Tract

Michael O’LEARY, Président de la Compagnie RYANAIR, en conférence de presse à l’aéroport de Marseille Marignane ce mercredi 12 juin 2019, a notamment fait la déclaration suivante : «On s'est engagé quand on a annoncé le lancement de nos bases françaises à avoir des contrats français soumis à la législation française avec des taxes françaises et un salaire minimum français et même au-delà».

Des « salaires » de moins de 500 euros par mois, des hôtesses et des stewards contraints de se loger à cinq dans une chambre d’hôtel, des personnels obligés de « choisir de manger ou de payer leur loyer » … C’est le sort peu enviable d’une centaine de personnels navigants commerciaux (PNC) postés sur les deux nouvelles bases en France – à Bordeaux et à Marseille – de Ryanair, la compagnie irlandaise à bas coût. Habituée à flirter avec les limites des législations sociales en Europe, déjà mise en cause en 2014 pour travail dissimulé, elle est une nouvelle fois vilipendée pour ses mauvaises pratiques.

Les hôtesses et stewards des bases de Bordeaux et de Marseille vivent dans la précarité. La compagnie à bas coûts se pose pourtant en modèle.

Les organisations syndicales UGICT PNC, SNPNC-FO et UNSA SMAF ont jugé inacceptables :

• Le retard des visites médicales du travail
(plusieurs milliers de PNC n'ont pas rencontré le médecin du travail depuis plusieurs années en contravention avec le code du travail )

• L’absence de remboursement des frais de déplacement aux visites d'aptitudes obligatoires au CEMPN.

Le 1er juin 2009, il y a tout juste 10 ans, le vol AF 447 s’abimait dans l’océan atlantique, 3h 45mn après son décollage, alors qu’il reliait Rio à Paris. Ce drame qui a causé la disparition de 216 passagers, 9 PNC et 3 pilotes restera à jamais gravé dans la mémoire de tous les navigants.

Nous vous prions de trouver, ci-joint, le courrier de notre organisation syndicale concernant la suspension de notre préavis de grève, adressé ce jour à la Direction de HOP et à Monsieur Ben Smith, Directeur général d'AIR FRANCE KLM. Nous vous invitons à en prendre connaissance et restons à votre disposition pour tout complément d'information.

Des manquements graves nous ont été rapportés ces derniers temps dans notre Compagnie concernat les mises en place.

C'est pourquoi, il nous semblait opportun de vous rappeler quelques règles fondamentales concernant l'utilisation des PNC.

Orientations stratégiques, Nouveau Directeur Général, perspectives 2022, conséquences sur l'emploi PNC, retrouvez dans ce compte rendu de vos élus SNPNC-FO une synthèse de ce qui s'est dit lors de la session C.E du 23 mai.

Retrouvez les questions posées par vos délégués et les réponses apportées par la direction lors de l'instance Questions des Délégués du Personnel du moi de mai 2019.

Suite à la convocation reçue le 26 avril de la part de la direction nous invitant à une première réunion de négociation des NAO, nous avons remis les demandes suivantes :

L’ ensemble des syndicats PNC français ont décidé d’unir leur force pour défendre le système des retraites de notre corporation.

Notre caisse de retraite, financée uniquement par les cotisations des navigants, est en grand danger DANS LE CADRE DE LA RÉFORME DES RETRAITES VOULUE PAR LE GOUVERNEMENT.