Actualité de votre compagnie

Restez informés

SNPNC et UNSA PNC ensemble contre le retrait d’un PNc sur 777-300 42 J

2122-cover-is

La version 777-300 à 42J est l'une des plus difficiles que nous ayons actuellement sur LC.  La Direction s'était donc initialement engagée à ne pas modifier la composition équipage de cette version sans un aménagement significatif de l'espace de travail en porte 4 validé par des vols d'essai avec les OP.

Conformément à cet accord initial, nous avons donc réalisé 2 vols d'essai sur DKR et ATL et nous avons pu constater qu'il n'est pas possible humainement et techniquement de réduire la composition équipage à 12 PNC sur cette version !

Engagement ou pas, sécurité ou pas, validation ou pas, faisabilité ou pas, qualité de service ou pas, Madame Rigail n'a que faire du PNC. C’est le nez collé à sa feuille de route Transform 2015, qu’elle a décidé de passer en force, malgré l'opposition ferme du SNPNC et de l'UNSA PNC et l’aveu même de la Direction du Service en Vol qui reconnaissait dans une communication début juin 2014 que l’aménagement de ces avions n’était pas prêt : « Le programme RETROFIT des 42J a pris du retard… En effet, le modèle présenté, ne répond pas au cahier des charges qui avait pour objet d'améliorer l'organisation du travail à bord, plus particulièrement au galley… Aujourd'hui, seules les immatriculations FGSQD et FGSQE ont déjà bénéficié d'un RETROFIT, pour les autres immatriculations, les chantiers se dérouleront au fur et à mesure du passage des avions à la maintenance. Le calendrier est programmé fin 2014, début 2015 ».

La Direction retirera donc  unilatéralement  un PNC sur cet avion dès le 1er juillet.

Face à cette détermination de la Direction qui oublie les compo peq-1, les situations d'IRGAV et nie les non conformités, nous vous rappelons que la maîtrise a toute latitude pour aménager les services. Dès lors que la faisabilité du service est compromise et la pénibilité trop importante, l’apéritif regroupé sur ces versions doit être systématiquement envisagé, jusqu'au retour du 13ème PNC. De notre côté nous ne céderons pas sur ce point de désaccord majeur et comptons sur votre expertise ainsi que vos remontées pour nous aider à faire comprendre à notre Direction que les chiffres et la théorie ne sont pas  le reflet de la réalité du terrain telle que les PNC la vivent à bord.

Nous jugeons cet arbitrage scandaleux et c'est une véritable provocation au regard des efforts que les PNC fournissent quotidiennement sur nos vols.

Une fois de plus l’Entreprise tente de passer en force en ignorant le dialogue social, sans mesurer le risque qu’elle prend de mécontenter non seulement les syndicats, mais surtout les salariés qui vivent cette « organisation » du travail au quotidien.

À lire aussi

Air France

Le SNPNC réitère sa demande de suspension de la desserte de TLV. Rappel des faits...

Air France

|

Pour préparer au mieux la Rentrée scolaire 2024 de vos enfants, vos élus au Bureau...

Air France

|

Grâce à la gestion saine du Bureau du CSE Lignes, vos élus ont pu décider...

Air France

|

Monsieur le Président, Au nom des PNC que nous représentons, L’Intersyndicale UNSA/SNPNC interpelle la Direction...

Air France

|

Les jours et les plages d’ouverture de l’Escale CSE Lignes Roissy changent. Pour vous permettre...

Air Austral

|

Nous venons de recevoir aujourd’hui l’Accord de Performance Collective signé par l’ensemble des Organisations Syndicales...

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...