Actualité de votre compagnie

Restez informés

Taxes ADP: un arbitrage partisan et interessé

2445-cover-comm-presse-nat

Les Organisations Syndicales Représentatives des Salariés du transport aérien dénoncent l’arbitrage du 1er Ministre en faveur d’une augmentation des taxes aéroportuaires d’ADP. Alors que les Compagnies Aériennes Françaises sont en grande difficulté, le gouvernement a décidé d’améliorer ses ressources budgétaires en augmentant les redevances d’Aéroport de Paris, en contradiction avec les préconisations de la Commission Consultative Aéroportuaire.

En dépit de l’expertise et des conclusions du rapport de Bruno Le Roux, Président du Groupe SRC à l’Assemblée Nationale, rapport qui vise à améliorer les perspectives d’avenir des Compagnies Aériennes Françaises, le gouvernement contredit l’intention première de ce rapport : alléger les charges qui pèsent sur le Transport Aérien Français.

Alors que ce rapport déclare l’urgence à agir sur plusieurs pistes indispensables d’allègement, le 1er Ministre s’est prononcé en faveur d’une augmentation des taxes ADP de 1 % au-delà de l’inflation.

Considérant la nature des écarts de compétitivité entre les ailes du pavillon français et les compagnies concurrentes, l‘avenir des Compagnies Aériennes Françaises repose sur l’impérieuse nécessité que toutes les parties prenantes fassent leur part d’effort.

Les salariés des Compagnies Aériennes Françaises ont démontré leurs capacités d’adaptation à un environnement concurrentiel au travers de multiples plans de restructuration, plans de départs, gels de salaires et efforts de productivité.

Dans le même temps, force est de constater que l’Etat refuse de contribuer à l’effort commun, privilégiant son intérêt financier et confirmant ainsi son absence de vision stratégique quant à la sauvegarde du Transport Aérien Français.

En acceptant une augmentation des taxes ADP, le gouvernement envoie un message clair : les efforts demandés aux salariés visent à alimenter le budget de la Nation et non à participer au redressement de leurs entreprises.

Le Collectif Intersyndical condamne avec la plus grande fermeté une telle décision qui risque de compromettre les négociations difficiles qui s’annoncent dans toutes les entreprises.

Nos ailes : un atout pour la France

Contacts Presse :

Pascal Mathieu, Porte-Parole du CIS et administrateur d’Air France, 06 72 76 34 19

Geoffroy Bouvet, Porte-Parole du CIS et Président de l’APNA, 06 07 01 39 87

Erick Derivry, Président du SNPL France ALPA, 06 73 98 19 10

 

À lire aussi

Vueling

Sensibilisation et de Dénonciation du Harcèlement Sexuel par des Supérieurs Hiérarchiques. Le harcèlement sexuel par...

Air France

Le SNPNC réitère sa demande de suspension de la desserte de TLV. Rappel des faits...

Air France

|

Pour préparer au mieux la Rentrée scolaire 2024 de vos enfants, vos élus au Bureau...

Air France

|

Grâce à la gestion saine du Bureau du CSE Lignes, vos élus ont pu décider...

Air France

|

Monsieur le Président, Au nom des PNC que nous représentons, L’Intersyndicale UNSA/SNPNC interpelle la Direction...

Air France

|

Les jours et les plages d’ouverture de l’Escale CSE Lignes Roissy changent. Pour vous permettre...

Air Austral

|

Nous venons de recevoir aujourd’hui l’Accord de Performance Collective signé par l’ensemble des Organisations Syndicales...

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...