Actualité de votre compagnie

Restez informés

easyJet – Première réunion sur le 5-4 du 27/04

4054-cover-icon500400x400

Nous avons eu nos premières réunion portant sur le 5-4 ces 27 et 28 avril 2022 à LGW, en présence de cabin services, HR, Finance, Operations et Peter BELLEW.

 

En préambule nous avons assisté à une présentation sur l’activité en France, sur les différences de niveau d’activité au long de la semaine, ou des saisons, sur la concurrence, sur les performances de chaque base en France.  EasyJet reste #2 en France, avec une concurrence qui se resserre notamment de la part de Transavia, Volotea, Ryanair et Vueling.  Des ajustements de programme ont dû être faits depuis la pandémie notamment sur des routes réputées business avec la généralisation du télétravail.  Puis enfin les ajustements liés au manque d’équipage effectués récemment.

Les résultats recherchés

Le retour à la stabilité des rosters est une urgence absolue pour le SNPNC, et, explorer toutes les possibilités, dont la mise en place d’un rythme fixe, fait partie de nos priorités, en cohérence avec le programme électoral que nous avions présenté en 2019.

 

Les pistes de travail sur le rythme

Il s’agit bien d’un rythme 5-4, avec des variances possibles, comme par exemple que du 5-4 à l’année, ou un 5-4 sur 8 mois, suivis d’un mois en FRV sans GDO et avec une restriction à un set de GDO sur ce mois max, puis reprise en 5-4.  Soit 5 matins, 5 soirs, ou encore 2 matins-1SBY-2 soirs, ou 5 matins sur l’année, ou 5 lates à l’année.  

Beaucoup d’options ont ainsi été mises sur la table au cours de discussions ouvertes jusqu’à ce que nous arrivions à un compromis sur une demande en cohérence avec les besoins de chaque base (en effet les vols ne sont pas les mêmes à ORY vs CDG vs NCE par ex).

 

Rythme envisagé

Au cours de ces échanges nous avons expliqué que le rythme recherché serait, dans l’idéal, composé, au sein du 5-4 sans mois de flexi aux règles dégradées, de 3 sous-groupes de rythmes soit :

 

  1. Par défaut 5 earlies – 4OFF – 5 lates avec du random possible grâce à du bidding, pour aménager soi-même son roster si besoin, ou « prendre le roster comme il vient »
  2. Ou 5 earlies – 4OFF – 5 earlies etc 
  3. Ou encore 5 lates – 4OFF – 5 lates etc

Une liste d’attente pour intégrer un sous-groupe serait sans doute nécessaire si ces sous-groupes devenaient déséquilibrés les uns envers les autres. Et, toujours en cohérence avec notre programme de 2019, un classement sur ces listes d’attente déterminé avec l’ancienneté compagnie + l’ancienneté sur la liste d’attente pourrait être mis en place.  Bien entendu des cas particuliers tels que les parents ou couples (pacs/mariage) intra compagnie doivent être pris en considération dans les groupes selon des vœux individuels.

Tous les détails techniques ne sont pas connus à ce stade, ni si cette proposition du rythme envisagé sera acceptée.

Vient ensuite le chiffrage (€€€€) de ce changement qui implique des embauches en CDI et si le conseil d’administration valide ce budget tant sur son aspect RH (embauches) que sur l’aspect développement IT et training des équipes rostering et crewing.

Faire un Trial est nécessaire

Si accord trouvé et validé par vote adhérents, alors un survey compagnie serait lancé sur l’ensemble des bases afin de déterminer, selon le taux de volontaires, quelles bases seraient choisies pour essayer ce rythle. (Bases avec >79% de volontaires  -seuls les volontaires seraient en 5-4

 

Bilan primaire

On a avancé dans le bon sens en pouvant exposer notre vision de ce rythme de travail, il est encore trop tôt pour savoir quel retour nous sera fait.  Ce qu’il faut néanmoins retenir c’est que la direction est ouverte au dialogue, que si « ça passe » niveau budget, alors un sondage général des PNC basés en France sera réalisé pour un appel aux volontaires, et les bases ayant un taux de volontariat >79% pourront lancer le test auprès des crews s’étant porté volontaires pendant 1 an.

Nous devons revoir la direction courant du mois de mai, le temps qu’elle fasse ses calculs et nous sommes déjà tombés d’accords (dans l’hypothèse où nous trouvions un accord soumis au vote favorable des adhérents) sur une date de mise en place aux volontaires des bases concernées pour le 1er avril 2023, avec une confirmation du groupe en novembre 2022, ce qui permettra de ne pas créer de problèmes sur le LVE bidding de novembre 2022 pour le LVE year débutant le 1er avril 2023.  

 

Le nombre de jours « Flexi day » qui permettent de débuter avant 06:00 en day 1 et/ou de finir jusqu’à 01 :30 en last day (12 par an, 2/mois max et éloignés d’un block au moins) nous pose à ce stade un problème et nous devons construire une contre-proposition sur ce sujet.

Nous vous adresserons d’autres infos au cours de la négociation bien entendu.

À lire aussi

Vueling

Sensibilisation et de Dénonciation du Harcèlement Sexuel par des Supérieurs Hiérarchiques. Le harcèlement sexuel par...

Air France

Le SNPNC réitère sa demande de suspension de la desserte de TLV. Rappel des faits...

Air France

|

Pour préparer au mieux la Rentrée scolaire 2024 de vos enfants, vos élus au Bureau...

Air France

|

Grâce à la gestion saine du Bureau du CSE Lignes, vos élus ont pu décider...

Air France

|

Monsieur le Président, Au nom des PNC que nous représentons, L’Intersyndicale UNSA/SNPNC interpelle la Direction...

Air France

|

Les jours et les plages d’ouverture de l’Escale CSE Lignes Roissy changent. Pour vous permettre...

Air Austral

|

Nous venons de recevoir aujourd’hui l’Accord de Performance Collective signé par l’ensemble des Organisations Syndicales...

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...