Actualité de votre compagnie

Restez informés

Thierry Mariani, le candidat qui voyage comme ministre

SNPNC

995-cover-mariani

Alors que le dossier SeaFrance est au point mort, le ministre des transports Thierry Mariani s'envole de nouveau vers la Chine vendredi. Mais quelle urgence peut donc le conduire à un tel déplacement? A son agenda officiel, une seule rencontre est annoncée, avec les ingénieurs de l'Ecole centrale de Pékin (liée à l'Ecole de Paris). Le sujet lui tient visiblement à cœur: le 17 septembre, déjà, il avait parcouru plus de 8000 kilomètres pour inaugurer, à Tianjin cette fois, les nouveaux locaux de l'institut sino-européen d'ingénierie de l'aviation, une école d'ingénieurs franco-chinoise. Etonnant, non?

Alors que le dossier SeaFrance est au point mort, le ministre des transports Thierry Mariani s'envole de nouveau vers la Chine vendredi. Mais quelle urgence peut donc le conduire à un tel déplacement? A son agenda officiel, une seule rencontre est annoncée, avec les ingénieurs de l'Ecole centrale de Pékin (liée à l'Ecole de Paris). Le sujet lui tient visiblement à cœur: le 17 septembre, déjà, il avait parcouru plus de 8000 kilomètres pour inaugurer, à Tianjin cette fois, les nouveaux locaux de l'institut sino-européen d'ingénierie de l'aviation, une école d'ingénieurs franco-chinoise. Etonnant, non?

A moins que son intérêt ne réside ailleurs. A chaque fois, Thierry Mariani en profite pour rencontrer de potentiels futurs électeurs. En effet, en juin 2012 et pour la première fois, les Français vivant à l'étranger vont se choisir des députés. Or Thierry Mariani a été investi par l'UMP dans la plus grande des circonscriptions, la 11e, qui traverse 49 pays parmi lesquels la Russie, la Chine, le Japon, l'Australie, l'Arménie, Vanuatu, l'Iran.

© Reuters
Le ministre des transports ne devrait pas se faire trop de soucis : en 2008, Alain Marleix, alors secrétaire d'Etat aux collectivités territoriales et surnommé « Monsieur Ciseaux » pour ses aptitudes au charcutage électoral, a clairement destiné cette circonscription (comme beaucoup d'autres) à la majorité actuelle.

 

Mais le leader de la «droite populaire» laboure quand même son terrain. Le 17 septembre, il avait par exemple rencontré des délégués UMP puis participé, entre autres, à un cocktail dînatoire le lendemain à la Chambre de commerce et d'industrie française, à Shanghai. Toujours bon à prendre quand il s'agit de convaincre des électeurs et des relais d'opinion.

Cette fois, il explique à Mediapart que ce partenariat est de la plus grande importance, que c'est l'Ecole centrale qui lui a demandé de faire le déplacement. Il reconnaît: «Oui, je rencontrerai des amis politiques. Ce n'est pas interdit tout de même? Si je rencontre des électeurs français, non, je ne vais pas leur faire la gueule. Mais au vu de l'actualité, j'ai raccourci mon voyage, je rentre dans la nuit de samedi à dimanche.»

Cette circonscription a été sa préocupation dès qu'il a été nommé secrétaire d'Etat en novembre 2010. Depuis quelques mois, elle est devenue une obsession. Entre le 3 juin 2011 et aujourd'hui, Thierry Mariani, en tant que ministre des transports, est parti 26 fois à l'étranger (en 31 semaines). Dont 24 fois dans un pays de sa circonscription. Il conteste ce décompte, explique qu'il a fait d'autres voyages en Europe. Mais sans pouvoir donner d'exemples précis. Et sans que nous en ayons trouvé trace.

Pour comparer, Mediapart a épluché l'agenda officiel de son prédécesseur au poste, Dominique Bussereau, pendant une année entière, au milieu de son mandat. Résultat, entre mai 2009 et mai 2010, Dominique Busserau a voyagé 11 fois hors de France, et trois fois seulement dans cette circonscription… «C'est la preuve que je m'en occupe plus», commente le ministre actuel, qui assure qu'à Pékin, il s'occupera de deux autres dossiers qui concernent des entreprises françaises: l'aéroport de Pékin, et l'intérêt de la compagnie aérienne Hainan Airlines («Ça s'écrit comment Hainan?» demande-t-il à sa collaboratrice) pour Aigle Azur.

Un bilan carbone gratiné

Le ministre, dont la femme est russe, plaide encore: «J'ai fait plusieurs déplacements avec le Premier ministre.» C'était également le cas de Dominique Bussereau. Avant d'ajouter: «Vous avez remarqué que ce sont les pays de ma circonscription qui s'intéressent aux avions et aux trains français?» A en croire le ministre, il n'y aurait donc presque rien à vendre ailleurs dans le monde. En octobre, Alstom et la SNCF ont pourtant perdu un énorme marché de 7 milliards d'euros en Arabie saoudite, sans que le ministre ait jugé bon de se déplacer. Il est vrai que le pays est hors de sa circonscription. «Ce dossier était traité par Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur», se justifie Thierry Mariani.

Tous ces arguments ne convainquent pas Jannick Magne. Résidant à Tokyo, la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts dans la circonscription demande «la démission» du ministre. «C'est une atteinte à la démocratie. Thierry Mariani a recours à des moyens illégaux. C'est un parachuté qui dispose de moyens infinis et qui a même été jusqu'à manquer un Conseil des ministres pour sa campagne.»

Jannick Magne explique limiter ses dépenses dans la région faute d'argent. Et pour des questions éthiques: «Dans un mouvement écologiste, il ne faut pas abuser de l'avion.» Placé sous la tutelle du ministère du développement durable, Thierry Mariani ne s'embarrasse pas de ces considérations. A ce rythme, il pourrait même prochainement concurrencer Nicolas Sarkozy, dont on vient d'apprendre qu'il avait passé 1218 heures à bord d'un avion en 2010.

Pas besoin toutefois d'être écologiste pour s'offusquer de ces voyages: plusieurs sénateurs représentant les Français de l'étranger ont écrit il y a un mois à la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques pour s'inquiéter des déplacements de ministres dans la circonscription où ils sont candidats (Marie-Anne Montchamp se présente dans la zone Belgique-Pays-Bas-Luxembourg ; Frédéric Lefebvre en Amérique du Nord). La commission a répondu en rappelant les grands principes: le cas échéant, c'est-à-dire après la campagne, elle réintégrera, si nécessaire, «les dépenses omises». Elle «relèvera éventuellement des concours de personnes morales prohibés».

En substance, la commission explique qu'elle n'a pas à juger du caractère justifié ou non des déplacements des ministres. Une réponse que Richard Yung (PS), l'un des signataires du courrier de protestation, juge «vasouillarde». Et qu'il regrette d'autant plus que pour les candidats adverses, il est «quasiment impossible de pister à l'étranger les dépenses effectuées et qui auraient été omises sur les comptes de campagne».

Le problème est le même pour la commission: «On ne va pas aller enquêter en Moldavie…» Ni même se lancer dans une revue de presse mondiale. La commission devra donc se contenter des lettres de dénonciation, «de plus en plus nombreuses», et comparer avec les comptes présentés par les candidats.

En revanche, la commission devra trancher sur un autre point. Thierry Mariani, conscient que ses voyages aux 156 coins de sa circonscription coûtent très cher, et voulant couper court aux polémiques, avait déclaré en juillet au Figaro: «Je suis multimillionnaire en miles»: 3 millions de miles sur Air France et 1,5 million sur Lufthansa! La Commission nationale a tiqué. Mais elle n'a toujours pas tranché. Ces miles sont-ils la propriété personnelle de Thierry Mariani. Ou ayant été générés en partie par ses voyages de ministre, faut-il les assimiler à un don d'une personne morale, en l'occurrence l'Etat, ce qui est strictement interdit?

Encore une fois, Thierry Mariani se défend: «J'utilise des miles pendant ma campagne, car les trois quarts, je les avais accumulés avant de devenir ministre.» Thierry Mariani n'a décidément peur de rien. Et surtout pas de l'avion.

source : Médiapart

À lire aussi

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

Air Austral

|

Chers collègues, nous pouvons enfin mettre un point final à cette saga qui dure depuis...

Air Austral

|

Chers collègues, hier s’est tenu un rendez-vous crucial dans les négociations sur un Accord de...

Vueling

Chers / Chères PNC, vous avez récemment reçu un mail de Vueling, destiné à vous...

Vueling

Le SNPNC-FO maintient son préavis à l’heure actuelle pour les journées des 8 au 12...

Air Austral

|

Nous avons affaire à une réelle pièce de théâtre, une dramaturgie mise en scène par...