Actualité de votre compagnie

Restez informés

TRACT EAP Intersyndical – Anomalies au CE : “De qui se moque-t-on ?”

1863-cover-capture_decran_2012-06-26_a_19.43.46

Dans une communication du 13 mai et 18 juin dernier, le SNPL EAP, probablement surpris par l'évidence des faits, a détourné la vérité. Les protagonistes déclarent qu’il n’y a eu « aucun préjudice financier pour le CE » : FAUX !

Dans une communication du 13 mai et 18 juin dernier, le SNPL EAP, probablement surpris par l'évidence des faits, a détourné la vérité. Les protagonistes déclarent qu’il n’y a eu « aucun préjudice financier pour le CE » : FAUX !

Le secrétaire du CE ainsi que le Trésorier Adjoint ont assisté à l’entretien d’un des protagonistes, le 10 mai dernier et témoignent qu’une proposition a même été faite par l'un des représentants concernés de faire un chèque au CE pour "passer l'éponge". Cela démontre, si besoin était, qu'il y a bien eu préjudice financier pour le CE, sinon pourquoi se proposer de rembourser ?

De surcroit, les concernés nous informent et reconnaissent qu’ils ont été sanctionnés et mis à pied par l’entreprise.

Le SNPL EAP se permet de prétendre qu’aucune charge concernant le week-end voile n’aurait été retenue mais cependant s’étonne que les élus concernés ne soient pas sanctionnés pour ce motif. Nous rappelons au SNPL EAP que pour les faits concernant le CE, une PLAINTE AU PÉNAL a été déposée par la Direction !
Ce qui nous amène à nous questionner sur la nature de leurs sanctions ?
Le SNPL EAP sous-entend il qu’en dehors du CE, il y aurait eu d’autres malversations ?
Le SNPL EAP, qui nous informe que la Direction a retiré pour une durée indéterminée la carte affaires aux élus concernés, sont les seuls à-même de répondre à cette question.
De plus, le SNPL EAP y va de sa confession en nous informant qu’ils utiliseraient des jours de délégations pour convenance personnelle. Cela ne vous choque-t-il pas ?

Nous avions choisi de ne pas répondre au tract SNPL EAP du 18 mai dernier mais nous ne pouvons aujourd’hui laisser dire de nos tracts qu’ils sont nauséabonds, que nous soutenons la Direction et nous laisser menacer par ces individus. Nous sommes indépendants et autonomes, nous soutenons nos valeurs d’intégrité et d’honnêteté et par dessus tout nous soutenons l’écrasante majorité des salariés d’EAP qui sont RÉVOLTÉS par ce qu’ils ont appris sur le PV du CE extraordinaire et le flash info de la DG.

Rétablissons la vérité dans cette affaire :
Lors d’un deuxième entretien, les acolytes ont hâtivement changé de stratégie de défense. Ils ont ENFIN admis qu’ils devaient de l’argent au CE. Cependant, ils imaginaient qu’en remboursant le CE, ce qui n’a pas été fait,  l’affaire serait étouffée. Ce sont les mêmes personnes qui déclaraient, à qui voulaient l’entendre il y a quelques semaines, que le CE leur devait de l’argent !
On vous annonce même clairement que « la moitié de ces frais a été directement remboursée au CE ». C’EST FAUX ! Le CE n’a aucune trace de ce remboursement dans ses comptes.

On prétend que l’autre moitié est conservée par le loueur pour litige. Effectivement un montant reste légitimement dû au loueur mais il s’agit du solde pour les 3 jours du WE voile « privé » que les protagonistes n’ont pas réglé et ont bien veillé à faire établir au nom et à l’adresse du CE !!!
Face à l’évidence établie, subitement, on change de version et on nous annonce que les 3 jours anticipant le weekend voile sont en fait des jours d’entrainement ! ! Après plusieurs WE voile organisés, faut-il encore s’entrainer ? Il semblerait que oui, puisqu’un des bateaux a subi une avarie qui a coûté au CE la bagatelle de 8.000 €.

Consciemment et en toute opacité, les protagonistes n’ont jamais informé les autres membres du CE. Il n’y a eu aucun vote approuvant ce WE « d’entrainement » anticipé et privé, ni celui de 2010 d’ailleurs. De plus, cette extension a profité à leurs proches et ami(e)s, qui ne sont ni membres du CE et encore moins skippers. Et c’est votre CE qui a payé et qui a subi le préjudice !

D’un point de vue pénal, l’absence de demande de remboursement des frais d’un protagoniste, deux mois après le WE Voile, NE DISQUALIFIE PAS les préjudices subis par le CE. Il appartiendra aux instances judiciaires d’en juger. Mais encore faut il que le Secrétaire CE soit autorisé par les élus à prendre un avocat ! Il n’incombe ni au SNPL EAP, ni à nos organisations syndicales d’en juger.

Cette enquête mettra fin aux campagnes de calomnies menées injustement contre les membres du bureau qui n’ont pas accepté de taire ce qu’ils ont découvert fortuitement à l’occasion du contrôle de l’URSSAF. Aucun salarié n’est au-dessus des lois et nous dénonçons le silence de la DG qui, en ne démentant pas les propos de ces personnes, nourrit et encourage  toutes les affabulations qui participent au climat social dégradé au sein de notre entreprise. 
Il est temps que TOUS les salariés soient traités de la même façon, il ne doit pas y avoir de justice à deux vitesses : tout salarié doit être tenu à un comportement exemplaire, qu’il soit PS, PNC ou PNT. STOP A L’IMPUNITE ET AUX PASSES DROITS !

Nous agissons au nom de tous les salariés, PNT inclus, qui n’acceptent pas que les fonds du CE puissent être utilisés de façon non autorisée.
Aujourd’hui, le SNPL EAP voudrait nous rendre responsables des actions obscures d’une minorité qui a agit secrètement et en toute opacité. On tente d’élever une catégorie de salariés, les PNT, envers les autres pour « noyer le poisson » et éviter de mener ce dossier devant la justice.
C'est à la justice de déterminer la réalité de la perte ou du préjudice pour le CE, de confirmer l'évaluation du montant et de déterminer les éventuels responsables et de les punir si elle estime que c’est approprié. Nous ne nous tairons pas et nous ne plierons pas sous les menaces d’un petit groupe de salariés, fussent-ils élus du CE, ou face au laxisme de la Direction !

Salariés d’EAP, exigez de vos représentants élus au CE qu’ils votent au prochain CE du 9 juillet 2012 pour mandater le Secrétaire afin qu’il soit autorisé à prendre un avocat en VOTRE nom pour défendre les intérêts de VOTRE CE.

Voici les élus titulaires qui voteront en votre nom :

Bertrand CACHEUR (PS agents de maitrise) 
Philippe CEOLIN (PS cadres)
Olivier CORAZZIN (PNT)  
Karine MATHIEU (PS employés)
Eric MAUBERT (PNT)
Alan MAYER (PNC)
Vincent NICOLADIE (PS agents de maitrise)

Vous les avez élus, vous êtes en droit de leur demander des comptes !
 

À lire aussi

Air France

Le SNPNC réitère sa demande de suspension de la desserte de TLV. Rappel des faits...

Air France

|

Pour préparer au mieux la Rentrée scolaire 2024 de vos enfants, vos élus au Bureau...

Air France

|

Grâce à la gestion saine du Bureau du CSE Lignes, vos élus ont pu décider...

Air France

|

Monsieur le Président, Au nom des PNC que nous représentons, L’Intersyndicale UNSA/SNPNC interpelle la Direction...

Air France

|

Les jours et les plages d’ouverture de l’Escale CSE Lignes Roissy changent. Pour vous permettre...

Air Austral

|

Nous venons de recevoir aujourd’hui l’Accord de Performance Collective signé par l’ensemble des Organisations Syndicales...

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...