Actualité de votre compagnie

Restez informés

FTL – L’Union Européenne ignorel’impact de la fatigue sur la sécurité des vols

SNPNC

L'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA) a rendu son avis sur les limitations de temps de vol (FTL – Flight Time Limitations) pour les Personnel Navigants. Il contient un ensemble révisé de règles qui ne tient pas compte de l'impact de la fatigue sur la sécurité des vols.

L'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA) a rendu son avis sur les limitations de temps de vol (FTL – Flight Time Limitations) pour les Personnel Navigants. Il contient un ensemble révisé de règles qui ne tient pas compte de l'impact de la fatigue sur la sécurité des vols.

La Fédération des Travailleurs Européens des Transports (ETF) est très préoccupée par la sécurité des passagers depuis que l'AESA a clairement ignoré les preuves scientifiques lors de l'élaboration de ses règles de FTL.
Pour L'ETF,  qui représente plus de 100.000 membres PN, l’ensemble des règles relatives aux FTL rédigées par l’EASA  ne sert que les intérêts commerciaux des compagnies aériennes  sans tenir compte des preuves scientifiques et médicales sur un certain nombre de questions clés. L ‘AESA ne met pas la sécurité des passagers au centre de leurs propositions.

Pour ETF: «L'AESA ne reconnaît pas que sur les longs vols, les temps de repos et de sommeil sont  insuffisants pour le personnel de cabine et les pilotes et que cela  se traduirait par une baisse de  vigilance et de performance. Les règles proposées pourraient mener les équipages à travailler pendant plus de 20 heures sans aucun repos approprié, voire sans pause. Ceci est totalement inacceptable et porte atteinte à la sécurité des passagers! "

L’ ETF confirme que l'AESA ne respecte pas les recommandations scientifiques sur les questions suivantes:
– Le travail pendant les vols de nuit devrait être de 10% inférieur à celui proposé et ne devrait jamais dépasser 10 heures.
– De bonnes conditions de repos pour les équipages afin de prévenir la fatigue doivent être garanties.
– Des stand-by de qualité avec des règles de repos appropriées sont essentiels.
– La sécurité des passagers et de l'équipage est menacée lorsque les temps de vol maximum et les périodes de repos minimales deviennent une pratique courante.

"Encore beaucoup de travail doit être fait pour éviter la fatigue des équipages. Les responsables de l'Union Européenne doivent se réveiller et proposer des solutions acceptables à ce problème de  fatigue du personnel. L'ETF s'est engagée à atteindre cet objectif par tous les moyens. Les institutions de l'Union Européenne doivent comprendre que la sécurité des passagers doit rester une priorité dans le secteur de l'aviation civile, a commenté François Ballestero, Secrétaire politique ETF.
 

À lire aussi

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

Air Austral

|

Chers collègues, nous pouvons enfin mettre un point final à cette saga qui dure depuis...

Air Austral

|

Chers collègues, hier s’est tenu un rendez-vous crucial dans les négociations sur un Accord de...

Vueling

Chers / Chères PNC, vous avez récemment reçu un mail de Vueling, destiné à vous...

Vueling

Le SNPNC-FO maintient son préavis à l’heure actuelle pour les journées des 8 au 12...

Air Austral

|

Nous avons affaire à une réelle pièce de théâtre, une dramaturgie mise en scène par...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois d’avril 2024. Pour rappel vos retours...