Actualité de votre compagnie

Restez informés

Pré-affectation des postes sur tous les vols LC

2230-cover-attribution-postes

NOUVEAU PASSAGE EN FORCE! Si la Direction a pris comme prétexte la ponctualité pour vendre la pré affectation des postes sur A380, il est inacceptable qu’elle étende cette mesure aux autres types d’avions. Nos Directeurs et autres chefs de projet pensent pouvoir profiter de cette période d’instabilité pour donner vie à toutes leurs vieilles marottes qui mettent à mal la cohésion d’équipage, pierre angulaire de notre métier. Comme pour l’évaluation par la maîtrise on veut imposer par la force des mesures inutiles, comme pour l’évaluation par la maîtrise,  la Direction pourrait bien s’en mordre les doigts.

D’ailleurs sur A380, il avait bien été dit que le CCP aurait toute latitude pour procéder aux changements de postes et que les PNC tourneraient au fil du temps. Il n’en est rien ! La pratique montre que nous sommes toujours au même poste ! Souci de ponctualité nous rétorque t-on à Air France…

Argument fallacieux qui ne tient pas la route. La ponctualité se joue ailleurs et tout le monde le sait ! Une fois de plus c’est le PNC le bouc émissaire !

Le choix du poste ou du tour de garde permet au PNC de gérer sa fatigue. C’est une liberté non négociable.

 Après les nouvelles contraintes à bord, celles liées aux plannings, l’Entreprise tente d’imposer au PNC son poste de travail. Quelle méconnaissance, une fois de plus, de la spécificité équipage. La satisfaction du poste joue incontestablement sur la synergie équipage, la rupture des habitudes et donc la sécurité des vols.

Nous imaginons déjà l’ambiance à bord une fois cette mesure généralisée… Avec des compo-peq réduites, des conditions de travail toujours plus contraignantes, cristallisant de nombreuses tensions à bord… Comment l’entreprise ose t-elle encore espérer devenir numéro 1 dans la relation de service ? Avec des PNC usés, démotivés par des projets d’Entreprise incohérents ? Il est vrai qu’Air France n’en est pas à une contradiction près…

Lors des dernières QDP, on nous répondait que ce projet n’en était qu’au stade de la réflexion. Or nous nous sommes aperçus que certains vols étaient déjà en test, notamment ceux  gréés par des cadres PNC zélés.

Cet entêtement à vouloir imposer l’attribution des postes ressemble à celui qui a prévalu pour l’évaluation à bord par la Maîtrise. Tout le monde est contre mais l’Entreprise n’en a que faire. Elle veut toujours tester les limites physiologiques et psychologiques du PNC. Elle est toujours prompte à réduire l’autonomie du PNC, là ou il faut « oser » avec nos clients. Nouvelle contradiction…

Ce passage en force est inadmissible au vu des efforts consentis par le PNC pour redresser l’Entreprise. Nous avons écrit à la Direction pour qu’elle retire son projet.

Le SNPNC prévient l’Entreprise : l’heure n’est plus aux projets hasardeux décidés par des cadres en mal d’inspiration pour justifier leurs salaires !

Pour le PNC, pas plus d’attribution de poste que de Performe 2020 !


Lettre à Luc Bargeton
Objet : demande d’un rendez-vous
Roissy, le 20 octobre 2014

Monsieur le Directeur,

La Direction a pris la décision de pré affecter les postes PNC sur l’ensemble des vols –et donc des appareils, long-courrier. Alors que lors de la réunion des Délégués du personnel de septembre, il nous avait été assuré que cette mesure n’en était qu’à l’état de réflexion, nous avons constaté qu’un certain nombre de vols, notamment ceux gréés par des Instructeurs PNC, avaient été effectués avec cette pré affectation.

Nous vous manifestons par la présente notre totale opposition à ce projet.  Alors que la Direction, et vos services,  ne cessent de marteler les valeurs de CRM, de cohésion et de synergie équipage pour optimiser la sécurité en vol, cette mesure va très exactement à l’inverse de celles-ci et de cet objectif. Et l’imposition au PNC de son poste de travail ne fera que générer de la frustration au sein des équipages.

En conséquence, nous souhaitons vous rencontrer dans les plus brefs délais afin de recueillir vos explications et d’obtenir l’abandon d’un projet nuisant aussi bien aux PNC qu’à la sécurité des vols.

Dans l’attente de cette rencontre, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de notre considération distinguée.

Christophe  PILLET
Secrétaire de section

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...