Actualité de votre compagnie

Restez informés

Regional : inquiétude pour l’emploi à Nantes

1118-cover-43753_7974

Air France veut regrouper trois de ses filiales, dont Regional. Les 300 salariés du siège nantais s’inquiètent.« Les salariés de la compagnie Regional à Nantes sont très inquiets pour leur emploi. »

Air France veut regrouper trois de ses filiales, dont Regional. Les 300 salariés du siège nantais s’inquiètent.« Les salariés de la compagnie Regional à Nantes sont très inquiets pour leur emploi. »

« Les salariés de la compagnie Regional à Nantes sont très inquiets pour leur emploi. » Laurent Cretagne, de la CGT de cette filiale d’Air France, fait part de l’angoisse des 300 salariés, qui travaillent à Nantes près de l’aéroport. Air France a annoncé un projet de regroupement de trois de ses filiales: Regional à Nantes, Brit Air à Morlaix et Airlinair à Rungis. « Cela fait six mois que nous nous attendons à une restructuration, poursuit Laurent Cretagne. Il est temps que la direction nous informe! En attendant, les salariés mettent leurs projets de vie en attente: achat de maison, déménagement etc. »

Regional compte 850 pilotes et hôtesses, répartis dans une dizaine de bases en France, ainsi que 450 personnes chargées de la maintenance à Clermont-Ferrand, Lille et Roissy, et une centaines d’agents d’escale à Nantes, Lyon et Roissy.

Une mise en commun des moyens est redoutée

À Nantes, les salariés du siège exploitent le réseau et effectuent les fonctions support: gestion, paie, comptabilité etc. « Nous redoutons un regroupement des sièges des compagnies, et la suppression des postes en doublon », s’alarme Laurent Cretagne, de la CGT, majoritaire chez les personnels au sol.

La direction de Regional répond que l’entreprise œuvre à « minimiser l’impact social ». Le groupe Air France veut « retrouver une rentabilité. Pour cela, une réorganisation en pôles est envisagée, dont un pôle régional regroupant les trois filiales. Mais les trois entités demeureront ». La direction comprend que « ce changement génère de l’inquiétude. Un travail de chiffrage est en cours. On ne peut pas en donner les conclusions, avant qu’il soit achevé ».

Un discours qui ne paraît pas apaiser les syndicats: « Les militants, indique le cégétiste Laurent Cretagne, vont se rassembler ce jeudi à Paris pendant l’assemblée générale des actionnaires d’Air France ».


Vendredi 15 juin 2012
Actualité : Regional-Brit Air : les sièges sociaux seront maintenus

Jean-Yves Grosse, président de Regional, répond aux craintes de la CGT sur le projet de regroupement.

« Regional, Brit Air et Airlinair conserveront leurs sièges sociaux », indique Jean-Yves Grosse. Le président de Regional veut rassurer les personnels, inquiets après l’annonce d’un projet de regroupement de trois filiales d’Air France: Regional (300 salariés au siège à Nantes), Brit Air (400 à Morlaix) et Airlinair (100 à Rungis).

Inquiétudes des syndicats

Jeudi à Nantes, la CGT, majoritaire chez les personnels au sol de Regional, a organisé une distribution de tracts à l’entrée du bâtiment de la compagnie. « Air France envisage de créer une holding, coiffant les trois compagnies. Nous craignons un regroupement des sièges sociaux, qui entraînerait des coupes sombres dans les emplois, ont lancé Laurent Cretagne et Stéphane Chaussidon, de la CGT. Les salariés redoutent aussi que leurs avantages sociaux soient rognés, si Air France se désengageait du capital au profit de financiers. »

Interrogé par sur ces craintes, Jean-Yves Grosse a fait le point sur la réflexion sur le futur pôle régional d’Air France. « La situation économique est difficile. Nous comprenons que les salariés attendent des réponses. Les trois entreprises demeureront. Il reste à définir les modalités d’une coordination étroite entre elles. On en saura plus fin juin. » Le président de Regional souligne qu’« Air France continuera à faire appel à son pôle régional pour desservir les villes moyennes européennes et les régions françaises. Un pôle qui dispose d’avions adaptés, plus petits que ceux d’Air France ».

Vigilance

De leur côté, les syndicats sont sur le qui-vive. Cinq organisations dont la CGT ont déposé un préavis de grève chez Regional, depuis le 11 juin. « Nous refusons toute suppression d’emploi ou mutation forcée, préviennent les cégétistes Laurent Cretagne et Stéphane Chaussidon. On peut s’attendre à des perturbations dans le ciel d’ici fin juin. »

À lire aussi

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

Air Austral

|

Chers collègues, nous pouvons enfin mettre un point final à cette saga qui dure depuis...

Air Austral

|

Chers collègues, hier s’est tenu un rendez-vous crucial dans les négociations sur un Accord de...

Vueling

Chers / Chères PNC, vous avez récemment reçu un mail de Vueling, destiné à vous...

Vueling

Le SNPNC-FO maintient son préavis à l’heure actuelle pour les journées des 8 au 12...

Air Austral

|

Nous avons affaire à une réelle pièce de théâtre, une dramaturgie mise en scène par...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois d’avril 2024. Pour rappel vos retours...