Actualité de votre compagnie

Restez informés

Emirates Airlines veut atterrir à Mayotte

721-cover-aj_emirates-b777-300er-265x199

Selon le quotidien Mayotte Matin, Emirates Airlines a annoncé viser la desserte de Mayotte, le département français d’Outre Mer : un pas de plus dans le projet concept des îles Vanille qui souhaite développer une meilleure accessibilité des îles du Sud-Ouest de l’Océan Indien. Lors de récentes négociations dans un quatre étoiles de La Réunion, la desserte se ferait autant pour les passagers que pour le fret. 

Selon le quotidien Mayotte Matin, Emirates Airlines a annoncé viser la desserte de Mayotte, le département français d’Outre Mer : un pas de plus dans le projet concept des îles Vanille qui souhaite développer une meilleure accessibilité des îles du Sud-Ouest de l’Océan Indien. Lors de récentes négociations dans un quatre étoiles de La Réunion, la desserte se ferait autant pour les passagers que pour le fret. 

Des représentants de la compagnie de Dubaï aux Emirats Arabes Unis ont fait part de leur projet de desservir l’aéroport  de Pamandzi. « Dans la foulée de l’ouverture de la ligne Mayotte-Paris le 31 octobre prochain, Emirates pourrait venir garnir le nombre de compagnies desservant l’île », indique le Mayotte Matin.
Le projet se ferait dans le cadre du concept des îles Vanille, c’est-à-dire une desserte de plusieurs des îles de l’Océan indien : La Réunion, l’île Maurice, Madagascar et donc Mayotte. Peu de choses ont filtré, semble-t-il, mais la motivation d’Emirates d’investir cette région de globe semble réelle.
Rappelons que 15 compagnies dont Emirates, Air Mauritius, Air France, Air Seychelles, Air Austral, Corsairfly, Comair, Air Madagascar, Condor, South African Airways, British Airways, Transaero, Meridiana fly et Edelweiss ont signé début juin un accord sur concept des îles Vanille. L’accord prévoit de rendre plus accessibles aux touristes plusieurs de ces îles du Sud Ouest de l’Océan Indien. Parmi les points évoqués, la mise en place de tarifs attractifs pour ceux qui combineront la visite de plusieurs îles.
Précisons aussi que la piste de l’aéroport de Mayotte reste limitée à 1900 mètres et que son allongement de 450 mètres, et dans un second temps la construction d’une autre piste de 2600 mètres, prête à une vive polémique notamment pour des causes environnementales, l’extension de la piste devant prendre sur le lagon, ce qui aurait un impact défavorable sur les récifs coralliens et les herbiers marins. L’on n’est donc probablement pas prêt de voir bientôt atterrir l’un des A380 d’Emirates sur cet aéroport de Pamandzi.

Source : http://www.air-journal.fr/

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...