Actualité de votre compagnie

Restez informés

Nouveau capitaine, même équipage : Même destination ?

2744-cover-fillete

La grève de cet été, particulièrement bien suivie contrairement à ce que la Direction a laissé entendre, a démontré la détermination des PNC à obtenir un  Accord collectif durable et comportant des améliorations significatives.

Reprise de contact le 24 août

Dans un premier temps, les trois Organisations représentatives ont été reçues le 24 août par M. GATEAU, DGA en charge de la politique sociale et négociateur en chef pour la Direction. Après avoir reconnu l’ampleur du conflit et tancé l’Intersyndicale PNC pour ses mauvaises manières grévistes, notre interlocuteur nous a annoncé que sa dernière proposition soumise à signature jusqu’au 22 juillet dernier était caduque et qu’il la retirait. Ce qui tombe assez bien, vu qu’aucun des trois syndicats PNC représentatifs ne l’avait signée. Aujourd’hui la Direction souhaite voir instaurer des dispositions à durée indéterminée – règles de carrières, rémunération, et d’autres à durée déterminée – temps de travail, conditions de travail, etc.., durée variable selon la nécessité de les remettre en adéquation avec les besoins de la Compagnie (chacun aura compris que cela ne s’entend que dans le sens d’une précarisation).

Nous avons (et vous avions déjà) exprimé qu’un tel système, qui s’apparente à une usine à gaz, nous inspire une confiance toute relative. Néanmoins, soucieux de mettre tout en œuvre pour parvenir au plus tôt à un accord, nous sommes convenus de participer à des réunions de négociation sur cette base. M. GATEAU nous indique alors qu’un calendrier de réunions allait nous être adressé. Cela, c’était donc le 24 août et nous sommes restés en attente du dit calendrier jusqu’à la fin du mois.

 

Grand-messe le 1er septembre : « trust together »

[Created with GIMP on a Mac] Le 1er septembre, réception de l’ensemble des organisations syndicales représentatives de toutes les catégories professionnelles (SOL, PNT et PNC) par le nouveau PDG du Groupe AF/KLM, flanqué de MM. NANTY (son Directeur de Cabinet), GAGEY, PDG d’AF, et GATEAU. En clair, une grand-messe durant laquelle le Président d’AF/KLM a présenté son analyse de l’Entreprise, avec ses forces et faiblesses, et indiqué ses intentions stratégiques. Un discours truffé de bonnes intentions, mais ça nous commençons à en avoir l’habitude, au gré des changements de PDG et de Directeurs, avec comme fil rouge l’intention de rétablir la confiance avec le personnel, identifiée comme la principale faiblesse d’Air France. Au moins partageons-nous le même diagnostic. Par contre, c’est sur le traitement du mal que nous divergeons, puisqu’aux vitamines et au grand air, (récompense, reconnaissance, faciliter notre travail au quotidien), nos dirigeants ont préféré les ponctions et les saignées (PDV, attrition de l’activité, efforts de productivité inlassables, démotivation, intimidation, stress et frustration). Rien dans le discours présidentiel ne nous a indiqué qu’en la matière les choses allaient changer, car la confiance ne se décrète pas, elle se mérite et se prouve par des actes.

 

M JANAILLAC a également insisté sur notre faiblesse dans la relation au client et la relation de service ; les personnels en front line de toute l’Entreprise et particulièrement les PNC apprécieront. C’est donc le cabinet de conseil Boston Consulting Group (B.C.G, nous sommes dores et déjà vaccinés…) qui viendra faire une énième étude tout en recevant les organisations professionnelles de manière à identifier ce qui ne va pas et donc des solutions. Précisons que diverses communications de vos syndicats sont pourtant déjà riches d’informations de ce type, et ce, pour un coût infiniment moindre (espérons que les honoraires du B.C.G n’atteindront pas 90 millions d’euros…)

 

A noter que M. JANAILLAC ne parle plus de plan mais de projet, donc exit Perform 2020, et les nouveaux efforts de productivité (initialement fixés à 17 % !) qui devaient nous frapper, que le suivi de la grève de juillet-août a définitivement écarté. Mais dans le projet Présidentiel apparaissent en filigrane des plans d’économies et de nouveaux efforts à faire. Bien sûr aucun détail n’est précisé, sinon le nom de ce projet « TRUST TOGETHER » qui relève davantage de la méthode Coué que d’une vision concrète.

 

Plus spécifiquement, 2 annonces concernant les navigants ont été faites ou renouvelées par notre PDG. Concernant nos collègues PNT, de nouvelles négociations avaient déjà été reportées au 1er novembre. Ce délai est de nouveau repoussé à février, tout comme la négociation PNC serait renvoyée à février 2017. Clairement, repousser les échéances ne nous convient pas. Les 3 syndicats représentatifs PNC ont exigé une reprise des négociations rapide, qui tienne compte de la forte mobilisation de cet été, afin de parvenir à un nouvel accord au 31 octobre 2016.

 

La Direction veut (encore) jouer la montre

Nous sommes disponibles pour un calendrier serré et surtout une véritable négociation, tant sur le contenu que sur la durée de l’accord. De plus, nous aimerions que pour une fois la Direction manifeste une vraie cohérence : hier nos interlocuteurs nous affirmaient ne pas pouvoir négocier simultanément l’Accord PNC et l’Accord PNT, aujourd’hui le PDG du Groupe AF/KLM nous explique qu’il est logique que l’issue des négociations PNT et PNC intervienne en février 2017. Que croire? Nous n’aimerions pas devoir déduire de ce virage à 180° que le but est  de passer la fin de l’année, puis  les échéances électorales nationales afin d’avoir les mains libres…

Sur les acteurs de la négociation, ensuite. Si les équipes de négociations devaient être les mêmes, M JANAILLAC doit impérativement insuffler une nouvelle dynamique, les précédentes rencontres s’étant pour l’heure soldées par un échec patent.

Le SNPNC demande une reprise rapide et efficace des négociations

et que celles-ci aboutissent avant l’échéance de notre accord

le 31 octobre 2016.

 

Le temps nous est compté, nous ne pouvons nous contenter d’instabilité et de reports permanents d’échéances.

C’est aussi cela, « partager des constats ». Nos interlocuteurs doivent comprendre cette exigence prioritaire.

 

Vous avez largement exprimé cette volonté lors du conflit de cet été.

LA BALLE EST DE NOUVEAU DANS LE CAMP DE LA DIRECTION.

 

À lire aussi

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...

Vueling

Chers nouveaux collègues PNC de Vueling, Nous tenons à vous souhaiter la bienvenue à Paris...

Air Caraïbes Atlantique

|

Vous trouverez ici le flash CSE du mois de mai 2024 avec les informations importantes...

SNPNC

SNPNC

Cher.e.s collègues, aujourd’hui nous célébrons la Journée Internationale des PNC, une occasion spéciale pour honorer...

easyJet

|

Retrouvez le compte-rendu de la session de Mai 2024 du Comité Social et Économique réalisé...

Vueling

Sensibilisation et de Dénonciation du Harcèlement Sexuel par des Supérieurs Hiérarchiques. Le harcèlement sexuel par...

Air France

Le SNPNC réitère sa demande de suspension de la desserte de TLV. Rappel des faits...