Actualité de votre compagnie

Restez informés

TRACT SNPNC UNSA PNC – Droit de retrait des PNC : lettre au Président Gagey

2166-cover-crise-ebola

Air France, fidèle à ses principes depuis plus de 20 ans, refuse catégoriquement de reconnaître un droit de retrait aux PNC qui pourrait faire jurisprudence. Comme L’Intersyndicale PNC vous l’a déjà écrit, le Code du Travail ne comporte pourtant aucune ambiguïté : un salarié peut exercer ce DROIT s’il estime que sa vie ou sa santé sont en danger. Il n’y a aucune interprétation possible.D’autant que dans les cas précis sur lesquels nous interpellons l’Entreprise les dangers ne sont pas « estimés » par les salariés mais bel et bien reconnus au travers des Dangers graves et Imminents déposés par l’instance CHSCT PNC.
Nous n’en sommes plus à discuter d’une problématique d’interprétation, nous exigeons tout simplement le respect de la Loi qui s’applique à tout salarié en France. En attendant que l’orage passe et pour tenter de calmer le jeu, la Direction veut noyer le poisson en proposant des alternatives et des mesures temporaires telles que celle qui s’applique déjà sur la desserte de CKY. Les destinations LOS, CKY, FIH, BGF sont donc traitées ponctuellement de cette façon (jusqu’au mardi 2 septembre inclus). Continuez à faire valoir votre droit de retrait en déposant votre lettre auprès du cadre de permanence de la Cité (modèle disponible dans nos permanences respectives) et en remettant une copie tamponnée par Air France à l’un des deux syndicats.

Le Temps n'est plus à la négociation

 

Pour le SNPNC et l’UNSA PNC, ces mesures temporaires ne sont pas acceptables. Les PNC ne sont pas des soldats et ils doivent être soumis aux mêmes mesures de protection que n’importe quel salarié. Air France, souvent prompte à nous rappeler que nous sommes dorénavant une entreprise privée avec des obligations de bénéfices et de rentabilité doit également comprendre qu’elle n’est plus une entreprise d’Etat qui peut se permettre de s’affranchir des lois. On ne peut pas gagner sur tous les tableaux…
Vos 2 syndicats représentatifs ont donc interpellé le Secrétaire d’Etat chargé des Transports et le Ministre du travail pour faire valoir nos droits. Nous ne pouvons pas nous contenter de mesures ponctuelles ou de simples demandes de suspension de certaines dessertes, il est impératif que ce problème du droit de retrait soit réglé une bonne fois pour toutes, d’autant que le climat politique et sanitaire mondial ne semble malheureusement pas aller vers des jours plus heureux. L’Intersyndicale PNC est donc claire : au vu du climat déjà très délétère dans l’Entreprise, si Air France s’entête à bafouer la Loi, cette provocation constituera une raison supplémentaire pour déposer un préavis de conflit.

Nous vous proposons ci joint la lettre que nous adressons à notre président Monsieur GAGEY

À lire aussi

Air France

Dans le cadre du comité de suivi de l’Accord Collectif PNC 2023-2028 et suite à...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de juin 2024. Vous le savez,...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois de juin 2024. Pour rappel vos...

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Air France

C’est en comité de suivi de l’Accord Collectif PNC qui se tient entre la Direction...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...