Actualité de votre compagnie

Restez informés

À ciel ouvert : lettre d’information novembre 2018

Retraites

3278-cover-cielouvertretraites

Voici l’information trimestrielle de la section « Retraités » adressée aux adhérents.

Nous évoquons la MNPAF avec en particulier les cotisations 2019, le régime universel avec la position d’un ancien pilote, par ailleurs administrateur Retraités de la CRPN, qui ne semble penser qu’à lui, un point sur les résultats de la CRPN, ainsi qu’un rappel sur l’inscription 2019 au CE-lignes. Sans oublier, bien sûr, la rubrique à Pierrot qui s’intéresse aujourd’hui au B707.

 

Chers Collègues,

 

Vous avez entre les mains votre nouvel agenda 2019. Notez que cette année, il n’est pas accompagné d’une couverture ; cela, pour de simples raisons budgétaires. En effet, garants de l’utilisation de vos cotisations versées à notre syndicat, il appartient aux responsables de gérer au mieux les budgets. Nous vous invitons donc à récupérer la couverture de l’agenda 2018. Cela étant, si vous souhaitez une nouvelle couverture, pas de difficulté, un simple mail à cielouvert1@gmail.com et nous vous la ferons parvenir très rapidement.

 

Voilà ci-dessous notre information. Si vous souhaitez que nous abordions certains sujets, bien évidemment qui intéressent notre collectivité, n’hésitez pas à nous en faire la demande, nous essaierons d’y répondre favorablement.

 

MNPAF

Le résultat technique 2018 est positif.

Pour 2019 nous prévoyons un maintien des effectifs grâce à la croissance des nouveaux contrats (Transavia, Joon, Vueling) et un ralentissement des départs d’AF. 

Le budget 2019 prévoit un résultat en légère baisse par rapport à 2018 mais positif.

Aussi, le Conseil d’Administration de septembre a décidé de ne faire évoluer aucun des barèmes de cotisation des contrats individuels à l’exception du barème des conjoints de la garantie AF.

Cette augmentation, concernant les conjoints, reste cependant très limitée et ne concerne pas la gamme Altitude 300.

Altitude 350 : la cotisation passe de 61€ à 63€ pour la tranche dâge 40/49 ans et de 93€ à 99€ pour la tranche 70 ans et plus. Les autres tranches d’âge restent inchangées. 

Altitude 400 : la cotisation passe de 141,40€ à 143€ pour les plus de 70 ans.

Le lancement de la sur complémentaire non responsable en avril a été un succès puisqu’on compte aujourd’hui 4000 adhésions. Nous vous rappelons que si vous souhaitez y souscrire pour l’année 2019, qu’il s’agisse du Pass Santé Hospi ou Pass Santé Hospi+Ville, vous devez le faire avant fin novembre.

 

Régime Universel (R.U.)

Le sujet mérite à lui seul une information mais aujourd’hui, les décisions sont tellement parcellaires et contradictoires venant des décideurs politiques que nous pensons préférables d’attendre un peu.

Ce n’est pas le cas de tout le monde puisque c’est avec intérêt que nous avons pris connaissance dans le numéro de juillet 2018 de Présence, le magazine d’information de l’ARAF, l’Association des Retraités Air France, sous la plume de l’ancien Vice-Président de la CRPN, que le R.U. n’était pas négatif pour tout le monde ! Du moins pour lui !

Pourquoi ? Qu’apprenons-nous ?

Nous apprenons que notre régime par répartition est fragile puisqu’il repose sur les seuls navigants !

C’est effectivement le cas. Mais qu’en est-il de cette fragilité ? Peut-être bien que le transport aérien subit les aléas de l’économie mais il a toujours réussi, depuis bientôt un siècle, à s’en sortir. Cela étant, « grattons » un peu plus loin : pourquoi ce même ex Vice-Président de la CRPN, par ailleurs administrateur de la Caisse depuis de nombreux mandats quand il était actif, n’a pas essayé de faire changer les choses avant ? Probablement parce qu’il est beaucoup plus lucratif d’avoir une pension venant de la CRPN avec ses systèmes de calcul plutôt que d’entrer dans un régime général dans lequel il aurait fallu s’expliquer très longuement pour obtenir la suppression de la double-pente (vous savez un taux de cotisation plus élevé à partir d’un certain niveau de salaire) ou pour obtenir aussi les fortes majorations au-delà des 25 annuités nécessaires. Aujourd’hui retraité, le changement de régime ne lui fera même pas sentir le vent du boulet !

Alors, il a effectivement raison quand il dit, un peu plus loin dans le texte, que « On ne peut donc pas prétendre que la réforme des retraites en gestation […] fait peser une menace sur le régime des navigants », « retraités » aurait-il dû ajouter. Car pour les actifs, comment expliquer au législateur que les hôtesses de l’air qui vont, toute l’année, se faire bronzer aux Antilles ou à Tahiti, doivent partir en retraite, si elles le souhaitent, à partir de 55 ans ?

« Contrairement à ce qu’on peut souvent lire, l’intégration de la CRPN au sein du régime universel ne signifie pas la disparition de la CRPN ! ». Ah bon ? Mais si le R.U. concerne tous les salariés jusqu’à 3 plafonds de la Sécurité Sociale, soit 119 196€ annuels (3 x 39 732€) en valeur 2018, il faudra quand même nous expliquer s’il y a beaucoup de PNC concernés ! Nous, nous ne le pensons pas ! Alors oui, la CRPN existera peut-être toujours, mais pour qui et pour quoi ? Oui, c’est dit un peu plus loin, pour « gérer les cotisations et les pensions », la belle affaire ; nous, ce qui nous intéresse, ce sont des pensions décentes.

Soyons très clairs sur le sujet : notre objectif premier est de conserver notre système de pension complémentaire au moins au niveau où il est aujourd’hui.

Alors oui, notre ex Vice-Président a raison, notre régime a besoin d’une réforme profonde, la commission des études de la Caisse travaille dessus depuis 5 ans, non pas pour laminer les navigants mais pour trouver les solutions les plus efficaces et les moins douloureuses pour que notre régime persiste.

Dernier point : appartient-t-il à un retraité d’essayer d’influencer la politique des actifs ? Car quand même, est-ce réellement à quelqu’un qui ne sera pas touché, ou à la marge, de décider pour les principaux futurs contributeurs ? Question de fond dont nous possédons, nous à la section « Retraités » du SNPNC, la réponse.

 

La CRPN

Après le point précédent, quelques chiffres sur la CRPN elle-même. Beaucoup diront qu’elle va mal, que le régime est déficitaire ; c’est vrai, l’exercice 2017 s’est soldé par un déficit du régime de 128,746M€. Le budget 2018 prévoyait, au mois de décembre 2017, un déficit du régime de 135,838M€. L’actualisation des comptes au mois de septembre 2018, pour l’année 2018, prévoit un déficit du régime plus faible que celui de 2017 à 123,290M€. Est-ce pour autant satisfaisant ? Bien sûr que non, nous le disions dans le paragraphe précédent, il faut une réforme ; mais ce n’est pas non plus la catastrophe d’autant qu’en 2017, après avoir « épongé » le déficit du régime, vous savez, les 128,746M€, le résultat net global de la CRPN s’élève à 104,354M€. Oui, oui, en positif ! Que constate-t-on aujourd’hui ? Que le montant des cotisations versées par les employeurs et les salariés est en hausse de plus de 6 % par rapport à 2017. Alors bien sûr, le taux d’appel du fonds retraite à augmenté de 1 % mais les hausses des cotisations hors hausse du taux d’appel sont bien là, peut-être un peu d’augmentation des salaires mais aussi augmentation des effectifs !

Ne nous voilons pas la face, ce n’est encore que très faible, mais c’est un début.

Au SNPNC, nous pensons qu’une réforme est nécessaire mais pas n’importe quand, ni n’importe comment quand on voit le résultat net global de la Caisse.

 

Inscription au CE-Lignes d’Air France

Ceux d’entre nous qui sont déjà inscrits au CE Lignes d’AF pour 2018 ont reçu le mail de relance pour l’inscription au CE pour l’année 2019. Pour les autres, si vous souhaitez bénéficier de la médiathèque, des tarifs préférentiels sur les hôtels et les voyages (sans la subvention limitée aux seuls actifs pour de sombres règles URSSAF), l’inscription pour l’année 2019 doit se faire avant la fin de l’année directement en ligne sur celignes.com. Passé la fin d’année, l’inscription pourra se faire toujours en ligne mais elle ne sera validée que trimestriellement.

 

Et ce fut le Boeing 707

Avant, pendant et après guerre, on réfléchit au transport sur longue distance avec moteurs à réaction.

Les anglais, à cause de leur « Empire », les américains à cause de la grandeur du pays et sous la demande des armées. Et pour une fois, ce sont « les anglais qui tirent les premiers » (tiens, ça me rappelle quelque chose!!).

Le « Comet » prenait son envol le 27/07/49, pour un premier vol commercial en 1952. Mais, pas de chance, 3 avions se crashent un an après ! On se remet au boulot et on arrive au « Comet 4 », utilisé pratiquement par les compagnies anglaises (bien qu'Air France en eut) et par la Royal Air force jusqu'en … 2011 !!!

Pendant ce temps là, les « peaux rouges » ne sont pas restés inactifs.

Boeing construit le B 47 en 1947 (6 réacteurs) pour l'USAF qui le met en service en 1952 (2042 appareils tout de même). Et en même temps le B 52 (8 réacteurs) toujours pour l'USAF (1952/1998, 744 appareils) (Vous avez vu le film « Dr Folamour de Stanley Kubrick ? Et « B52 de Gordon Douglas ? … Mais je m'égare!!).

De ces deux-là découlera le 707 ; en fait le B 367-80 nom donné pour tromper l'ennemi (si, si, c'est vrai)

Aile en flèche, 4 réacteurs sous les ailes, 5 pax de front, et le Dash 80 est né (oui, on change encore de nom).

1er vol, le 15/07/1954 mais, sueurs froides chez Boeing, la Pan Am n'en commande qu'en Octobre 55 (20 avions). Puis American Airlines suit et tout le monde, en fait. Air France étant une des premières. Le dernier est sorti des chaînes en 1978 pour les compagnies civiles et en 1991 pour les militaires.

Il y eut 6 versions du B 707 plus les dérivées bien sûr, ainsi que le 720 (plus petit pour les vols courts). Quant aux militaires, cet avion était un vrai GMC !! On ne compte plus les modèles.

En ce qui concerne Air France, le 1er vol commercial fut un New York le 31/01/1960 avec le « Château de Versailles », la compagnie ayant décidé de leur donner des noms de châteaux. Malheureusement, le 27/07/1961 il se casse à Hambourg en 3 morceaux au décollage !!

Il y eut 41 B 707 à la compagnie (dont 3 « Pélican »).

Parmi les avantages de cet avion, la vitesse qui divisait par 2 les temps de vol, l'absence de turbulences, l'espace pour les pax …

De ce fait, AF équilibre ses comptes dès 1965 … jusqu'au 1° choc pétrolier. Après …

L’hôtellerie aussi contribue au prestige de la Cie avec ses services dignes des grandes tables. Souvenez vous du « Parisien Spécial » (je l'ai personnellement pris en GP, en jump seat !!! grand souvenir!!). J'en vois qui versent une larme !!

Et le cinéma à bord !!! Les joies de « l'inflight motion pictures » !!

Bref, c'était une sacrée « bête » cet avion. Et puis comme disait un ancien : « y'a 4 moteurs là d’sus, peut rien t'arriver » (sic).

See you soon happy tax payers !!


 

La fin de l’année approche et pour l’occasion, les bénévoles de Ciel Ouvert prennent le large. La permanence sera fermée pendant les vacances de Noël, soit les mardis 25 décembre et 1er janvier.

 

L’équipe du SNPNC vous donne rendez vous le 8 janvier et vous adresse, en attendant,

ses souhaits les plus chaleureux pour de très bonnes fêtes de fin d’année et une très belle année 2019.

 

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...