Actualité de votre compagnie

Restez informés

Corsairfly plombe les comptes de sa maison mère le voyagiste TUI via Nouvelles Frontières.

75-cover-comptes

Le nouveau PDG, Pascal de Izaguirre, a été nommé avec un objectif clair : “Le retour à la rentabilité”. Les pertes ne sont pas publiées mais dans les comptes de TUI, c’est Corsairfly qui plombe le résultat. Retourner la situation et transformer la compagnie aérienne constituent le défi du nouveau boss. Son arme secrète, le plan Take off.

Le nouveau PDG, Pascal de Izaguirre, a été nommé avec un objectif clair : “Le retour à la rentabilité”. Les pertes ne sont pas publiées mais dans les comptes de TUI, c’est Corsairfly qui plombe le résultat. Retourner la situation et transformer la compagnie aérienne constituent le défi du nouveau boss. Son arme secrète, le plan Take off.

Plan social à l’horizon

“Dès ce mois-ci, les améliorations vont se voir, mais ce sera surtout pour la saison 2010-2011 que ça se verra”, explique le manager. La compagnie, dont il vient de prendre les commandes, a une image à dépoussiérer et des modes de fonctionnement à améliorer qualitativement. “Je n’ai jamais eu peur de prendre des risques et j’ai connu bien des situations difficiles mais cette fois j’ai tous les leviers de commande en main”. Pascal de Izaguirre a recruté un nouveau directeur marketing et réseau et un nouveau directeur d’exploitation, deux anciens d’Air France, comme lui. Pour transformer Corsairfly en compagnie longs courriers réguliers, c’est-à-dire assurant des vols “fréquents, directs et cadencés avec des horaires répétitifs et attractifs”, la flotte va être modernisée. Actuellement, elle est composée de six Boeing 747-400 et de deux Airbus A 330-200. Dans les trois ans à venir, deux A 330-300 vont remplacer deux B 747. Les deux Boeing restant qui entreront en révision incessamment auront leur cabine totalement refaite. “Notre classe grand large est largement sous-exploitée. Nous allons la développer en augmentant le nombre de sièges et en faisant une classe premium voyageur.” Il faut aussi élargir la base de la clientèle et Pascal de Izaguirre veut développer des partenariats avec des compagnies européennes qui transitent par Orly. Il s’agit donc d’améliorer le positionnement marketing de la marque en mettant le paquet sur le service au client et le produit vol. Pascal de Izaguirre promet que le temps des doubles escales est révolu. La commercialisation va développer le site web pour que les clients puissent s’auto-enregistrer sur le Net et proposer un programme de fidélisation. “Il faut agir vite, lance Pascal de Izaguirre, j’ai besoin d’agilité et de réactivité. Dans le courant de l’été, le programme pour les trois années à venir sera visible. Il faut attirer et fidéliser le client… Redonner l’envie”. Sur le plan social, le nouveau PDG a commencé à élaguer. “Les personnels naviguants commerciaux disent : “C’est toujours nous qui trinquons. Là, ça n’est pas le cas, ça a commencé par le management”. Sur les 1 500 personnels du groupe Corsairfly, on compte 700 personnels naviguants commerciaux et 150 personnels naviguant techniques. Un plan de départ volontaire sur deux ans vient d’être ouvert. Objectif : baisser les coûts d’exploitation. Pour l’heure, pas question de débaptiser la compagnie. Du moins “dans l’immédiat”, prend soin de préciser le patron.… L’investissement est à la hauteur des vœux de TUI, l’actionnaire, quant à la pérennisation de sa compagnie aérienne, donc de sa présence sur le marché français. Hervé Pierret, l’ancien PDG, a parlé de 100 millions d’euros. Quant à l’éviction de ce dernier, la compagnie ne commente pas. Une source externe se contente de dire : “C’est un ancien de l’école nationale de l’aviation civile, c’est-à-dire un aérien de chez aérien, mais qui avait fait de Corsairfly une compagnie faite pour des temps de croissance”. Pascal de Izaguirre veut l’adapter aux temps de crise…

Source : Clicanoo.re – 06 juillet 2010

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...