Actualité de votre compagnie

Restez informés

TRACT CityJet – grève illimitée à partir du 5 juin

1812-cover-greve-cityjet

Malgré une participation massive à la grève du 1er juin, preuve du désarroi des salariés, la direction n’a, à ce jour, pas de réponses satisfaisantes à leurs revendications. Leurs inquiétudes  viennent même de franchir un nouveau seuil suite à la dernière assemblée générale du Groupe AF-KLM où City Jet a brillé par son absence de l’exposé, et où la simple évocation de son avenir a placé M. Spinetta dans un certain embarras.

Malgré une participation massive à la grève du 1er juin, preuve du désarroi des salariés, la direction n’a, à ce jour, pas de réponses satisfaisantes à leurs revendications. Leurs inquiétudes  viennent même de franchir un nouveau seuil suite à la dernière assemblée générale du Groupe AF-KLM où City Jet a brillé par son absence de l’exposé, et où la simple évocation de son avenir a placé M. Spinetta dans un certain embarras.

La déception des salariés est à la hauteur de leurs sacrifices consentis depuis quatre ans pour que la compagnie revienne à l’équilibre malgré les pertes engendrées par le développement du réseau londonien.

En signe de remerciement, la direction poursuit sa politique de délocalisation des emplois en créant la base d’Edimbourg et en laissant le groupe nous priver de notre ligne la plus rentable, Paris CDG – Zurich, sans aucune contrepartie.
Cette situation a assez duré !

Les employés de l’établissement français de CityJet, déjà en sous effectif sur leur réseau de Paris CDG, n’accepterons pas sans contre partie que leur lignes servent de variable d’ajustement dans la cadre du plan Transform 2015.
Ils refusent également de supporter les conséquences financières du bricolage structurel que le groupe a mis en place lors de la création de l’établissement français.

Les salariés revendiquent :

➢ L’obtention dans les plus brefs délais, d’un entretien  entre le PDG d’Air France et les représentants syndicaux de City Jet afin de signer un protocole d’accord leur garantissant un emploi en France au sein du groupe Air France.
➢ L’obtention d’un moratoire sur le prélèvement irlandais de l’impôt sur le revenu et le paiement de celui-ci en France où ils sont résidants. Dans l’attente de la régularisation de cette situation, la prise en charge immédiate par la compagnie de tout prélèvement irlandais effectué à la source.
➢ Un réajustement immédiat des salaires de la base de Paris afin d’équilibrer les revenus nets de l’ensemble des salariés de la compagnie

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...