Actualité de votre compagnie

Restez informés

Compte rendu négo grève: conflit inéluctable

787-cover-information_greve

Mercredi 26 octobre à 16H00, les délégués du SNPNC réunis en section extraordinaire ont décidé de maintenir leur préavis de grève prévu pour les 29/30/31 Octobre, 1 et 2 Novembre 2011. Les négociations avec la Direction d’Air France sont un échec. Nous considérons les propositions faites par la Direction comme une provocation au regard des demandes du PNC:

Mercredi 26 octobre à 16H00, les délégués du SNPNC réunis en section extraordinaire ont décidé de maintenir leur préavis de grève prévu pour les 29/30/31 Octobre, 1 et 2 Novembre 2011. Les négociations avec la Direction d’Air France sont un échec. Nous considérons les propositions faites par la Direction comme une provocation au regard des demandes du PNC:

En lieu et place du retrait définitif de l’évaluation à bord, la Direction se propose de créer une instance pour « échanger sur les problématiques dans le domaine de la sécurité des vols » que nous réclamions depuis des mois et la détourne aussitôt pour servir de cadre à une rediscussion du projet d’évaluation par la maîtrise. Encore une fois, c’est la sécurité des vols qui est remise en cause à travers la disparition de la cohésion d’équipage.

Concernant le 777-200 35J à 11PNC qui nous donne tant de fil à retordre, si le retrofit du galley des portes 3 est enfin accepté, en revanche, la Compo-Peq sera déclinée à 9 PNC dans un futur proche (à l’exception d’une seule ligne : TNR). D’une manière manifeste, nos craintes sur la baisse généralisée des compositions équipage de nos vols longs-courriers sont confirmées. Les rumeurs sont levées, la Direction est prise en flagrant délit de mensonge à l’égard de la population PNC !

Ces baisses de composition d’équipage alourdiront considérablement la pénibilité de notre métier et porteront atteinte, à très brève échéance, à la sécurité des vols, en totale incohérence avec le discours affiché par l’Entreprise. Encore une fois, les exigences commerciales du Marketing ont pris le pas sur les impératifs de sécurité.

Concernant la réduction des Compo-Peq sur A 319, les nombreux vols d’essais à 3 PNC effectués par nos délégués ont démontré qu’il était impossible de réaliser ces vols dans des conditions acceptables, tant sur le plan de la sécurité que sur le plan physiologique.

La Compagnie laisse un 4ème PNC sur de rares vols dont on sait déjà que certains seront prochainement repris par les filiales du groupe mais surtout, la grande majorité des vols en 319 s’effectuera à 3 PNC dès 1er novembre prochain comme la Direction l’avait décidé.

Le SNPNC refuse de signer un accord de sortie de crise, pudiquement appelé « relevé de décision », qui non seulement porte atteinte à nos conditions de travail mais également n’apporte aucune garantie sur le périmètre de l’emploi PNC. On peut même redouter qu’il créée à terme un sureffectif PNC ouvrant la porte à toutes les hypothèses.

Cet accord laisse les mains libres à la Direction pour modifier à sa guise le service et les compositions équipage sous couvert de crise économique.

Le SNPNC considère que son rôle n’est pas d’accompagner une Direction qui n’a d’autre but que de mettre à mal un métier et une filière que notre syndicat a largement contribué à construire.


Préavis maintenu : pour le SNPNC le compte n'y est toujours pas.

Le texte mis à signature aujourd'hui ne nous convient pas car il ne constitue qu'une suite de tas de sable que l'Entreprise essaie, une nouvelle fois, de repousser. 

  • La notation par la maîtrise n'est pas retirée définitivement, comme nous le demandions, mais simplement arrêtée provisoirement pour être à nouveau discutée au sein d'une instance mise en place spécialement pour cela.
  • LC : les compositions équipage par machine que nous connaissons aujourd'hui ne sont garanties que jusqu'au 31 mars 2012. Et après ? Un nouveau NEV !
  • MC : le 4ème PNC sur A319 n'est maintenu que sur trop peu de lignes, et principalement des lignes qu'AF,   à court terme, n'exploitera plus en A319.

Nous apprenons que, cet après midi, l'UNAC a signé le texte proposé par la Direction. Cela nous surprend d'autant que ses représentants ne se sont pas fait beaucoup entendre au cours des réunions de négociation.

Si cet été le SNPNC avait cru aux promesses de la Direction de renouer avec le dialogue et de chercher une véritable concertation, la confiance aujourd'hui n'y est plus et ce n'est pas une nouvelle promesse d'un calendrier de négociation qui la rétablira.

 


Echec de la négociation Syndicats / Direction du lundi 24/10/2011  : communiqué de presse

Aujourd’hui lundi 24 octobre après huit heures de négociations, le SNPNC-FO constate avec regrets que les propositions de la Direction d’AIRFRANCE, restent à ce stade insuffisantes pour permettre de lever le préavis de grève prévu du 29 octobre au 2 novembre prochain.

La Direction n’a en effet toujours pas apporté de réponse satisfaisante à nos revendications qui portent essentiellement sur le maintien du nombre de membres d’équipage sur les réseaux Long, Moyen et Court Courrier.

Le SNPNC-FO considère que la volonté de la Direction de réduire le nombre d’hôtesses et de stewards à bord, place une hypothèque grave sur la sécurité des passagers à bord des vols d’AIRFRANCE.

Le SNPNC-FO considère également que l’évaluation des hôtesses et stewards par les chefs de cabine, voulue par la Direction, participe du même principe en ce qu’il est contraire à la synergie équipage nécessaire pour assurer la sécurité des passagers à bord.

En conséquence de quoi, le préavis est maintenu.


Echec de la négociation Syndicats / Direction du mardi 18/10/2011  : la Direction persiste et signe.

Présents : pour la  Direction: M. Selezneff, A. Bernard, L. Bargeton , C.Betsch, pour les syndicats: UNAC, UNSA et une délégation du SNPNC : J Renucci, D Lanfranchi, E Faliu, A Taugourdeau, A Marchal et D Foussat. Dès l’évocation du 1er item de nos revendications : l'abandon définitif de l’évaluation, la Direction nous a opposé la lettre d’Alain Bernard sous IPN qui parle seulement de « suspendre provisoirement » l’évaluation par la maîtrise.

L’ensemble des syndicats présents ont exigé comme préalable à la poursuite de la réunion sur les autres thèmes LC/MC que la Direction retire son projet. Longs débats qui n’ont mené à rien, la Direction ne voulant rien savoir.

Devant son refus et après une interruption de séance, les syndicats unis UNAC, UNSA et SNPNC ont fait une déclaration, la Direction doit arrêter et non suspendre provisoirement l’évaluation, et ont tous quitté la séance.

Ce soir le SNPNC est plus que jamais dans une dynamique de grève. La balle est donc dans le camp de la Direction.

L'abandon définitif de l’évaluation par les maîtrises n’est qu’un préalable, les autres demandes toutes aussi légitimes portées par le SNPNC sur LC/MC/CC doivent aussi avoir des réponses positives.

Pour plus d’infos vous pouvez contacter le SNPNC.

À lire aussi

Air France

|

Pour préparer au mieux la Rentrée scolaire 2024 de vos enfants, vos élus au Bureau...

Air France

|

Grâce à la gestion saine du Bureau du CSE Lignes, vos élus ont pu décider...

Air France

|

Monsieur le Président, Au nom des PNC que nous représentons, L’Intersyndicale UNSA/SNPNC interpelle la Direction...

Air France

|

Les jours et les plages d’ouverture de l’Escale CSE Lignes Roissy changent. Pour vous permettre...

Air Austral

|

Nous venons de recevoir aujourd’hui l’Accord de Performance Collective signé par l’ensemble des Organisations Syndicales...

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...