Actualité de votre compagnie

Restez informés

Combat entre Air Seychelles et Air Austral

301-cover-air_seychelles

Lors du forum économique des Iles de l’Océan Indien (FEIOI) qui s’est tenu la semaine dernière à Mahé (Seychelles), les Chambres de Commerce et de l’industrie (CCI) de la zone se sont mises d’accord sur le label commun d’ « Iles Vanille ». Mais cette union se heurte à une lutte pour la desserte régionale.

Lors du forum économique des Iles de l’Océan Indien (FEIOI) qui s’est tenu la semaine dernière à Mahé (Seychelles), les Chambres de Commerce et de l’industrie (CCI) de la zone se sont mises d’accord sur le label commun d’ « Iles Vanille ». Mais cette union se heurte à une lutte pour la desserte régionale.

C'est l’intervention en séance plénière d’Ibrahim Aboubacar, conseiller général de Sada qui a résonné comme un coup de tonnerre. Il s’est en effet emporté contre l’attitude monopolistique d’Air Austral, en signalant que « lors du Forum économique, les représentants d’Air Seychelles s’en sont pris vertement à la délégation française : la DGAC (Direction générale de l’Aviation civile) a refusé à la compagnie seychelloise une liaison Mayotte-Seychelles-Paris 3 fois par semaine ! » Et toujours selon les dires du conseiller de Sada, Air France avait émis un avis favorable : « le représentant d’Air Austral s’est alors levé pour signaler que l’avis défavorable, et donc écouté par la DGAC, venait de leur compagnie ».

Or le projet du label « Iles vanille », qui sous-tend une promotion commune, implique une coopération et une liaison privilégiée entre les îles adhérentes.

Les dirigeants d’Air Austral s’expliquent : « Lorsqu’une nouvelle compagnie désire s’installer sur une liaison, il est normal que la DGAC contacte les compagnies qui desservent déjà le territoire. On nous a présenté le projet comme une desserte régionale au départ, mais nous nous sommes aperçus que le type d’avions utilisés, des Boeing 767 de 240 sièges, étaient trop gros pour une simple liaison Mayotte-Seychelles, et qu’il s’agissait en fait d’une liaison vers Paris ». Et donc une concurrence directe pour Air Austral qui a émis un avis défavorable, écouté par la DGAC.

La concurrence est pourtant la seule garantie d’une diminution du prix du billet d’avion, doléance partagée par les îles représentées, appuyée par Mayotte où le prix du billet empêche la destination d’être compétitive au départ de Paris.

Source : Malango Actualité – Annette Lafond – 26 octobre 2010

À lire aussi

Air France

Dans le cadre du comité de suivi de l’Accord Collectif PNC 2023-2028 et suite à...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de juin 2024. Vous le savez,...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois de juin 2024. Pour rappel vos...

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Air France

C’est en comité de suivi de l’Accord Collectif PNC qui se tient entre la Direction...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...