Actualité de votre compagnie

Restez informés

FH-JAZ : PNC à vos postes !… repos

3509-cover-pncaupostecorsair

« Le premier vol du JAZ s’est bien déroulé, les équipages PNT/PNC se sont appropriés ce nouvel avion réputé fonctionnel » dixit notre Direction.

Est-ce une posture d’aveuglement ou une tentative maladroite de cacher la réalité ?

 

Certes, l’avion a bien décollé et volé sur ses deux moteurs comme prévu, mais pour ce qui est du reste, il y a beaucoup à redire.

Les tests que certains de vos délégués SNPNC ont pu effectuer sur MIA et YUL ainsi que les échanges que nous avons pu avoir avec vous révèlent une réalité bien différente.

Nous ne parlerons pas de la procédure cavalière infligée par la Direction, cela à travers un bombardement de notes de services tous azimuts, dont nous sommes censés avoir pris connaissance avant de monter à bord…

Informer est-ce régler les problèmes ?  NON.

 

Une nouvelle fois, nous avons constaté un décalage important entre le service prescrit et le service réellement effectué. Résultat nuisible quant à la qualité offerte à nos passagers.

Il s’avère d’après les premiers retours que la pertinence des équipements et les procédures commerciales élaborées mettent le PNC en difficulté à proposer une qualité de service. Cela le met en porte-à-faux vis-à-vis de notre clientèle, ce qui est contreproductif et antinomique avec l’attitude rassurante que doit laisser transparaitre un PNC à bord d’un avion.

 

Aussi, comme vous le savez, la prise de repos des équipages ne s’effectue pas conformément à la règle en usage dans la Compagnie, c’est à dire en « Crew Rest », mais sur des sièges Business en classe Premium, isolés par de simples rideaux.  Drôle de paravent !

Conclusion de l’expérience ? Repos fortement dégradé, pour ne pas dire impossible.

 

Liste non exhaustive des dérangements :

Annonces de sécurité, gongs à répétition, éclairage des écrans, claquement de la porte des toilettes à proximité, batterie d’ouvertures et de fermetures de placards…

 

La suppression effective du repos demande a minima une compensation légitime qu’une Direction bien ordonnée doit en retour à son PNC.

En conséquence, le SNPNC, exige 24 H de repos compensatoire à l’issue d’un vol effectué sur le JAZ et le ROK.

 

La détérioration du repos est dans l’air du temps, aussi bien à bord de nos avions, qu’en escale. Ne perdons pas de vue l’impact préjudiciable sur notre santé physique et mentale ; sans oublier l’aspect sécuritaire relatif à toute Compagnie aérienne. La Direction est avertie

 

Philippe CHENNAUX- Jessie BADAILLE – Andrès DELGADO- Corinne PINECKI- Claude AOUCHICHE

Céline FERRE- Nathalie POTART

À lire aussi

Vueling

|

Il y a quelques jours, nous vous avons envoyé un sondage pour connaitre votre opinion....

Frenchbee

|

Cher.e.s collègues, Le mercredi 19 juin s'est tenue la réunion du CSE. Voici notre compte-rendu...

Air France

Dans le cadre du comité de suivi de l’Accord Collectif PNC 2023-2028 et suite à...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de juin 2024. Vous le savez,...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois de juin 2024. Pour rappel vos...

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Air France

C’est en comité de suivi de l’Accord Collectif PNC qui se tient entre la Direction...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...