Intersyndicale

La promesse d’un PNC SUP en Ultra J (2 escales) contre la réduction de composition d’équipage en J classique (40 lignes) !!! Dans notre dernier bulletin intersyndical sur le produit LC du mois de février 2016, nous vous avons dressé le bilan de notre participation aux vols test réalisés dans le cadre du projet business 2016. Alors que le nouveau produit va être lancé le 03 mai, nous faisons une fois de plus l'amer constat que l'avis du PNC compte moins que celui du marketing.

L’Intersyndicale PNC a décidé de s’opposer à la mise en œuvre par Air France d’un Plan de départs volontaires (PDV) en 2016, comme la Compagnie le fait depuis 2013 sans discontinuer. Ce PDV concerne 200 postes PNC en équivalents temps plein. Au cours des trois années écoulées, les PDV 2013, 2014 et 2015 ont déjà permis à l’entreprise de faire partir 1 235 PNC au total.

En décembre 2015, nous vous avions informés de la décision de l’ UNSA PNC et du SNPNC d’accepter de participer à une série de 6 vols d’essai autour du projet Business 2016.Un projet visant à offrir une nouvelle offre  de restauration en classe J dite « Ultra Business » sur certaines lignes et  impliquant des évolutions de service très significatives:

Dès 2012, Le Règlement européen définissait les pré-requis pour être Chef de Cabine (CC), et précisait qu’un exploitant devait mettre en place une procédure permettant le remplacement de ce même chef de cabine en cas d’incapacité. En 2015, l’EASA (Agence Européenne de Sécurité Aérienne) a précisé cette procédure de remplacement du chef de cabine en situation d’incapacité d’assurer ses fonctions. C’est à cette occasion que le législateur a bien fait la distinction entre le remplacement à la base et le remplacement en cours de rotation.

Voilà en quels termes le nouveau DRH d’Air France s’est exprimé le 4 janvier. M. Gilles GATEAU, nouveau DGA Ressources Humaines et Politique Sociale d’Air France, semble disposer d’un plan « ambitieux » qui pourrait redonner des ailes à notre Compagnie. C’est du moins le message que toutes les organisations syndicales ont pu recevoir lors des entretiens qu’il leur a accordés en ce début d’année.

L’Intersyndicale, réunie le mercredi 9 décembre 2015, fait le constat que la direction de l’entreprise reste déterminée à détruire nos emplois. Quel que soit à présent le plan proposé (A, B, A+, on ne sait plus très bien), il vise à réduire l’activité Air France et entrainera des milliers de suppressions d’emplois. La seule alternative proposée est un chantage vers plus de licenciements : soit les syndicats signent pour dégrader une nouvelle fois les conditions de travail, soit l’entreprise licencie encore plus.

L’INTERSYNDICALE PNC, ne peut envisager de reprendre des discussions avec une équipe dirigeante incapable de prendre du recul et qui continue d’instaurer un climat délétère dans l’Entreprise. Afin de sortir de cette impasse, le SNPNC et l’UNSA PNC retourneront à la table des négociations dés lors que Monsieur GATEAU aura pris ses fonctions avec la promesse d’un changement de nos interlocuteurs, proposition qui nous a été faite par le PDG Juniac en personne.

Le 02 Décembre 2015, nos collègues abusivement poursuivis en Justice comparaîtront devant le Tribunal de Bobigny suite à la mobilisation au CCE du 05 Octobre.Ces salariés d’Air France sont les victimes de la politique antisociale de nos dirigeants qui se servent de cet évènement pour criminaliser toute contestation dans notre entreprise.
Vous savez que nous avons visionné toutes les vidéos « à charge » et au vu de celles-ci nous pouvons affirmer que ces collègues ont été choisis au hasard parmi les manifestants. Soyons conscients que beaucoup d’entre nous aurait ainsi pu se retrouver assis sur le banc arbitraire des accusés.

Le syndicat UFO représentant les hôtesses de l'air et les stewards de Lufthansa renonce finalement à mener une nouvelle grève jeudi et vendredi, selon le syndicat et la direction de la compagnie aérienne mercredi."La grève annoncée est annulée et UFO participera à un 'sommet de l'emploi'" organisé par la compagnie le 2 décembre, indique UFO sur son site internet. Lufthansa précise de son côté que le syndicat renonce à toute autre grève au moins jusqu'à cette date.

Monsieur le Président de la République. Aujourd’hui, si nous prenons la liberté de nous adresser à vous, c’est que nous considérons que la société Air France n’a pas mis en place les ressources nécessaires pour assurer le niveau de sûreté et de sécurité requis par cette situation exceptionnelle notamment lorsque les Personnels Navigants séjournent dans des escales réputées sensibles.