministre du développement des archipels Louis Frébault dans la salle des conférences de la présidence, le PDG de AIR TAHITI, Christian Vernaudon a présenté les résultats d'exploitation de la compagnie et il a fait un point sur les décisions qui ont été prises quant aux dessertes de désenclavement. Au terme de la conférence, il s'est exprimé sur sa candidature à la direction de AIR TAHITI NUI.

Christian Vernaudon a présenté un bilan équilibré de la situation financière d'Air Tahiti, relevant les nombreux efforts qui ont été effectués par la compagnie et son personnel pour résister à la crise qui touche forcément ce secteur économique, et maintenir malgré ce contexte le service de dessertes de désenclavement, sur laquelle la compagnie est particulièrement déficitaire.

Alors qu'elle suivait une progression permanente en terme de fréquentation depuis 1995, Air Tahiti connaît depuis 2008 une régression surtout représentative en matière de passagers "résidents" (-15%).

Sur 46 destinations desservies, 22 comptent une population comprise entre 80 et 500 habitants et 10 d'entre elles comptent entre 500 et 1000 habitants. Compte tenu des contraintes d'environnement, (largeur et longueur des pistes, moyens de navigation disponible, poids moyen des passagers…) les appareils ne sont pas utilisés à leur niveau standard de productivité. Ces dessertes sont donc particulièrement déficitaires dans le compte d'exploitation de la compagnie.

Si l'ensemble de ces paramètres, auxquels il faut ajouter la flambée du pétrole, ont put perturber la rentabilité de la compagnie en 2008 et en 2009, une forte mobilisation du personnel, qui a accepté un gel des salaires, la mise en place d'un plan social, qui a permis de replacer la quasi totalité des personnels suite à l'arrêt de la desserte twin oter de Moorea, et la bonne volonté des actionnaires, qui ont accepté de renoncer depuis 2008 à toucher des dividendes, ont permis de remonter la courbe et de retrouver l'équilibre dès 2010.

Christian Vernaudon a tenu a rappeler que AIR TAHITI est une entreprise privée, qui ne reçoit aucune subvention du Pays. La compagnie et le Pays sont liés par une convention cadre d'une durée de 30 ans ( rappelons que la délégation de Service Publique est arrivée à son terme en octobre dernier et a été reconduite pour un an) depuis 1985 (le Pays avait alors obtenu ses actions d'UTA pour un franc symbolique); Par ce contrat cadre, le Pays s'engage, entre autres choses, aux côtés de la compagnie pour lui permettre d'emprunter dans ses investissements lourds ( achats de nouveaux appareils), construire et entretenir,les pistes… En contrepartie de quoi, Air Tahiti s'engage à desservir toutes les destinations, même les moins rentables. S'il est vrai que pendant de nombreuses années, la compagnie parvenait à trouver un équilibre grâce aux marges dégagées sur toutes les destinations "rentables", la crise précarisé cet équilibre ce qui a contraint récemment les administrateurs à s'interroger sur le maintien de ce service de désenclavement.

Or, la société est gérée par un personnel 100% polynésien, très attaché à ses îles, les efforts ont donc été concédés et le maintien du désenclavement a été voté. C'est donc dans ce contexte d'efforts collectifs consentis que Christian Vernaudon, rejoint sur le sujet par le ministre Louis Frebault, s'est indigné des propos particulièrement diffamatoires et faux qui ont circulé dans mail signé d'une association de consommateurs. "L'ensemble des propos tenus étaient faux" a proclamé Christian Vernaudon, et des poursuites ont été entreprises à l'encontre de son auteur.

La conférence de presse s'est poursuivit par une série d'interview au cours de laquelle Christian Vernaudon s'est exprimé sur sa candiadature à la présidence de Air Tahiti Nui. Il a expliqué que sa démission en juin avait été provoquée par une grave maladie, mais que sa situation de santé s'étant améliorée il souhaitait rejoindre la direction d'Air Tahiti Nui afin d'apporter son expertise et sa grande connaissance du secteur.
 
Source : TahitiInfos – 14 décembre 2010

 


Deux conventions pour "un nouveau décollage" d'Air Tahiti

Deux conventions ont été signées mardi matin entre le Pays et la compagnie Inter îles Air Tahiti. La première concerne le renouvellement des obligations de desserte des archipels par la compagnie. La deuxième est relative à l'exploitation de l'avion du Pays pour les vols inter-îles des Marquises.

Le Président de la Polynésie française, Gaston Tong Sang et la direction générale de la compagnie Air Tahiti, en présence du ministre du Développement des archipels et des transports intérieurs, Louis Frébault ont signé deux conventions liant le Pays et Air Tahiti. L'une sur le développement des transports interinsulaires, et l'autre sur la mise à disposition d’un Twin Otter inter-Marquises. La première convention concernait effectivement l'agrément qui existe entre Air Tahiti et le territoire. Laquelle précise combien de fréquences Air Tahiti doit assurer vers les îles et atolls des cinq archipels.

La précédente convention a vingt ans et prenait fin en octobre. Air Tahiti exerçait jusqu'alors son activité de transport aérien domestique, dans le cadre de la "Convention pour le développement harmonieux du transport aérien interinsulaire ", signée avec le gouvernement de la Polynésie française en 1986 et qui s'achève fin octobre 2010.

Une convention reconduite pour un an

Elle a pour objet la mise en oeuvre d'un programme de desserte minimale conforme à la politique gouvernementale de désenclavement aérien des îles éloignées. "Nous l'avons reconduite pour un an en attendant que le Pays mette en place sa convention de transport général de la Polynésie française", indique Marcel Galenon le PDG de la compagnie.

La deuxième convention met a disposition l'avion du Pays pour les vols inter îles aux Marquises. "Il était nécessaire de prolonger cette action", indique le ministre des Transports interinsulaires Louis Frébault. Interrogé sur la desserte aérienne de Moorea, Marcel Galenon assure "vu les difficultés que nous avons eues, nous avons arrêté les vols d'Air Moorea, mais nous mettrons des vols Air Tahiti entre Papeete et Moorea", précisant que "les prix vont par conséquent augmenter".

Source : TahitiPresse – 05 octobre 2010

À lire aussi

Air France

C’est en comité de suivi de l’Accord Collectif PNC qui se tient entre la Direction...

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...

Vueling

Chers nouveaux collègues PNC de Vueling, Nous tenons à vous souhaiter la bienvenue à Paris...

Air Caraïbes Atlantique

|

Vous trouverez ici le flash CSE du mois de mai 2024 avec les informations importantes...

SNPNC

SNPNC

Cher.e.s collègues, aujourd’hui nous célébrons la Journée Internationale des PNC, une occasion spéciale pour honorer...