Actualité de votre compagnie

Restez informés

Strategic Airlines : Top of Travel accuse GPS Tour

SNPNC

451-cover-strategic

Top of Travel réagit aux explications de GPS Tour qu'il accuse de "berner la profession avec des excuses non recevables, aussi fantaisistes que mensongères".

Top of Travel réagit aux explications de GPS Tour qu'il accuse de "berner la profession avec des excuses non recevables, aussi fantaisistes que mensongères".

Pour Top of Travel, "aucun passager n’a pu être reprotégé le 26 décembre sur Aigle Azur, la compagnie n’opérant aucun vol sur Madère à cette date". En fait, selon nos informations, GPS Tour a reprotégé certains de ses clients le 25 décembre, date à laquelle les passagers devaient s'envoler vers Funchal. Top of Travel continue : "L’Airbus affrété par Strategic Airlines, sans doute construit dans les années 1984/1985, préalablement propriété d’Air Inter, n’aurait soufflé que 3 bougies ? Une faute de frappe sans doute… Par ailleurs, on peut se demander si la maintenance des avions de Strategic Airlines est réellement assurée par la TAP. La Direction Générale de la compagnie portugaise répondra à cette interrogation sous peu".Par ailleurs, "tout bon voyagiste qui se respecte sait pertinemment qu’un avion immatriculé en Europe ne peut pas voler en dehors de la CEE. Dans ces conditions, il était aussi vain qu’inutile d’attendre après des droits de trafic pour le Cap Vert". Enfin, "Comble du mensonge : GPS Tours oublie que son "jeune Airbus de 3 ans" était déjà en panne le 24 décembre soit la veille du départ, fait établi, vérifiable et connu de tous à l’aéroport Charles de Gaulle ! Qu’on laisse les voyagistes faire leur travail et que les réceptifs fassent le leur !"

Source : Le Quotidien du Tourisme 06 janvier 2011


Strategic Airlines annulé : L'affréteur GPS Tour s’explique

Le tour-opérateur portugais GPS Tour, qui avait affrété un appareil de Strategic Airlines, lequel n'a jamais décollé depuis Roissy vers Madère et le Cap Vert, s'explique et s'engage à dédommager les clients.

Dans un communiqué qui tient lieu de droit de réponse, GPS Tour présente tout d'abord "ses excuses à ses clients et partenaires pour l’annulation du vol STU 561". Il souligne : "Même si une partie des passagers a pu être reprotégée le 26 décembre sur un vol Aigle Azur à destination de Madère, GPS Tour pense avant tout aux voyageurs qui n’ont pas bénéficié de leurs vacances prévues à Madère ou au Cap Vert". Le tour-opérateur "s’engage à prendre en charge leur dédommagement à hauteur de 100% du montant du voyage souscrit". GPS Tour donne aussi des explications. Déjà, il rassure sur son choix. "L’avion affrété était un Airbus A320 âgé de 3 ans, dont la maintenance est assurée par la compagnie régulière portugaise TAP. L’appareil avait effectué la veille une rotation Paris-Salonique avec un autre tour-opérateur". L'annulation du vol n'est donc pas liée à des raisons de sécurité : "Suite à une modification des escales du plan de vol – l'avion avait à l'orgine Madère comme destination finale – les droits de trafic à destination du Cap Vert (hors CEE) n’ont pas été obtenus à temps. Cette situation a provoqué l’annulation tardive de la rotation. GPS Tour n’a pas été en mesure d’informer à temps ses partenaires distributeurs afin que les clients puissent être avertis avant leur déplacement aux aéroports de Paris Charles-de-Gaulle et de Lyon. Les prochains vols seront affrétés auprès des compagnies Aigle Azur, TAP, XL Airlines et Europe Air Post".

Source : Le Quotidien du Tourisme – 04 janvier 2011


Strategic Airlines : Avion fantôme

Une centaine de passagers, qui avaient réservé leur vol le 25 décembre dernier auprès de Promovacances pour se rendre à Madère et au Cap Vert, via Lyon, n'ont jamais décollé de Roissy. L'avion de la compagnie Strategic Airlines, affrété par le réceptif GPS Tour, n'est jamais arrivé. Pour Helmut Stückelschweiger, patron de Top of Travel et spécialiste de ces destinations, cet incident n'est certainement pas lié à la fatalité.

Catherine et son mari ont réservé en octobre sur le site de Promovacances un voyage vers Madère sur le site Internet de Promovacances. Ils devaient s'envoler le 25 décembre 2010 de Roissy mais l'avion n'a jamais décollé : "Aprés avoir passé une année difficile, nous nous faisions une joie de pouvoir nous détendre un peu avec notre fils de 15 mois. Le 22 décembre dernier nous recevons enfin notre convocation par mail : Départ le 25/12/2010 à 5H départ à 7H par STZ 561 de Charles de Gaulle Terminal 3 Hall Central Bloc 5B Comptoir Sky Project vol opéré par Strategic Airlines, une compagnie dont le nom n'apparaissait au moment de notre réservation sur le site". Après avoir eu confirmation que le vol était maintenu, le couple part pour Roissy et la galère commence. Première annonce, deux heures de retard. Rien ne vient. "Au bout d'une heure d'attente supplémentaire (il est 10H), raconte Catherine, je vais demander des renseignements aux personnels de la compagnies qui me répondent qu'ils cherchaient l'équipage de bords. Ils étaient incapables de savoir s'il y en avait de prévu et qu'ils attendaient. A 11H, le responsable des vols daigne enfin nous prévenir que le vol est annulé. La raison viendrait du fait que l'avion serait tombé en panne la veille vers 13 heures et que personnes ne serait venu le réparer. Un cahier circule pour récupérer les coordonnées des gens afin de mener une action en justice. Le temps passe, nous sommes épuisés. Les bons d'annulations nous ont été distribués à 17h. Je suis en colère et révoltée". Le couple a été remboursé de son voyage et a reçu un avoir de 400 euros, ce qu'il juge largement insuffisant. "Mais nous n'arrivons plus à joindre Promovacances". Au-delà du différend commercial, Helmut Stückelschweiger, patron de Top of Travel, est agacé par ces pratiques. Déjà, il s'étonne qu'un réceptif comme GPS Tour puisse affréter des vols : "C'est un métier". Ensuite, il se demande pourquoi "Strategic Airlines, cette compagnie dont la DGAC n’a pas renouvelé la licence en septembre dernier, puisse – en toute impunité – de nouveau décoller d’un aéroport français sous pavillon luxembourgeois". Il termine : " Il ne reste plus qu’à prier le ciel pour que Madame la Ministre, tenue elle aussi informée, nous entende et examine rapidement ce dossier".

Source : Le Quotidien du Tourisme – 03 janvier 2011


Strategic Airlines : Le coup de gueule du patron de Top of Travel

Helmut Stückelschweiger ne mâche pas ses mots. Le directeur général de Top of Travel s'insurge du retour de Strategic Airlines dans le ciel français. Selon lui, la compagnie aérienne a été autorisée à voler de nouveau au départ de Paris, en l'occurrence en direction de Madère, l'une des destinations phares du TO, "alors que le certificat de transporteur aérien n'a pas été renouvelé en septembre dernier par la DGAC, la compagnie ne répondant pas aux normes demandées".

Le patron de Top of Travel fait valoir que l'implantation du siège de la compagnie australienne au Luxembourg, et l'octroi de la licence d'exploitation par le grand duché suffit aujourd'hui à la reprise de ses activités sur le sol français. "Si on peut passer outre les décisions de la DGAC, qui a pour mission de garantir la sécurité et la sûreté du transport aérien ?", s'interroge-t-il dans un communiqué.

Source : Tour.Hebdo – 15 septembre 2010


Strategic Airlines : Clouée au sol par la DGAC

Les deux Airbus A320 de Strategic Airlines devraient rester au sol à compter de mercredi, le certificat de transporteur aérien venant à échéance à cette date. La Direction générale de l’aviation civile ne souhaite pas le renouveler, la compagnie ne répondant pas aux normes demandées.

La direction de Strategic Airlines, que nous avons contactée, reconnaît que des réponses documentaires lui ont été demandées par l’aviation civile mais jure que la sécurité des vols est assurée. Les vols prévus ces prochaines semaines – 200 heures par avion et par mois – pourraient avoir un impact sur les programmes des voyagistes qui ont affrété cette compagnie.

Le double incident de Lyon le 11 juillet dernier du vol STZ 621 de la compagnie Strategic Airlines à destination de Tenerife – et surtout sa manière de le gérer – a certainement été le déclencheur de ce non-renouvellement du certificat de transporteur aérien. Affrété par Fram, le vol n'avait pu partir le samedi matin à la suite d'un problème de circuit hydraulique. Le dimanche matin, c’est une fissure détectée sur le pare-brise et nécessitant son remplacement qui a de nouveau retardé le départ de l'avion. Les deux A320 de la compagnie sont parmi les premiers construits et avaient volé autrefois aux couleurs d’Air Inter.

Strategic Airlines, filiale d’une start-up australienne qui a remporté les contrats de transport du personnel de l’armée australienne lors de ses opérations extérieures (Moyen-Orient, Afghanistan), a obtenu son autorisation de vol le 13 août 2009. Elle voulait s'attaquer tant au réseau moyen-courrier que long-courrier, avec un Airbus A330 annoncé pour cet hiver.

Source : Tour.Hebdo – 13 septembre 2010


Incidents Strategic Airlines : La DGAC se veut rassurante

Ce serait un mauvais concours de circonstances dont aurait été victime l'Airbus A320 de Strategic Airlines, affrété samedi dernier par Fram. "Une panne du système hydraulique et une fissure du pare-brise sont des incidents banals. Ils ont eu la malchance que cela arrive coup sur coup sur le même vol", souligne un porte-parole de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

Samedi dernier, les passagers du vol Lyon-Tenerife ont dû revenir sur le tarmac après que l'équipage a décélé une panne du système hydraulique. Les passagers ont été hébergés à l'hôtel aux frais du TO en attendant de pouvoir réembarquer le lendemain. Mais dimanche matin, nouveau coup dur : le pare-brise laissait apparaître une fissure. Impossible de voler dans ces circonstances. Les passagers qui ont souhaité annuler leur voyage ont été remboursés par Fram, les autres ont finalement embarqué lundi sur un appareil de Titan Airways, une compagnie britannique.

Fram, qui a commencé à voler ponctuellement avec Strategic Airlines depuis son lancement en 2009, avant de s'engager sur des chaînes de vol depuis avril dernier, n'avait jamais eu à s'en plaindre. "C'est une compagnie battant pavillon français et donc extrêmement contrôlée par la DGAC", souligne Hervé Auter, directeur du service service transports du TO.

Depuis son lancement en France en 2009, Strategic Airlines, comme toute autre compagnie française, a déjà fait l'objet de plusieurs audits approfondis par les inspecteurs de la DGAC. "Le A320 qui a posé problème le week-end dernier a été contrôlé une fois tous les mois depuis son premier vol sous pavillon français le 19 décembre 2009", poursuit le porte-parole de la DGAC.

Reste à espérer que cet incident ne créera pas une nouvelle psychose autour des vols charters. Le secteur touristique, déjà affecté par la crise, n'en a vraiment pas besoin…

Source : Tour.Hebdo – 12 juillet 2010


Strategic Airlines : 170 passagers cloués au sol

Un appareil qui devait rallier les Canaries n'a pu s'envoler samedi de Lyon. Un membre de la police de l'air et des frontières évoque notamment "une fissure", un passager parle d'un pare-brise fendu et d'accoudoirs rafistolés au chatterton.

Depuis samedi matin, ils patientent. Sans solution prévisible, leur avion n'ayant que peu de chances, d'après eux, de reprendre l'air. Environ 170 passagers d'un vol charter à destination des Canaries sont bloqués à l'aéroportLyon-Saint-Exupéry en raison d'une série de soucis divers affectant leur avion. "Ce vol devait décoller vers 7 heures samedi mais il a eu un problème technique. Les passagers ont été pris en charge et devaient repartir à 5h15 dimanche, mais il y a eu une nouvelle panne", explique une porte-parole du groupe Aéroports de Lyon.

Selon elle, passagers et responsables de l'aéroport se sont réunis dimanche matin "pour essayer de trouver des solutions", notamment en distribuant des attestations d'annulation, en l'absence de représentant de la compagnie charter concernée, l'australienne Strategic Airlines. Le major Katia Amsellem, de la police de l'air et des frontières, a confirmé que l'avion était retenu au sol par des "problèmes techniques", notamment "une fissure".

Un avion de "23 ans" et "pas entretenu"

Philippe Merle use d'un vocabulaire beaucoup plus vigoureux pour décrire les soucis de l'appareil. "C'est un avion-poubelle, il n'y a pas de mots pour décrire son état intérieur", s'indigne ce passager de 39 ans, décrivant "des poignées de fauteuil qui tombent ou tiennent avec du chatterton". Selon ce gérant de société qui partait en vacances avec sa femme et ses deux filles, l'appareil a été arrêté une première fois par "un problème hydraulique", qui a entraîné une importante fuite d'huile, avant que son pare-brise ne se fende lors de la deuxième tentative de décollage.

"Les hôtesses, qui venaient d'être embauchées, nous ont expliqué que l'avion avait 23 ans et n'était pas entretenu, parce que la compagnie attend la livraison de deux nouveaux Airbus", a-t-il expliqué par téléphone, jugeant "incompréhensible" que l'appareil ait obtenu l'autorisation de voler. D'après lui, faute d'autres possibilités que cet avion pour rallier les Canaries, une grande partie des passagers a demandé des bons d'annulation auprès du voyagiste Fram, qui avait affrété le vol.

"Strategic Airlines n'échappe pas au contrôle"

Cependant, dimanche soir, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a assuré que l'Airbus A320 cloué au sol n'avait "pas échappé" aux contrôles de ses services comme l'exige la réglementation. "Toutes les compagnies aériennes opérant en France sont soumises à des règlements de sécurité européens extrêmement rigoureux et font l'objet de contrôles fréquents par les personnels de la DGAC", rappelle-t-elle dans un communiqué. "Strategic Airlinesn'échappe pas à ces contrôles. Elle a elle-même décidé de ne pas faire partir un avion défectueux et lancé les opérations de réparations nécessaires", fait valoir la DGAC. "Cet appareil sera inspecté (visite complète) par les contrôleurs techniques de la DGAC avant d'être autorisé à redécoller", assure-t-elle encore.

Source : TF1news – 11 juillet 2010


Strategic Airlines : Une nouvelle compagnie charter s'installe en France

Une start-up australienne a décidé de s'installer en France pour lancer sa compagnie charter et ACMI (location d'avion avec équipage). Strategic Airlines a obtenu son autorisation de vol le 13 août et veut s'attaquer tant au réseau moyen-courrier que long-courrier, avec un personnel navigant français.

Elle a déjà reçu un premier A320 et en attend un second. A la fin de l'hiver, elle recevra également un A330. Les deux A320 ont volé un temps pour Air Inter, et l'un deux est configuré en biclasse.

Strategic Airlines, très jeune sur le marché, n’a pas encore signé de contrat d’affrètement avec des voyagistes. En attendant le programme d’été, la compagnie se penche sur le marché ad hoc, celui des pics de programme ou des remplacements de dernière minute liés, par exemple, à une panne.

La nouvelle compagnie n'entend pas se limiter au marché hexagonal mais elle a décidé de voler sous pavillon français pour des raisons de stratégies commerciales et opérationnelles. "Le certificat de transporteur aérien français n’est pas le plus facile à obtenir, mais une fois les règles remplies, l’exploitation devient plus facile et plus fluide, explique David Kaci, Pdg France de Strategic Airlines. De plus, la France est un pays central. Il est géopolitiquement neutre, ce qui facilite ensuite les relations commerciales dans le monde."

La maison mère australienne a été créée par deux entrepreneurs locaux qui ont remporté les contrats de transport du personnel de l’armée australienne lors de ses opérations extérieures (Moyen-Orient, Afghanistan). Ces marchés rénumérateurs génèrent une trésorerie qui permet d’envisager des diversifications comme la création de cette filiale française.

Source : Tour.Hebdo – Thierry Vigoureux – 16 août 2010

À lire aussi

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

Air Austral

|

Chers collègues, nous pouvons enfin mettre un point final à cette saga qui dure depuis...

Air Austral

|

Chers collègues, hier s’est tenu un rendez-vous crucial dans les négociations sur un Accord de...

Vueling

Chers / Chères PNC, vous avez récemment reçu un mail de Vueling, destiné à vous...

Vueling

Le SNPNC-FO maintient son préavis à l’heure actuelle pour les journées des 8 au 12...

Air Austral

|

Nous avons affaire à une réelle pièce de théâtre, une dramaturgie mise en scène par...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois d’avril 2024. Pour rappel vos retours...