Intersyndicale

L’allocution du Premier Ministre confirme la volonté du gouvernement d’imposer la casse des retraites actuelles, de façon rapide et violente, en supprimant les 42 régimes existants pour n’en créer plus qu’un seul, le régime universel de retraite à points.

Si l'on doit  croire la lecture de l'histoire récente, les PNC seraient  dans le syndrome du verre à moitié rempli : il y a les adhérents de l'Intersyndicale qui ont donné le feu vert à 73% (UNSA PNC) et 66% (SNPNC) ainsi que l’ UNAC pour la signature du dernier avenant à l'ACG qui accompagne la mise en place d'un nouveau service et ceux du SNGAF qui à 82%, ont dit « non » (NB : La consultation du SNGAF étant publique sans aucune authentification d’accès, pouvons-nous nous fier à ces résultats puisque n’importe qui a pu voter et plusieurs fois de surcroit ?)

Que de nouvelles en cette période estivale !

Habituellement la publication des comptes semestriels constitue l’information primordiale du milieu d’été. Mais cette année entre l’évolution substantielle de la flotte Air France, l’aval des pilotes concernant les accords TRANSAVIA et périmètre moyen-courrier Air France, l’actualité du groupe a été particulièrement riche...

C’est peu de dire que depuis l’arrivée de Ben Smith à la tête du groupe Air France, les choses ont changé.

La page Joon est définitivement tournée, le climat social semble apaisé, la perspective de renouer avec la croissance et un projet d’avenir pour Air France et ses personnels se dessine avec à la clé, de nouvelles embauches chez les PNC.

Lors de la Session CE de juillet 18, nous apprenions de la Direction du PNC qu’une portablilité téléphonique allait être opérérée d’Orange vers Bouygues Telecom.
Le changement d’opérateur nous a été présenté comme une opération qui devait être transparente pour le PNC...

Alors que la paix s’est installée au sein d’Air France, et que les tensions avec KLM s’étaient calmées suite à l’accord unanime du Conseil d’Administration d’AFKL sur la gouvernance du groupe, un coup de massue asséné par le gouvernement hollandais est venu retendre ces relations très fraichement apaisées.

BRAVO pour votre mobilisation (80% de participation PNC) et MERCI pour votre confiance renouvelée.

Les résultats des élections professionnelles confortent notre position syndicale.

Chers collègues, vous serez appelés à voter du 18 février au 11 mars pour élire vos représentants PNC au Comité Social et Économique (CSE).

La dernière session de notre Comité d’établissement s’est tenue le 25 février.

Ces 4 dernières années furent une longue période d’incertitudes marquée par une gouvernance folle avec un manque de stratégie patent qui s’est souvent manifesté par des attaques contre notre métier. Ainsi, le mandat de vos représentants de L’INTERSYNDICALE PNC s’est déroulé sous le double signe de la résistance et du combat.