Actualité de votre compagnie

Restez informés

Transavia: Arrêt du projet Mimosa

360-cover-mimosa_1

La compagnie Transavia, filiale à bas coûts d'Air France, a décidé d'abandonner le projet de liaisons dans l'hexagone au départ de l'aéroport de Nice, a annoncé jeudi le PDG de Transavia, Lionel Guérin.

La compagnie Transavia, filiale à bas coûts d'Air France, a décidé d'abandonner le projet de liaisons dans l'hexagone au départ de l'aéroport de Nice, a annoncé jeudi le PDG de Transavia, Lionel Guérin.

"Ce projet ne se fera pas. On reste concentré sur notre +business model+ et sur notre rentabilité", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Cette année, on se développe suffisamment, on va vers l'équilibre, on ne veut pas prendre de risque, donc on a décidé de ne pas le faire", a-t-il expliqué.

Baptisé Mimosa, le projet, dévoilé fin janvier par le quotidien La Tribune, visait à installer Transavia à Nice pour desservir quelques villes de province, des liaisons aujourd'hui assurées par d'autres filiales d'Air France, Britair et Regional Airlines.
"Air France voulait se retirer de certaines dessertes et voir si Transavia pouvait la remplacer pour une clientèle loisirs à Nice", a commenté M. Guérin. Le projet avait été examiné, la concurrence des TGV étant plus faible sur les liaisons province-province.

Transavia laisse ainsi le champ libre à ses deux concurrentes à bas coûts, l'irlandaise Ryanair et la britannique Easyjet qui se sont déjà lancées dans les vols intérieurs en France.

Basée à Orly-Sud, Transavia, à mi-chemin entre charter et low cost, est une filiale d'Air France à 60% et de Transavia.com (filiale du néerlandais KLM) à 40%. Après deux ans de pertes, Transavia sera quasiment à l'équilibre pour son exercice 2009/2010 (clos fin mars) et devrait être bénéficiaire au prochain exercice, a confirmé M. Guérin.
"A fin février, on a presque résorbé les 13 millions de perte. On est à -600.000 euros. On finira en négatif mais ce sera légèrement inférieur à 0", a-t-il précisé.

Source : AFP – 18 mars 2010


Le plan low cost d'Air France-KLM

Air France va confier une partie de ses lignes intérieures au départ de Nice à sa filiale "low cost" Transavia. Quatre liaisons province-province déficitaires sont concernées. Objectif : réduire les coûts sur les escales de province et gêner Easyjet et Ryanair dans leur conquête du marché domestique.

Où s'arrêtera Transavia France ? Lancée en 2007 pour exploiter des lignes touristiques moyen-courriers (non françaises) au départ de Paris-Orly, la compagnie "mi-charter mi-"low cost" d'Air France multiplie les entorses au business plan d'origine. Il n'était pas question de décoller au départ de province : elle débute cet été des vols vers le bassin méditerranéen au départ de Nantes et Lyon. Elle ne devait pas se positionner sur des lignes sous pavillon Air France, voilà qu'une telle hypothèse est aujourd'hui dans les cartons, selon des sources concordantes. Et qui plus est sur des vols intérieurs. Une première.

Baptisé Mimosa, le projet d'Air France vise à installer Transavia à Nice, pour desservir d'autres villes de province aujourd'hui exploitées (sous numéro de codes Air France) par ses filiales Britair et Regional. Quatre lignes seraient concernées, toutes déficitaires à cause des coûts d'escale très élevés, de la faible utilisation des avions (et de leur petite taille qui augmente les coûts au siège) mais de la nature du trafic, essentiellement loisirs. Le projet Mimosa a pour objectif de ramener ces lignes à l'équilibre économique grâce aux bas coûts de Transavia dont les avions ont une forte densité (186 sièges). Surtout, il est prévu, pour augmenter l'utilisation des avions que Transavia lance au départ de Nice, des vols vers des destinations du bassin méditerranéen.

Pourquoi un tel projet sur des lignes transversales (province-province) et pourquoi à Nice ? La réponse est simple. Cette partie du réseau est l'une des plus vulnérables face aux transporteurs "low cost", grâce à la faiblesse des liaisons transversales TGV. En 2007, la "low cost" britannique Flybe étudiait d'ailleurs une offensive d'envergure, sans passer à l'acte. Depuis, Ryanair et Easyjet s'y sont lancées, la première au départ de Marseille (Lille et Nantes), la seconde au départ de Lyon (Nantes, Toulouse, Bordeaux).

Le choix de Transavia à Nice permettrait d'anticiper l'arrivée en force dans la baie des Anges d'une grande low-cost européenne. En outre, ce serait le seul aéroport régional où l'application du modèle Transavia serait transposable, assure-t-on chez Air France, en raison d'un taux de clientèle loisirs supérieur à ce qu'il est sur les autres vols du groupe au départ des autres escales de province, plus axés sur la clientèle professionnelle. "Le projet à Nice ne peut pas être dupliqué sur d'autres aéroports français", explique un connaisseur du dossier. Cela reste encore à voir.

Pour l'heure, ce projet doit surmonter plusieurs obstacles. En effet, il passe par la renégociation de l'accord avec les pilotes d'Air France et la direction signé lors de la création de Transavia, qui interdisait les transferts d'activité du pavillon Air France vers sa filiale low-cost. Ce qui semble très lourd. La question du transfert chez cette dernière des pilotes de Britair et de Regional sera au coeur de la problématique. De même pour les services dans les aéroports, où Transavia fait traditionnellement jouer la concurrence entre Air France et ses concurrents. Or, en province, les coûts d'Air France sont très élevés. La direction veut augmenter la productivité de 20% sur l'ensemble des escales françaises.

Source : La Tribune.fr – Fabrice Gliszczynski – 21 janvier 2010
 

À lire aussi

Frenchbee

|

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents du SNPNC-FO Nous vous invitons...

Vueling

|

Les 12 et 13 juin nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation de...

Air France

La visio non payée sur volontariat. Votre temps et vos compétences ont de la valeur,...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Juin 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

SNPNC

SNPNC

Dans le cadre du 3ème Plan national de lutte contre la traite des êtres humains,...

Air France

Le 29 mai dernier, la Direction nous a présenté son projet bien avancé d’ «Evolution...

Vueling

Chers nouveaux collègues PNC de Vueling, Nous tenons à vous souhaiter la bienvenue à Paris...

Air Caraïbes Atlantique

|

Vous trouverez ici le flash CSE du mois de mai 2024 avec les informations importantes...

SNPNC

SNPNC

Cher.e.s collègues, aujourd’hui nous célébrons la Journée Internationale des PNC, une occasion spéciale pour honorer...

easyJet

|

Retrouvez le compte-rendu de la session de Mai 2024 du Comité Social et Économique réalisé...