Intersyndicale

L’Entreprise entretient aujourd’hui un climat social tendu, déroulant un plan basé sur la peur et le chantage. La Direction exige des efforts démesurés assortis de menaces sur l’emploi alors que la situation de l’entreprise s’améliore.

Le rapport d’activité́ de l’année 2014 présenté lors du conseil d’administration de la CRPN le 25 juin 2015 affiche un résultat net en bénéfice de 164 M€ pour l’exercice clos le 31 décembre 2014 (60 M€ au 31 décembre 2013). Pourtant, cette année encore, il s’inscrit dans le contexte difficile traversé par le transport aérien.

Mercredi 15 juillet 2015 - L’ensemble des organisations syndicales d’Air France prend acte des annonces récentes de la direction de la compagnie et dénonce unanimement la stratégie d’attrition envisagée. L'Etat, actionnaire principal, ne saurait entériner une diminution brutale de l’activité qui à terme signera la fin de l’histoire d’Air France dont il est comptable vis-à-vis des Français.

Les représentants de l’Intersyndicale PNC ont pris connaissance de la demande faite aux autorités européennes par le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac, suivi dans sa démarche par quatre Compagnies aériennes dont Ryan Air, de bénéficier du système dit de « shipping » mis en place depuis dix ans en France dans le Transport maritime français, et que les demandeurs voudraient appliquer au PN long-courrier.

Les représentants de l’Intersyndicale PNC souhaitent faire plusieurs constatations et poser un certain nombre de questions à la Direction.Le projet  de fermeture des Bases Province constitue un projet important de nature à modifier les conditions de travail des salariés et nous souhaitons donc bénéficier de l’appui du CHSCT et de son avis, comme nous le permet l’article L.2323-27 du Code du travail.

Les syndicats représentatifs de la compagnie ont décliné l'invitation du Pdg d'Air France-KLM ce lundi pour lancer le cycle des négociations sociales destinées à redresser la compagnie.

Lorsque le PNC exerce son activité aérienne rémunérée au cours d’une année entière (1er janvier au 31 décembre), il valide forfaitairement 360 jours pour sa retraite PN (soit 30 jours par mois calendaire x 12). Dans ce cas, le PNC et son employeur cotisent chaque mois sur le salaire de navigant. C’est ce qui s’appelle une validation du temps onéreux qui correspond à la somme des jours validés en contre partie de cotisations. Mais qu’en est-il, lorsque le PNC réalise son activité dans le cadre d’un temps de travail alterné où les périodes d’activité aérienne cotisée et de non activité aérienne se succèdent ?[1]

Au fil des années, le CE lignes s’est efforcé de développer différentes offres de voyages adaptées aux souhaits et aux besoins de chaque PNC.Depuis 2007, vos élus ont successivement mis en place les colos pour enfants, une agence de voyage en ligne, ainsi qu’une plateforme de réservation hôtelière. Ces développements permettent aujourd’hui de toujours trouver une prestation adaptée au choix de votre destination et notamment avec « Vacances Famille », la dernière innovation mise en place en 2012, que vous êtes de plus en plus nombreux à plébisciter.

ENSEMBLE NOUS SOMMES PLUS FORTS ! C’est pour cette raison, que depuis de nombreuses années au sein d’Air France, le SNPNC et l’UNSA PNC œuvrent, grâce à L’INTERSYNDICALE PNC, à la mise en commun des moyens pour défendre les PNC.

Un CE Lignes compagnon de route.Si l’on devait définir le rôle de notre CE, cette expression serait sans doute la plus appropriée car l’attribution d’un Comité d'établissement est bien d’accompagner les salariés et leurs familles, mais aussi les retraités.