Actualité de votre compagnie

Restez informés

Comment Air France-KLM compte financer sa “méga” commande d’Airbus A350 et de Boeing B787

756-cover-airbus-boeing

Malmenée en Bourse, la compagnie aérienne franco-néerlandaise ne fera évidemment pas appel au marché pour financer les 110 avions long courrier commandés ce vendredi à Airbus et Boeing . Mais elle dispose d'autres leviers. Décryptage. Question à 1.000 euros : comment une compagnie qui vaut l'équivalent de neuf A350 (1,82 milliards d'euros de capitalisation boursière), peut-elle passer une commande ferme de 25 exemplaires de ce même avion, plus autant de B787 ?

Malmenée en Bourse, la compagnie aérienne franco-néerlandaise ne fera évidemment pas appel au marché pour financer les 110 avions long courrier commandés ce vendredi à Airbus et Boeing . Mais elle dispose d'autres leviers. Décryptage. Question à 1.000 euros : comment une compagnie qui vaut l'équivalent de neuf A350 (1,82 milliards d'euros de capitalisation boursière), peut-elle passer une commande ferme de 25 exemplaires de ce même avion, plus autant de B787 ?

C’est la grande interrogation au lendemain du conseil d’administration d’Air France-KLM, à New York, qui a validé cette commande très attendue de long-courriers destinés à remplacer les A340 d’Air France et les antiques MD-11 de KLM. Le tout pour un prix catalogue de 12 milliards de dollars, si on ne prend pas en compte les options.

Cette somme interpelle d’autant plus que Pierre-Henri Gourgeon avait confirmé une semaine plus tôt, lors d’une rencontre avec les journalistes de l’AJPAE (Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace), l’objectif de 700 à 800 millions d’euros par an d’économies et d"amélioration de la rentabilité".

Des acomptes très limités

Comment Air France-KLM va-t-elle financer sa commande ? "Ces acquisitions sont dimensionnées pour être financées par le cash flow généré par les opérations du Groupe", se contente d'indiquer la compagnie aérienne dans on communiqué officiel. De fait, elle ne va pas payer grand-chose tout de suite. "Les acomptes versés à la commande sont traditionnellement faibles, de l’ordre de 3 à 5% du prix, souligne Yan Derocles, analyste chez Oddo Securities. L’essentiel du prix est payé lors de la livraison." Pierre-Henri Gourgeon l’assurait d’ailleurs lui aussi la semaine dernière: la commande "n’est pas un sujet-dette, puisque nous paierons dans longtemps".

L’autre levier de flexibilité, ce sont les commandes en options. "On va demander un maximum d’options, pour un minimum de commandes fermes et le plus de flexibilité possible", avait prévenu le patron d’Air France-KLM dès le 9 septembre. De fait, la commande annoncée ce vendredi comprend 60 exemplaires en option. L’avantage est clair: en fonction de la taille de la commande et de l’importance du client, celui-ci peut être dispensé de payer des acomptes pour ses commandes en option.

La date de la livraison est un sujet clé

Cette manœuvre est d’autant plus intéressante que les options permettent surtout de réserver des créneaux de livraison pas trop lointains. Obtenir d’être livré dans les 5 à 7 prochaines années est un privilège, dans une industrie qui croule sous un carnet de commandes de plus de 7.000 appareils (Airbus et Boeing cumulés).

"Tout se négocie, mais il ne faut pas oublier que bloquer un créneau de livraison, ça se paie: les compagnies qui commandent les premières sont évidemment prioritaires", observe un cadre d’Airbus. Air France-KLM a ainsi pu obtenir de Boeing une livraison du B787 en 2016 alors que le premier A350-900 n'entrera dans la flotte de la compagnie qu'en 2018.

Combien d'avions en leasing ?

Air France-KLM peut enfin compter sur la flexibilité de ses contrats de location, ou "leasing". "Ce n’est pas forcément indiqué clairement, mais une partie de la commande d’Air France sera probablement faite en leasing" pointe un analyste sous couvert d’anonymat. Le principe: le loueur, propriétaire de l'appareil, met ce dernier à disposition de la compagnie pour une durée déterminée -six ans en moyenne- à l'issue de laquelle l'avion lui est restitué.

Sur son site internet, Air France précise qu’un tiers de sa flotte est financée de cette façon, ce qui étale d’autant le prix à payer pour leur exploitation et ne pèse pas sur son bilan. A noter, selon un analyste, Air France-KLM est le premier client du loueur ILFC, à qui le groupe aurait déjà commandé, selon La Tribune, une dizaine de B787 indépendamment de la commande annoncée ce matin. L’ancien patron de la flotte d’Air France Pierre Vellay, conseiller en stratégie de flotte chez ILFC, est d’ailleurs également conseiller de Pierre-Henri Gourgeon sur le sujet…

source: http://www.challenges.fr/


Airbus et Air France : des députés à la dérive

Sont-ils informés, ces 144 députés qui veulent imposer à Air France de n'acheter que des Airbus ?

Pour sa première commande commune, le groupe Air France-KLM a fait son choix à la suite d'une évaluation détaillée faisant apparaître tous les avantages de chacun des appareils, notamment leurs performances énergétiques et environnementales" ? Ont-ils attendu dans un aéroport lointain la pièce de rechange ou ont-ils livré bataille sur tous les marchés mondiaux pour vendre des produits "made in France" ?

Pendant 40 ans, j'ai vendu des biens d'équipement et de consommation de prestige conçus et fabriqués en Rhône-Alpes, dans tous les pays plaçant les deux entreprises françaises en première mondiale de leur industrie. Cela passait par une pratique quotidienne des clients et des médias pour construire l'image. Comment Airbus pourrait-il obtenir d'American Airlines de diviser sa plus grosse commande de l'histoire de l'aviation (460 moyen-courriers économes) en 260 Airbus A320 et 200 Boeing 737 si le gouvernement français impose à Air France de n'acheter que français ? Quelle serait la réaction des parlementaires américains et des autres pays à un moment où Airbus et Boeing se voient sur un marché mondial de 27.800 et 33.000 nouveaux avions jusqu'en 2030 soit 1.500 par an ?

Au 31 août, Airbus avait 4.233 avions en commande soit sept années de production et tenait la tête de l'industrie. Veulent-ils le faire revenir aux performances commerciales de Concorde, Mercure, Rafale quand, malgré l'apport des Airbus, notre déficit du commerce extérieur est de 75 milliards d'euros ? Sont-ils si fiers de leur gestion de notre dette et de nos déficits multiples ?

Il y a trois directions où nous pouvons prendre leçon : l'Allemagne, la Suisse où le chômage est à 2,8 % et la balance commerciale en excédent de 12 milliards d'euros, deux pays où la tradition d'apprentissage est synonyme de technicité d'excellence des entreprises. Enfin, il est un point de notre balance commerciale pourrait très sérieusement élaguer : les produits de consommation camelotes, comme les jouets chinois ou les produits alimentaires à la sécurité fort douteuse. Quand la population n'a pas les ressources pour consommer à bon escient, il vaut mieux que la collectivité fasse l'économie de ces importations.

Nous ne pouvons que rêver d'avoir plus d'entreprises comme Airbus et laisser opérer leur management : leur carnet de commandes bien garni plaide pour eux.

source : http://lecercle.lesechos.fr


Air France KLM s'engage pour plus de cent A350XWB et 787

Le groupe franco-néerlandais prendra 25 longs courriers d'Airbus et autant de Boeing et a pris des options sur 35 et 25 respectivement. Les livraisons débuteront en 2016 pour le 787 et en 2018 pour l'A350. Airbus a créé la surprise en annonçant ce matin, vendredi 16 septembre 2011, la prochaine acquisition par le groupe Air France KLM de vingt-cinq Airbus A350 XWB et autant de Boeing 787.

La compagnie franco-néerlandaise a effectué sa première commande commune pour des gros porteurs. Elle prendra vingt-cinq A350-900 qui devraient être confirmés "très prochainement" selon Airbus.

Trente-cinq options ont été posées pour des appareils du même type. Cette annonce est une grosse surprise compte tenu du choix de la motorisation. Air France KLM, qui exploite une flotte composée exclusivement d'avions motororisés par des GE ou ses dérivés (Engine Alliance ou CFM), s'est tourné vers Rolls-Royce, motoriste exclusif de l'A350. Airbus devrait livrer les premiers avions en 2018.

La commande de vingt-cinq Boeing 787-9 est moins surprenante. En revanche, Air France KLM précise que le choix de la motorisation sera effectué ultérieurement. Alors qu'Air France KLM avait l'habitude de se ruer sur des General Electric, la question reste pour le moment en suspens laissant une ouverture pour le motoriste britannique. Les premières livraisons pour ces avions débuteront en 2016.

A terme donc, Air France KLM exploitera les deux types d'avions simultanément au sein de sa flotte. On peut se demander alors si le transporteur français fera le choix d'une motorisation mixte ou d'une uniformisation, quitte à s'éloigner de son partenaire privilégié. Air France précise que ces avions, quand ils seront en service, permettront de réduire la consommation de carburant de plus de 15% sur le segment des appareils de deux cents à trois cent cinquante places. Le groupe répartira les avions sans distinction de modèle ou de motorisation entre Air France et KLM. Ce sera la première fois qu'Air France opérera des avions avec des Rolls-Royce depuis la retraite de Concorde.

source : http://www.aeroweb-fr.net

À lire aussi

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...

Vueling

Chers nouveaux collègues PNC de Vueling, Nous tenons à vous souhaiter la bienvenue à Paris...

Air Caraïbes Atlantique

|

Vous trouverez ici le flash CSE du mois de mai 2024 avec les informations importantes...

SNPNC

SNPNC

Cher.e.s collègues, aujourd’hui nous célébrons la Journée Internationale des PNC, une occasion spéciale pour honorer...

easyJet

|

Retrouvez le compte-rendu de la session de Mai 2024 du Comité Social et Économique réalisé...